OrientationOrientation

Rentrée décalée : nos conseils aux étudiants pour bien se réorienter en cours d’année

Des milliers de jeunes changent de cursus en cours d’année, quelques mois après leurs débuts en études supérieures.

Ils en ont déjà marre. Quelques semaines après leurs grands débuts dans les études supérieures, des milliers d’étudiants se rendent compte de leur erreur : ils se sont trompés de filière. Mais, heureusement pour eux, ils ont de plus en plus l’opportunité de se réorienter et d’attaquer une deuxième « première année » entre janvier et mars. Voici quelques conseils pour ne pas rater cette nouvelle opportunité.

Réfléchir à ce que l’on veut



À l’automne, Agathe dit stop. La jeune bachelière parisienne quitte sa double licence de sciences et de chinois à Paris-VI. « Le système de la fac ne me convenait pas, j’avais besoin d’être plus encadrée », raconte-t-elle aujourd’hui.

Mais hors de question de rester à se morfondre dans sa chambre. « Je me suis dit que j’avais le droit de m’être trompée une première fois. J’ai pris le temps de bien réfléchir à ce que je voulais », raconte la jeune femme de 20 ans, aujourd’hui à l’ESILV (École supérieure d’ingénieurs Léonard de Vinci), une école de Courbevoie (Hauts-de-Seine).

À Paris, 20 % des promotions de l’Itic (Institut des techniques informatiques et commerciales) en BTS sont composées d’étudiants qui arrivent en début d’année civile. « Dans les entretiens avec les candidats, on leur dit qu’il faut que ça ne soit pas un nouveau choix sans lendemain, souligne le directeur de l’école, Johann Hagege. L’idée est de mener ces jeunes à un diplôme. »

Bien se renseigner sur sa nouvelle formation



Vous savez dans quelles études vous lancer, très bien. En Île-de-France, le centre d’information et d’orientation des enseignements supérieurs liste les formations où il est encore possible de s’inscrire. Si la plupart des universités ont déjà bouclé leur procédure de recrutement, de nombreuses écoles privées ont encore des places.

« Attention à ne pas se ruer sur la première école qui semble sympa sur le stand d’un salon dédié aux étudiants, prévient Julie Mleczko, experte orientation pour le site spécialisé Studyrama. La principale chose à regarder, ce sont les débouchés professionnels de l’endroit qui vous intéresse. »

Attention aussi aux noms de diplômes ronflants mais sans aucune référence. Dans cette jungle, un indicateur comme le répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) prouve que le diplôme correspond aux attentes des employeurs.

Être prêt à travailler davantage



Si certaines écoles proposent de démarrer une nouvelle année en plein hiver, les facs et de nombreux établissements privés condensent deux semestres en un. Charge aux étudiants arrivés en cours de route d’être capables de rattraper leur retard. « Oui, on travaille plus que les autres, il ne faut pas se laisser aller, mais c’est faisable », souligne Aurore, passée d’une classe prépa au Havre (Seine-Maritime) à une fac de psychologie à Caen (Calvados).

« Une rentrée décalée est en général plus exigeante qu’une rentrée classique, estime Johann Hagege. Ces étudiants sont meilleurs que ceux arrivés en septembre car leur première expérience ratée leur a fait prendre de la maturité et a renforcé leur détermination. »

Romain Baheux



Consultez aussi :

Rentrée décalée : mode d'emploi pour ne pas perdre un an pendant vos études
Une rentrée décalée, en cours d'année, les écoles et programmes concernés
Salons étudiants : tous les rendez-vous orientation à venir en France...
Journées Portes Ouvertes : poussez les portes de votre future école/université

Retour au dossier Orientation
Orientation : Rentrée décalée : nos conseils aux étudiants pour bien se réorienter en cours d’année
Imprimer

Commentaires / Réactions

Orientation : consultez aussi...

Réouverture des universités. Un retour plus rapide en présentiel dès janvier

Réouverture des universités. Un retour plus rapide en présentiel dès janvier

Le Président de la République a choisi de répondre aux internautes via le média Brut, et a annoncé une réouverture partielle des facs dès la rentrée de janvier.

Mastère spécialisé. « Le format distanciel est synonyme de nouvelles perspectives »

Mastère spécialisé. « Le format distanciel est synonyme de nouvelles perspectives »

3 questions à Dominique Mear, Directeur commercial France de Brest Business school

Master, MSc, MBA... un diplôme Bac+5 : pour quoi faire ?

Master, MSc, MBA... un diplôme Bac+5 : pour quoi faire ?

Viser un diplôme bac +5, c’est donner un cap à sa future carrière. Selon votre profil, voici trois bonnes raisons de continuer deux ans de plus.

Doctorat. Après un Master : avez-vous pensé à la recherche ?

Doctorat. Après un Master : avez-vous pensé à la recherche ?

Débats et polémiques ont fait de la recherche l’une des stars de 2020. Pourtant, peu d’étudiants se tournent vers cette solution déjà professionnelle.

Masters, MBA, Mastères, MSc... les solutions anti-crise

Masters, MBA, Mastères, MSc... les solutions anti-crise

Notre dossier spécial Bac+5 à l'heure de la crise du Covid-19 : les tendances et adaptation des programmes - Dossier spécial ce mardi 1er décembre 2020.

Etudier à l'étranger. Quel international cette année ?

Etudier à l'étranger. Quel international cette année ?

Les séjours à l’étranger restent en tête des priorités pour les étudiants. Covid oblige, les écoles trouvent d’autres moyens de mondialiser leurs cursus.


Ecoles à la Une

Les Roches Management Hôtelier
DES OPPORTUNITÉS DE CARRIÈRE À L’INTERNATIONAL Nos liens privilégiés...
CY Tech
CY SUP assure l’articulation des premiers cycles du territoire avec les...
Le Village De l'Emploi
Avec une méthode éprouvée depuis 1998 et déjà plus de 5400 carrières...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation



Newsletter

L'actu du Parisien Etudiant, examens, bons plans, soirées, orientation... *

Inscription réussie - Merci.


* En complétant votre adresse électronique, vous validez les Conditions Générales d’Utilisation et acceptez que Le Parisien, responsable de traitement, traite vos données pour vous permettre de recevoir les actualités Le Parisien Etudiant. Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de protection de vos données personnelles : Politique de confidentialité.