En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Bac 2017

Résultats du Bac : une prime d'orientation aux meilleurs bacheliers

Le dispositif "Meilleurs bacheliers" permet aux 10 % de meilleurs bacheliers de chaque filière d'accéder aux établissements sélectifs...

L'année dernière, il était quasiment passé inaperçu. Il faut dire que le dispositif "Meilleurs bacheliers" était expérimental, peu connu et peu préparé. Pour le coup, cette année, la ministre de l’Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem, n’aura pas cessé d’en parler.

Rares sont donc les futurs lauréats qui n’en connaissent pas le principe, dans les grandes lignes : si tu brilles au bac alors que tu n’as pas été gâté par la plate-forme Admission post-bac (APB), le ministère t’offre la possibilité d’intégrer quand même une filière sélective !

Beaucoup des candidats qui vont sauter de joie demain devant la liste des admis au bac seront donc potentiellement concernés par cette « seconde chance » inespérée.

Pourquoi ce dispositif ?

Le ministère y tient pour deux raisons : d’abord, cela redonne de la valeur à la réussite à l’examen, dont les mauvaises langues disent qu’il ne sert plus à rien. Et puis cela peut repêcher les élèves méritants d’établissements pas trop cotés, qui n’ont pas eu leur premier vœu dans le bonneteau de l’Admission post-bac, ou qui se sont autocensurés dans leurs choix. Cela peut être particulièrement vrai dans les lycées professionnels de province.

Qui est concerné ?

Dans chaque lycée, pourront y prétendre les 10 % de meilleurs bacheliers de chaque filière : L, ES, S, technologiques ou professionnelles. Peu importe s’ils n’ont pas de mention, du moment qu’ils sont devant leurs camarades, et à condition qu’ils n’aient pas déjà validé de choix dans APB (ce n’est pas un droit au remords !). Refusés dans la filière sélective briguée, acceptés dans un sixième choix de licence… L’essentiel est qu’ils n’aient pas déjà confirmé « oui » dans APB. Cela peut donc concerner 2 comme 20 élèves par établissement.

Comment savoir si on en fait partie ?

Il faut se reconnecter sur son compte APB et consulter sa messagerie. Même si une mention « assez bien » ne semble pas excellente, nul ne sait quelle a été la moyenne des autres élèves du lycée. Un e-mail demande de confirmer que l’on veut bien participer au dispositif. C’est le rectorat qui établit la liste des fameux 10 % et se charge par ailleurs d’alerter les lycées, pour qu’ils puissent contacter les élèves qui ne se manifestent pas.

Doit-on reformuler ses vœux ?

Pas si vous êtes déjà sur liste d’attente d’une filière sélective : être meilleur bachelier 2015 vous donne le droit de remonter toute la liste et d’être pris d’office (sauf malheureusement si vous êtes vingt meilleurs bacheliers dans ce cas, mais c’est très peu probable…). En revanche, pour ceux qui ne sont pris nulle part pour l’instant sauf dans une licence en vœu 4, tout redevient possible… dans toutes les filières sélectives. Les lycées sont censés vous aider à reformuler des vœux en adéquation avec votre profil.

Toutes les filières sélectives jouent-elles le jeu ?

Toutes les filières publiques, oui (IUT, CPGE, STS), même les illustres classes prépas parisiennes. Le ministère a demandé à chacune de réserver une place. Mais une partie du privé aussi : les instituts d’études politiques de province, le réseau des Insa (sciences appliquées), celui des Polytech et certaines écoles de commerce comme l’EDHEC, l’ESC Troyes et l’EM Normandie ont rejoint le dispositif cette année. Pour les meilleurs bacheliers qui n’y croyaient pas ou plus, l’opportunité est donc bien réelle. D’autant que le ministère espère recaser 100 % de ceux qui accepteront de l’être.

Florence DEGUEN

Les résultats du Bac : officiels et gratuits, en direct des académies...

Témoignage d'un étudiant : "Ça m’a vraiment motivé"


Léo a pu intégrer l’an dernier une prépa grâce au dispositif Meilleurs bacheliers

Sa classe prépa, il en rêvait. Mais malgré quasiment 15 de moyenne toute l’année dernière en terminale ES dans son lycée public Cesson-Sévigné de Rennes (Ille-et-Vilaine), APB a tranché : « liste d’attente ». « J’étais un peu déçu, mais résigné, se souvient Léo. C’est tellement dur de rentrer en prépa maths et éco ! Je me suis fait très vite à l’idée que j’irais en fac de sciences économiques à Rennes, mon deuxième vœu. Mais je me souviens avoir pensé : Autant avoir un bon bac quand même. »

Lui qui avait fait du handball midi et soir toute l’année scolaire s’est concentré sur l’examen, et l’a plutôt bien réussi. Verdict : 15,8 de moyenne. « A 0,2 point de la mention très bien, à cause d’un 8 en philo ! » Il s’est bien rendu compte que la meilleure élève de sa classe n’avait pas fait aussi bien que lui mais n’a absolument pas réalisé qu’il était dans le peloton de tête de son lycée…

Il a obtenu le premier vœu qu’il avait formulé

Jusqu’au jour où sa maman, à Quimper, a reçu dans l’été un courrier l’informant que son brillant bachelier de fils pouvait prétendre à un nouveau dispositif et intégrer une filière sélective. « Elle m’a appelé pour me lire le courrier, je me souviens du terme élève méritant. Je n’en revenais pas, je croyais presque à une blague et surtout, je me disais que je n’étais absolument pas préparé pour rentrer en prépa ! »

Après un peu de flottement et quelques échanges téléphoniques — expérimentation du dispositif oblige — Léo a accepté l’offre qui lui était faite. Sans même savoir au départ que la prépa qui l’accueillerait était celle… qu’il n’avait pas obtenue. « J’ai vécu ce rebondissement incroyable comme un super coup de pouce du destin, et ça m’a vraiment motivé pour me cramponner », sourit celui qui entre en deuxième année, alors qu’une dizaine d’élèves de sa classe prépa l’ont abandonnée en cours de route.

« On peut penser que cela favorise des élèves pas trop travailleurs qui ont juste eu de la chance à l’examen, mais franchement, le simple fait que ça existe doit motiver pour travailler jusqu’au bout de son année de terminale, estime-t-il. Trop d’élèves pensent qu’il suffit de mettre le paquet les deux premiers trimestres pour décrocher une bonne filière, et se fichent du bac. Au moins, là, on voit que ça sert à quelque chose ! »



Un dispositif peu connu


En 2014, 1 200 meilleurs bacheliers se sont retrouvés en position d’obtenir une deuxième chance pour intégrer une filière sélective du fait de leur mérite : 30 % ont eu une mention très bien, 53 % une mention bien, 16 % une mention assez bien et 0,5 % sans mention. Sauf que le processus a été enclenché trop tard (après l’oral de rattrapage) et que beaucoup, déjà partis en vacances, n’ont pas été informés. Le profil des 200 heureux élus qui ont finalement saisi l’opportunité n’est donc pas forcément représentatif, mais il éclaire quand même la volonté sociale et politique du ministère : 45 % étaient des meilleurs bacheliers de lycées professionnels (pour 20 % de bacs L, 16 % de bacs technologiques, 13 % de S et 5 % de ES). « De très bons lycéens s’autocensurent dans leurs choix, soit parce qu’ils n’osent pas candidater à une filière sélective, soit parce qu’ils n’y pensent même pas, estime Najat Vallaud-Belkacem. Je tiens donc à élargir leur horizon et leur dire que l’ambition et l’excellence sont aussi faites pour eux. » F.D


Consultez aussi

Les résultats du Bac : officiels et gratuits, en direct des académies...
Dates du Bac : épreuve par épreuve
Mention au Bac : pourquoi distribue-t-on des mentions ?
Pourquoi peut-on avoir plus de 20 de moyenne au Bac ?
Prime pour la mention : une mention ou le bac peut vous rapporter gros...

Bac 2016 : émotion de jeunes bacheliers devant les résultats




Vidéo. Résultats du Bac : l'attente racontée par deux candidats



Réagir sur le Forum Bac

Le Parisien
07.07.2015

Retour au dossier Bac 2017
Bac 2017 : Résultats du Bac : une prime d'orientation aux meilleurs bacheliers
Imprimer

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

Bac 2017 : consultez aussi...

orientation
VIDEOS. Révisez votre Bac en vidéos : Trigonométrie. Ondes aquatiques et sismiques. L'analyse néoclassique du marché du travail

VIDEOS. Révisez votre Bac en vidéos : Trigonométrie. Ondes aquatiques et sismiques. L'analyse néoclassique du marché du travail

Avec le Parisien Etudiant, retrouvez chaque semaine 3 vidéos exclusives pour réviser et réussir votre BAC.

Dates du Bac 2017

Dates du Bac 2017

L'examen le plus célèbre de France ! Voici les dates du Bac 2017, le calendrier du bac 2017 complet... des épreuves écrites du bac général, techno et pro, calendrier des résultats. Baccalauréat 2017.

Vacances de Pâques : top départ des révisions !

Vacances de Pâques : top départ des révisions !

Révise ton BAC, ton BTS ou ton DUT avec l’une des applis mobiles de Nomad Education.

VIDEOS. Révisez votre Bac en vidéos : Angles orientés. Cinétique chimique. Pourquoi croyons-nous ?

VIDEOS. Révisez votre Bac en vidéos : Angles orientés. Cinétique chimique. Pourquoi croyons-nous ?

Cette semaine, on découvre les angles orientés : l'essentiel en Mathématiques, la cinétique chimique en Chimie, et en Philosophie : pourquoi croyons-nous ? Trois sujets importants qu’il faut absolument maîtriser.

VIDEOS. Révisez votre Bac en vidéos : Intervalles. Acide/base : solution tampon. Égalité, équité et justice sociale.

VIDEOS. Révisez votre Bac en vidéos : Intervalles. Acide/base : solution tampon. Égalité, équité et justice sociale.

Avec le Parisien Etudiant, retrouvez chaque semaine 3 vidéos exclusives pour réviser et réussir votre BAC.

VIDEOS. Révisez votre Bac en vidéos : estimation, acide/base, pH, Ke et KA et le travail fondateur d'humanité

VIDEOS. Révisez votre Bac en vidéos : estimation, acide/base, pH, Ke et KA et le travail fondateur d'humanité

Cette semaine, vous allez découvrir les estimation : intervalle de confiance en Mathématiques, un bilan acide/base, pH, Ke et KA. en Chimie, et en Philosophie, le travail fondateur d'humanité. Trois sujets importants qu’il faut absolument maîtriser.

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
ESO - Ecole Supérieure d'Ostéopathie
L'Ecole Supérieure d'Ostéopathie (ESO Supostéo) est l'école d'ostéopathie...
ISCOM
Créé en 1986 à Paris, l’ISCOM, institut supérieur de communication et...
IPAG Business School
Située dans l'un des plus beaux quartiers de l'une des plus belles villes du...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

L'actu du site, bons plans, soirées, orientation... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.