En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Formation > Alternance

Alternance - Rebondir avec les écoles de la deuxième chance

Au sein des écoles de la deuxième chance, 15% des étudiants optent pour l"alternance

formation alternance Alternance - Rebondir avec les écoles de la deuxième chance Au sein des écoles de la deuxième chance, 15% des étudiants optent pour l"alternance

« Des jeunes qui tiennent les murs, il y en a plein les cités. Ce n’est pas une raison pour ne pas les aider à se forger un avenir. » Cette phrase d’un chef d’entreprise de BTP à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) résume à elle seule la situation de détresse dans laquelle se retrouvent des dizaines de jeunes en échec scolaire parce qu’ils n’ont jamais réussi à entrer dans le moule du système scolaire français. Est-ce pour autant des jeunes réduits à aller de petits boulots en missions d’intérim lorsqu’ils ne sont pas au chômage et tentés par quelques obscurs trafics?

Ce n’est pas ce que pensait à l’époque Edith Cresson lorsqu’elle a créé en 1995 les écoles de la deuxième chance (E2C). Celles-ci s’adressent aux jeunes de 18 à 25 ans sortis depuis au moins deux ans du système scolaire, sans diplôme ni qualification. Elles leur offrent la possibilité de retourner à l’école pendant une durée allant de neuf mois à un an (NDLR : 1400 heures maximum) pour acquérir les connaissances de base en français, en mathématiques et en informatique.

Pendant leur formation, les élèves sont également amenés à faire deux ou trois stages dans des sociétés de la région pour découvrir le monde du travail, que 63% ne connaissent pas du tout. Il s’agit d’abord de stages de découverte de l’entreprise et des métiers, puis progressivement de stages plus qualifiés.

D’après un rapport publié par l’association Réseau des E2C en mars 2011, « ces jeunes, âgés en moyenne de 20,7 ans, sont dans des situations sociales et comportementales complexes. Avec cette formation, ils saisissent une deuxième chance ». A leur entrée dans l’école, les stagiaires signent un plan d’engagement de formation individualisé : ils progressent à leur niveau et leurs résultats sont validés par un tuteur dédié qui les suit tout au long de leur parcours.

Environ 20% des jeunes quittent le dispositif en cours de route (abandon, maternité, incarcération…) mais 80% restent et poursuivent avec succès. 59% trouvent en effet une solution positive à la fin du programme : 22% signent un contrat de travail, 22% poursuivent en formation qualifiante et 15% optent pour l’alternance.

Ces bons résultats devraient se confirmer dans l’avenir car le réseau des E2C est en forte progression. En un an, de 2009 à 2010, le nombre d’écoles est passé de 49 à 70. Elles sont aujourd’hui implantées dans 16 régions et 35 départements, et ont accueilli 8000 jeunes en 2010. Plus de 3000 places supplémentaires devraient être ouvertes d’ici à la fin de l’année 2011.

DOSSIER SPECIAL ALTERNANCE
EVENEMENT : Fête de l'alternance ; Jeudi 19 Mai - c'est la FETE de l'Alternance au stade Charléty avec forum, animations, et concert !
Alternance : un passeport pour l’emploi
Les filières les plus prisées par les entreprises Quels métiers recrutent dans le secteur de l'alternance ?
Témoignage de Sonia - « Il faut beaucoup de rigueur et d’organisation pour tenir »
Témoignage de Jean - « J’ai de vraies journées de travail ! »
La recherche de contrat alternance en entreprises
Alternance - Bien choisir sa formation
Rebondir avec les écoles de la deuxième chance

Dossier réalisé par Valérie Froger, et publié dans le supplément Economie du Parisien du 16 mai


Réagir sur le Forum Alternance

LE PARISIEN
16.05.2011

Retour au dossier Alternance
Alternance : Alternance - Rebondir avec les écoles de la deuxième chance
Imprimer

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

Alternance : consultez aussi...

orientation
Écoles. Les business schools misent sur l'alternance

Écoles. Les business schools misent sur l'alternance

La formule a trouvé sa place dans les écoles de commerce. Pour les étudiants, c’est avoir un pied dans l’entreprise et pouvoir mettre en application les apprentissages théoriques.

Alternance. Une mauvaise image auprès des familles

Alternance. Une mauvaise image auprès des familles

François Hollande avait fixé l’objectif de 500 000 apprentis. Mais en 2016, seuls 405 000 élèves ont signé un contrat leur permettant de suivre une formation tout en travaillant dans leur domaine.

Alternance. La recherche d'un contrat : ce n'est pas si simple

Alternance. La recherche d'un contrat : ce n'est pas si simple

Nous avons suivi hier Arnaud et Antoine, des jumeaux en recherche d’un contrat de professionnalisation, au forum de l'alternance.

Alternance. Témoignages d'apprentis : ils l'ont fait et ne regrettent rien

Alternance. Témoignages d'apprentis : ils l'ont fait et ne regrettent rien

Anthony, Yasmine et Emma ont fait le choix de l'alternance pour donner un sens à leur apprentissage théorique en gérant des projets concrets

Alternance. Mode d'emploi pour signer un contrat avec l'entreprise

Alternance. Mode d'emploi pour signer un contrat avec l'entreprise

Sans entreprise, pas de contrat en alternance. Trouver un employeur est donc une étape qui demande anticipation, organisation et persévérance

L’apprentissage : enjeu individuel et collectif

L’apprentissage : enjeu individuel et collectif

Point de vue : Olivier Faron, administrateur général du Cnam

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
Créapole
CREAPOLE est une école de Design et de Création avec : - Un campus au coeur...
Atelier Prép'art
Le projet de Prép’Art est de délivrer un enseignement culturel et...
Ecole EGO
« La grande illusion du monde des affaires est de croire que l’on peut...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

L'actu du site, bons plans, soirées, orientation... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.