En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > écoles

Réseaux d'anciens : les femmes s'organisent

Les diplômées des grandes écoles s’organisent en réseau au sein des associations d’anciens : à l'assaut du plafond de verre.

Les femmes ont fait leur entrée dans les grandes écoles il y a environ quarante ans. Bien que formées à haut niveau, leurs carrières ne se déroulent pas à l’identique de leurs homologues masculins. Elles se sont donc organisées au sein des réseaux d’anciens avec pour objectif de favoriser la réussite professionnelle des diplômées grâce à l’entraide et au networking, à l’organisation d’ateliers et de conférences, mais aussi grâce à un lobbying actif.

Combat pour l’équité


Pour Catherine Lejealle, sociologue professeur à l’ESG management school, le combat se situe sur le plan professionnel. « La donne a changé lorsque des femmes formées dans les mêmes établissements que les hommes, aspirant aux mêmes carrières, ont découvert qu’elles n’accédaient pas aux mêmes responsabilités ni aux mêmes salaires. » Les réseaux féminins sont pragmatiques, centrés sur les clés pour réussir. « Ces femmes ne veulent pas être cataloguées, ajoute la sociologue. Il s’agit d’équité : à diplôme, compétences et travail égaux, elles agissent pour ne pas subir de discrimination liée au genre. »

Préoccupations communes


Le groupe GEF (Grandes Ecoles au féminin) s’est formé en 2002. Il réunit des représentantes des associations de diplômés de 10 écoles : Centrale Paris, ENA, Ecole des ponts ParisTech, ESCP Europe, Essec, HEC, INSEAD, Mines ParisTech, Polytechnique et Sciences-po. Il touche potentiellement 42000 femmes. « Une enquête du groupe HEC au féminin nous a incitées à fonder GEF, raconte Clarisse Reille, sa présidente. Nous avons pris conscience que les questions que chacune d’entre nous se posait étaient partagées par les autres femmes. » Le groupe s’appuie sur des enquêtes fouillées et indiscutables pour montrer la réalité des inégalités entre diplômés de mêmes écoles selon leur sexe et faire du lobbying auprès de chefs d’entreprise et dans la sphère publique. Le label grandes écoles lui confère une vraie capacité d’influence. « Un grand patron face à 150 centraliennes, polytechniciennes, HEC ou Sciences-po ne peut balayer du revers de la main leurs constats et questions sur l’équité des parcours ! »

Inclure les hommes


Les enquêtes de GEF montrent que deux tiers des femmes pensent qu’il y a des freins à leurs carrières, tandis que deux tiers des hommes pensent qu’elles n’en connaissent pas ! « Cette image inversée nous prouve qu’il faut agir auprès des hommes mais aussi avec eux, insiste Clarisse Reille. Nous voulons aussi éviter de créer une forme de rejet vis-à-vis de nos actions. » Le groupe Supélec au féminin ne cherche pas à se positionner comme un réseau sexué et revendique son appartenance à l’association des anciens. Car si Supélec a été pionnière avec ses premières femmes diplômées dès 1818, la création d’un groupe féminin en 2006 au sein de l’association d’anciens a été un événement. « Nous sommes un groupe comme les autres, ouvert aux hommes et aux femmes, affirme sa présidente Marianne Lévy. Ils sont d’ailleurs intéressés lorsque nous organisons des conférences sur des secteurs d’activités. »

Entraide entre pairs


Pour donner les clés de la réussite professionnelle aux plus jeunes, Supélec au féminin propose une « opération marraines » d’entraide et d’échanges. « Montrer des rôles modèles, et donc que c’est possible, est très important, d’autant plus dans un milieu majoritairement masculin », souligne Marianne Lévy. Des ateliers abordent aussi la gestion de la carrière : comment se rendre visible, négocier son salaire, animer son réseau, développer son leadership… « C’est essentiel, car les femmes osent moins se mettre en valeur et s’imposer dans le monde professionnel que les hommes. »

www.grandesecolesaufeminin.net

http://asso-supelec.org/ GPSupelecAuFeminin

Céline BILLANT

Témoin - « S’entraider pour prendre confiance »


Céline BILLANT, 29 ans,membre du bureau d’ESCP Europe au féminin, responsable de projet au sein de la direction du développement de Vinci Airports

Pourquoi avoir rejoint un réseau féminin dès vos études ?
Au lycée déjà, j’étais soucieuse d’égalité professionnelle. En intégrant ESCP Europe, j’ai souhaité échanger avec des femmes expérimentées. J’ai été très bien accueillie.

Qu’est-ce que cela vous apporte concrètement ?
L’avantage d’un réseau féminin, c’est l’authenticité des échanges. On met cartes sur table pour partager les règles du jeu et de la réussite, les codes du monde professionnel, dire ce qui fonctionne ou pas, quels sont les freins et leviers. Cela permet de se ressourcer, prendre confiance, par exemple en assistant à une conférence avec une femme d’exception. Le réseau propose aussi des ateliers de développement professionnel.

Quel est votre conseil à une étudiante dans cette optique ?
Les femmes rejoignent souvent les réseaux une fois confrontées à des difficultés. Or, anticiper, connaître la réalité, s’entraider sont des atouts pour se préparer à affronter les freins ou à s’en accommoder. De plus, les fruits de tout réseau se récoltent grâce à un investissement dans la durée. Un réseau, c’est également une ouverture à d’autres personnes, métiers, secteurs, générations de professionnels. C’est une chance d’avoir un réseau féminin dans son association d’anciens, il faut en profiter dès ses études !


Dossier réalisé par Ariane Despierres-Féry
en partenariat avec Le Journal des Grandes Ecoles
Article paru dans le supplément éco du Parisien daté du lundi 4 mars 2013


Réagir sur le Forum Ecoles

Contact
11.03.2013

Retour au dossier écoles
écoles : Réseaux d'anciens : les femmes s'organisent : Imprimer
Derniers articles "écoles"

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

écoles : consultez aussi...

orientation
Ces universités et grandes écoles qui changent de nom

Ces universités et grandes écoles qui changent de nom

C’est le cas de l'Université de Nanterre aujourd’hui. Mais elle est loin d’être la seule. Après des vagues de regroupement d'écoles, les établissements se renomment encore... Explications.

Réorientation : Une rentrée décalée, en cours d'année, les écoles et programmes concernés

Réorientation : Une rentrée décalée, en cours d'année, les écoles et programmes concernés

Rentrée décalée, planning adapté… une soixantaine d’écoles de commerce, d’ingénieurs ou spécialisées mettent en place des dispositifs d’accueil pour les élèves en difficulté dès janvier.

Montpellier Business School  - Alternance : la diversité au cœur

Montpellier Business School - Alternance : la diversité au cœur

Grand Angle - En tête à tête avec Didier Jourdan, directeur général de Montpellier Business School

Erasmus : les 20 établissements français accueillant le plus d'étudiants

Erasmus : les 20 établissements français accueillant le plus d'étudiants

Le programme Erasmus fête ses 30 ans ! L'occasion de faire un bilan : la France s'impose comme une destination très prisée, mais quelles sont les établissements qui attirent le plus ?

Rentrée décalée : mode d'emploi pour se réorienter dès janvier

Rentrée décalée : mode d'emploi pour se réorienter dès janvier

Trouver sa filière en cours d’année reste « un parcours du combattant », estime-t-on au centre d’information et d’orientation (CIO) de Paris. Voici le mode d'emploi !

Concours Ecoles de Commerce : comment profiter des vacances de Noël pour se préparer

Concours Ecoles de Commerce : comment profiter des vacances de Noël pour se préparer

Comment profiter au mieux des vacances de Noël et trouver l’équilibre entre ce dernier moment de repos et la préparation aux concours ? Voici nos conseils pratiques pour profiter de ce temps creux de l'année tout en comblant les lacunes accumulées.

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
Ifa A. Chauvin
l'Institut de Formation par Alternance Adolphe Chauvin, implanté à Osny dans...
ISIS - Institut Supérieur de l'Image et du Son
L’institut Supérieur de l’Image et du Son, implanté dans le quartier du...
CLCF - Conservatoire Libre du Cinéma Français
La longue histoire du CLCF depuis 1963 n’en fait pas une vieille dame indigne...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

Les soirées, bons plans, actu, orientation, ... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.