Accueil > Orientation > Ecoles > Bachelor

Reconnaissance du Bachelor : vers le grade de licence

C’est fait. Les bachelors pourront bientôt obtenir la même reconnaissance qu’un bac +3 à l’université. Quels changements pour les étudiants ?

ecoles bachelor Reconnaissance du Bachelor : vers le grade de licence C’est fait. Les bachelors pourront bientôt obtenir la même reconnaissance qu’un bac +3 à l’université. Quels changements pour les étudiants ?

La décision était attendue de longue date, mais c’est acquis : les bachelors pourront désormais prétendre au grade de licence, jusqu’alors réservé aux cursus universitaires. « C’est une avancée capitale, pour nous », se réjouit Thomas Froehlicher, directeur général de Rennes School of Business. « Une victoire », applaudit Jean- François Fiorina, directeur général adjoint de GEM (Grenoble école de management). Les Grandes écoles ont donc l’air satisfaites. Et pour les étudiants, cela changer quoi ?

Un tri qualitatif


Le choix de leur école devrait s'en trouver facilité. En effet, le nom de « bachelor » n’étant pas protégé juridiquement, tout établissement peut l’utiliser librement. Seul le visa – label attribué par l’État via la Commission d’évaluation des formations et diplômes de gestion (CEFDG) pour une durée de 1 à 5 ans – permet aujourd’hui de distinguer une formation d’une autre. Un repère nécessaire, mais pas suffisant, selon Thomas Froehlicher : « Nous devions aller encore plus loin dans ce qui permet de séparer les formations de haut niveau, dans lesquelles les écoles investissent massivement, des autres », insiste-t-il.
Les autres, c'est-à-dire des « boîtes à diplômes, qui font payer les mêmes frais de scolarité que les Grandes écoles en n'offrant aucune garantie de qualité », complète Didier Wehrli, directeur des programmes bachelors de l'EM Strasbourg.
Avec ce grade, seront enfin reconnus à leur juste valeur « les vrais enseignants- chercheurs, les stages réellement intéressants et les bonnes immersions internationales qui ne sont pas que des pensions entre Français à l’étranger », tonne le directeur de l’EM Strasbourg. Le premier bienfait de ce grade, donc, ce sera plus de transparence dans la qualité des contenus pédagogiques.

« C’est une avancée capitale, pour nous »
Thomas Froehlicher, DG de RENNES SCHOOL OF BUSINESS.

Un diplôme reconnu par l'État


« Il est vital que nous puissions répondre à cette question simple que nous posent les familles Votre diplôme est-il reconnu par l’État pour sa qualité ? par une réponse simple. Oui ou non », résume Thomas Froehlicher. Le grade de licence sera une clé supplémentaire pour se repérer dans la jungle des formations post-bacs existantes. « Une mesure family- friendly, en quelque sorte », plaisante le directeur de Rennes SB, école qui a choisi de passer tous ses enseignements en anglais il y a déjà deux ans.
Car c’est justement sur le plan international que le grade de licence pourra, en second lieu, bénéficier aux étudiants. « À l’heure actuelle, difficile d’expliquer à nos partenaires européens pourquoi notre bachelor n’est pas reconnu, comme le leur, sur le plan universitaire », regrette Thomas Froehlicher, pour qui attirer des étudiants internationaux est devenu l’enjeu numéro un. Ce point évacué, les écoles françaises profiteront d’équivalences plus simples pour offrir toujours plus d’échanges et de doubles diplômes à leurs étudiants. « Le bachelor est un programme qui vit déjà au tempo international », admet-il. Sa reconnaissance ne fera que conforter cette ouverture.
À l’intérieur de nos frontières, cette nouvelle équivalence « permettra peut-être de resserrer les liens entre les écoles de management et les superbes universités françaises », espère Didier Wehrli. Un dialogue difficile, historiquement, culturellement… Partager la licence, diplôme d’État, pourrait constituer la première brique d’un rapprochement des deux mondes.

Par Nicolas Chalon.



"Une assurance qualité pour les étudiants et leur famille"



3 questions à Alice Guilhon présidente du chapitre écoles de management de la CGE*

Quand les bachelors pourront-ils obtenir le grade de licence ?
La CEFDG** est en train de travailler sur le référentiel, suite à l’arrêté relatif au cahier des charges des grades du 25 février 2020.
Les établissements pourront probablement soumettre leur dossier devant la commission à compter de septembre prochain et la reconnaissance intervenir l’année suivante.

Quels sont les enjeux pour une école de commerce comme Skema que vous dirigez ?
C’est d’abord celui de la visibilité internationale du diplôme. Avec un grade de licence, le programme devient compréhensible dans tous les pays du monde. Pour les étudiants c’est la garantie de pouvoir poursuivre des études au niveau Master dans tous les établissements reconnus, privés comme publics, en Europe ou ailleurs. Enfin, les enjeux seront ceux de l’amélioration continue de la qualité des programmes, lesquels, de facto, seront adossés à la recherche. Cela permettra aussi, selon moi, d’ouvrir la voie à des politiques de coopération plus importantes entre les établissements.

Est-ce un vrai plus pour les étudiants ?
Le grade de licence pour les bachelors apportera plus de certitudes aux familles sur le niveau et le suivi de la qualité dans les programmes qui les intéressent. Cela leur sera aussi bénéfique une fois leur diplôme obtenu, car le marché du travail saura que, non seulement les enseignements seront reconnus, mais que le niveau des diplômés aura été profondément vérifié, sur le plan des connaissances comme celui de la professionnalisation. C’est une assurance qualité pour les étudiants et leurs familles.

* Conférences des grandes écoles
** Commission d’évaluation des formations et diplômes de gestion.


Palmarès des Bachelors 2020 - Le Parisien Etudiant


Le Palmarès des meilleures écoles et formations Bachelor : le classement
Diplôme Bachelor : vers le grade de licence, quels changements pour les étudiants ?
Bachelors spécialisés : une formation précise pour les besoins des entreprises
→ Etranger. S'expatrier devient LA norme
Bachelor en alternance, le cercle vertueux
→ Trois questions à Erwan Poiraud, directeur de l'école 100% alternance PPA Business School
→ Etudes ou emploi ? Quels débouchés / suites après mon bachelor...
→ Emploi & Bachelors. Des bac +3 très opérationnels
Bachelors en 3 ou 4 ans : quelle différence ?
→ En Avril : Le temps des concours d'entrée aux écoles
Futurae : nouvelle école du digital et bachelor d'un nouveau genre
→ Les écoles d'ingénieurs s'ouvrent elles aussi aux diplômes en 3 ans
→ Associations étudiantes. Des premiers pas de manager


Réagir sur le Forum Ecoles
LE PARISIEN

LE PARISIEN
12.03.2020

Retour au dossier Bachelor
Bachelor : Reconnaissance du Bachelor : vers le grade de licence
Imprimer

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

Bachelor : consultez aussi...

Bachelor : le nouveau standard bac +3. Notre dossier et palmarès des meilleures formations

Bachelor : le nouveau standard bac +3. Notre dossier et palmarès des meilleures formations

Dossier spécial "Bachelors" ce mardi 10 mars avec Le Parisien Etudiant : disponible en kiosque et sur notre site.

Bachelors. Les écoles d'ingénieurs s'ouvrent elles aussi aux diplômes en 3 ans

Bachelors. Les écoles d'ingénieurs s'ouvrent elles aussi aux diplômes en 3 ans

Elles ont tardé à franchir le pas mais le mouvement est bien lancé. Les filières techniques s’ouvrent largement aux diplômes en trois ans

Palmarès des Bachelors du Parisien Étudiant : le classement 2020

Palmarès des Bachelors du Parisien Étudiant : le classement 2020

Le classement 2020 des programmes Bachelors des écoles de commerce / management par Le Parisien Etudiant. Fondé sur des critères simples et clairs, il apporte un éclairage supplémentaire pour choisir sa future formation.

Etudes ou emploi ? Quelle suite après mon bachelor...

Etudes ou emploi ? Quelle suite après mon bachelor...

Poursuivre ses études au-delà des 3 ans reste l’option la plus suivie par les diplômés. Mais ils ont toutes leurs chances s’ils veulent intégrer une entreprise.

Un bachelor du troisième type mélant techno, langues et management

Un bachelor du troisième type mélant techno, langues et management

À la rentrée 2020, un nouveau double diplôme sera proposé aux étudiants de l’ISIT (langues-management interculturel) et l’EFREI (ingénieurs) désireux de suivre une formation combinant techno et expertises dans les langues

Bachelors. Les concours d'entrée aux écoles

Bachelors. Les concours d'entrée aux écoles

Test de logique, oral d’anglais… Intégrer un bachelor en management suppose de surmonter quelques épreuves. On fait le point.

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
Montpellier Business School
Fondée en 1897, membre de la Conférence des Grandes Écoles, Montpellier...
Les Roches Management Hôtelier
DES OPPORTUNITÉS DE CARRIÈRE À L’INTERNATIONAL Nos liens privilégiés...
EM Normandie
Créée en 1871 au Havre, l’EM Normandie est l'une des plus anciennes écoles...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation