OrientationFormationétranger

Reconversion. Elle veut changer de vie après son séjour linguistique

Rencontre avec Alizée, actuellement conseillère de vente dans une boutique duty free à l’aéroport Roissy à Paris, qui souhaite devenir Hôtesse.

À l’heure où garder le même emploi durant toute sa carrière n’est plus à la mode, la reconversion professionnelle est un sujet de plus en plus d’actualité. D’ailleurs 9 Français sur 10 ont envie de changer de vie ou l’ont déjà fait. Certains ont le désir de changer de métier ou de s’épanouir dans un tout autre domaine.

Ce processus de reconversion est en totale expansion et cela s’explique par la rapidité des progrès technologiques et de la grande mobilité des employés d’aujourd’hui. Changer de travail est devenu de plus en plus commun et d’après l’étude d’Opinion Way, 55% des personnes ayant effectué une reconversion professionnelle estiment être plus épanouis sur les plans personnel et professionnel. De quoi avoir envie de tester à son tour !

Se reconvertir c’est aussi pouvoir s’adapter, mais cela semble être une belle ressource au sein des compagnies d’aujourd’hui. Selon l’étude d’Opinion Way, 65% des DRH estiment que les reconvertis sont un atout pour l’entreprise.

Dans certains cas, qui dit reconversion, dit adaptation, dit formation. Pour mener à bien son projet, il est parfois nécessaire de retourner sur les bancs de l’école. Nous avons d’ailleurs rencontré Alizée qui est actuellement dans ce processus de reconversion professionnelle. À 26 ans, elle a décidé d’améliorer son anglais en partant avec l'organisme de séjour linguistique Voyage-Langue (partenaire du Parisien Etudiant) dans l’objectif de changer de travail par la suite.

Rencontre, partage, évolution sont les trois mots qu’Alizée a choisi pour décrire son séjour linguistique à l'école The Language Gallery - Londres.

Actuellement conseillère de vente dans une boutique duty free à l’aéroport Roissy à Paris, Alizée songe à une reconversion professionnelle, que ce séjour linguistique pourrait lui permettre d’atteindre plus facilement. Elle voudrait devenir hôtesse de l’air. En partant à Londres, son but premier était d’approfondir ses bases en anglais.

L'interview d'Alizée


Photo ci-contre : Alizée avec ses deux professeurs James et Olivia, lors de la remise des diplômes.
Elle a accepté de répondre à quelques questions afin de partager son expérience et dévoiler ses « tips ».

Quel programme avez-vous choisi d’effectuer et pourquoi ?


J’ai choisi le programme intensif et je suis restée 1 mois. Je souhaitais mettre toutes les chances de mon côté afin d’évoluer rapidement. Ce programme fût très utile pour ma part. L’heure supplémentaire que j’avais chaque après-midi était principalement tournée vers la communication de groupe sous forme de jeu ou débat ludique.

Comment faudrait-il préparer au mieux son départ en séjour linguistique ?


Pour ma part, j’ai choisi de me loger dans un backpacker (auberge de jeunesse), pour 2 raisons : c’est la solution la moins coûteuse et cela m’a permis de rencontrer d’autres étrangers en dehors des cours. Je pouvais ainsi continuer à pratiquer mon anglais en rentrant de l’école.

Auriez-vous des conseils à donner aux étudiants qui voudraient partir faire un séjour linguistique dans cette ville ?


Foncez ! C’est une expérience à faire dans sa vie.

Recommanderiez-vous l’école dans laquelle vous avez effectué votre programme ?


Totalement ! Sans hésitation !

Vous êtes partie durant 1 mois, qu’avez-vous pensé de cette durée ? Est-ce que cela a eu un impact conséquent sur votre niveau ?


Je n’avais pas le budget pour partir plus longtemps. Mais honnêtement en un mois j’ai tout de même eu le temps de progresser. J’ai gagné un niveau à l’oral et à l’écrit et surtout je me suis sentie de plus en plus à l’aise au point d’oublier parfois les mots en français.


Quel objectif vous étiez-vous fixé avant votre départ ? Est-il atteint selon vous ?


J’avais pour objectif de pouvoir tenir des conversations sans prendre le temps d’y réfléchir avant, et de ce point de vue c’est atteint. Aussi j’avais auparavant un niveau TOEIC de 755 points, je pense aisément atteindre les 800 à présent mais cela reste encore à vérifier, c’est en projet.

Vous êtes donc partie à Londres, qu’avez-vous pensé de la ville ?


C’est une superbe ville, très pratique pour les déplacements et surtout je me suis sentie tout à fait en sécurité.

Quel budget faudrait-il prévoir selon-vous ?


Londres coûte assez cher, je m’en suis tout de même sortie avec un budget global de 2 000 euros, mais j’ai poussé l’économie. Pour pouvoir en profiter à fond sur un mois 2 500 euros seraient adaptés.

Quels sont vos meilleurs souvenirs lors de cette expérience ?


L’heure du déjeuner à l’école, que l’on passait tous ensemble, à partager nos repas, nos expériences et nos vies tout simplement.

Voudriez-vous revivre ce genre d’expérience ?


J’adorerai ! Nous n’avons jamais fini de nous perfectionner dans une langue et rencontrer des personnes venant d’autres pays c’est juste formidable !

Adèle




Le Parisien Etudiant et son partenaire Voyage-Langue vous proposent une sélection des meilleurs séjours linguistiques à prix réduits : bénéficiez d'un code promo exclusif pour vos séjours.

Adèle
25.09.2019

Retour au dossier étranger
étranger : Reconversion. Elle veut changer de vie après son séjour linguistique
Imprimer

Commentaires / Réactions

étranger : consultez aussi...

Études à l'étranger, séjours linguistiques : où peut-on voyager ?

Études à l'étranger, séjours linguistiques : où peut-on voyager ?

Vous avez prévu de partir à l’étranger pour un semestre, une année d’études ou un séjour linguistique en 2020 ou 2021 ? Voici un état des lieux sur l’ouverture des frontières des destinations les plus prisées.

Coronavirus. En Suisse, comment l'école CREA (Inseec U) a passé la crise

Coronavirus. En Suisse, comment l'école CREA (Inseec U) a passé la crise

La Suisse a été très touchée par la crise du COVID-19, si le confinement a été moins strict qu’en France, il a tout de même impacté la vie des étudiants et professeurs. René Engelmann, directeur de CREA INSEEC U-Genève-Lausanne, témoigne.

Lettre pour une demande de stage à l'étranger

Lettre pour une demande de stage à l'étranger

Vous souhaitez mettre en pratique vos connaissances ou acquérir des compétences professionnelles dans un pays autre que le vôtre ? Rédigez soigneusement votre demande de stage à l'étranger à partir de ce modèle.

Coronavirus. Comment les écoles pensent relancer les échanges internationaux

Coronavirus. Comment les écoles pensent relancer les échanges internationaux

Quelle mobilité demain ? La crise a donné un coup d’arrêt brutal aux échanges d’étudiants. Quand et comment faire repartir les étudiants ?

Etudier à l'étranger. S'expatrier devient une norme

Etudier à l'étranger. S'expatrier devient une norme

Découvrir d’autres cultures, se couler dans une ambiance internationale, voyager… Une manière de vivre leurs études, appréciée des étudiants

TOEFL, TOEIC, IELTS, Cambridge : quel test d'anglais choisir ?

TOEFL, TOEIC, IELTS, Cambridge : quel test d'anglais choisir ?

Difficile de s'y retrouver dans la jungle des examens d'anglais. Tous ne se valent pas, n'évaluent pas les mêmes compétences et ne sont pas reconnus par les mêmes établissements

Ecoles à la Une

CFA ACE
Le CFA ACE accueille chaque année 1000 jeunes pour les préparer efficacement...
Audencia Business School
Audencia Business School : Innovative leaders for a responsible...
ITESCIA - L'école du i-Management
ITESCIA, école publique la CCI Paris Île-de-France, forme plus de 1400...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter

L'actu du Parisien Etudiant, examens, bons plans, soirées, orientation... *

Inscription réussie - Merci.


* En complétant votre adresse électronique, vous validez les Conditions Générales d’Utilisation et acceptez que Le Parisien, responsable de traitement, traite vos données pour vous permettre de recevoir les actualités Le Parisien Etudiant. Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de protection de vos données personnelles : Politique de confidentialité.