En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Universités

Sa thèse a séduit... en 3 minutes

On peut faire sourire en traitant d’un sujet sérieux. 3 années de thèse résumées en 3 minutes.

3 années de thèse résumées en 3 minutes. Voilà le pari osé d'un étudiant en éco-construction dans le cadre de la 3e édition du concours "ma thèse en 180 secondes". Ce dernier doit allier ses connaissances avec son talent d'orateur.

On peut faire sourire en traitant d’un sujet sérieux. Etudiant au laboratoire Géosciences et environnement de Cergy-Pontoise, Thibault Harle l’a prouvé hier après-midi en remportant la finale de la Comue (Communauté d’universités et d’établissements) Paris-Seine de la 3 e édition du concours « Ma thèse en 180 secondes », organisé à l’Essec.

Le jeune homme de 25 ans a séduit le jury avec sa présentation de sa thèse sur la création et la caractérisation d’un matériau de construction à changement de phase (de liquide à solide) pour une meilleure régulation de la température.

Il s’est préparé avec l’aide d’un comédien


Un exercice qui nécessite un véritable « talent d’orateur », comme l’a expliqué en préambule Anne-Sophie Barthez, présidente de la Comue. Un précepte confirmé par Thibault Harle et les trois finalistes. « Encore un qui va nous prendre la tête avec la protection de l’environnement », a dédramatisé en préambule l’habitant de Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), avant de présenter sa solution consistant à « concilier environnement, confort et économie à l’échelle de votre habitation », grâce « un matériau magique ». Un domaine que ce titulaire d’une licence en biologie et d’un Master en environnement spécialisé dans l’éco-construction — qui a effectué tout son cursus à l’Université de Cergy-Pontoise — connaît bien, puisqu’il travaille sur sa thèse depuis trois ans. Un sujet d’étude concret, puisque le fruit de ses recherches est sur le point d’être breveté.

Une poudre blanche tout à fait légale...


Thibault HARLE, finaliste MT180 2016 pour l'Université Paris Seine


« On cherchait à avoir le côté environnemental, mais pas au détriment du confort », explique au sujet de son travail le lauréat, qui s’est astreint à une préparation intense, aidé notamment par un comédien. « C’est un très bon exercice », sourit celui qui estime pourtant « ne pas être très à l’aise à l’oral ». « Cela nécessite beaucoup d’heures de travail pour 180 secondes, sourit-il. Il faut essayer de faire passer un contenu scientifique sur un ton assez léger. »

Thibault Harle représentera la Comue lors de la finale nationale du concours, fin mai à Bordeaux.

Consultez aussi :

A 91 ans, Colette a soutenu sa thèse
Réaliser sa thèse tout en étant salarié, c’est possible


Réagir sur le Forum Universités

LE PARISIEN
09.05.2016

Retour au dossier Universités
Universités : Sa thèse a séduit... en 3 minutes
Imprimer

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

Universités : consultez aussi...

orientation
Examen du concours de médecine : incidents à répétition sur les sujets

Examen du concours de médecine : incidents à répétition sur les sujets

Les couacs à répétition ne concernent pas que le bac. Près de 9 000 étudiants en 6 e année de médecine ont été contraints de repasser, hier, deux épreuves d’internat initialement programmées lundi et mercredi.

APB - La ministre Frédérique Vidal veut mettre fin au tirage au sort à la fac

APB - La ministre Frédérique Vidal veut mettre fin au tirage au sort à la fac

Frédérique Vidal, la ministre de l'Enseignement supérieur, a accordé sa première interview au Parisien. L’ancienne présidente de l’université de Nice compte mettre fin dès 2018 à la procédure très décriée de tirage au sort.

Facs saturées : «Il y avait des étudiants jusque sur l'estrade»

Facs saturées : «Il y avait des étudiants jusque sur l'estrade»

Les jeunes bacheliers qui arrivent à trouver une place à l'université sont confrontés aux aléas de la fac : amphithéâtres bondés, matériel vétuste, manque d'encadrement. Une expérience qui peut vite décourager.

Pourquoi les facs françaises sont saturées

Pourquoi les facs françaises sont saturées

C'est la hantise de ceux qui passent l'épreuve de philosophie du baccalauréat ce jeudi : tous n'auront pas de place dans la fac de leur choix.

APB. Tirage au sort en médecine : plus de 800 étudiants en liste d'attente

APB. Tirage au sort en médecine : plus de 800 étudiants en liste d'attente

857 jeunes remplissant toutes les conditions pour entrer en licence de santé ont pourtant été retoqués, après tirage au sort. Face au tollé, le ministère a promis hier de leur trouver une solution

Soigner son orthographe fait aussi progresser en maths

Soigner son orthographe fait aussi progresser en maths

Une étude montre que l'entraînement à la grammaire et à la syntaxe aide à réduire l'échec universitaire.

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
Ifa A. Chauvin
l'Institut de Formation par Alternance Adolphe Chauvin, implanté à Osny dans...
Sup de Vente, l'école supérieure de vente de la CCI Paris Ile-de-France
Forte d’une expérience de plus de 25 ans, Sup de Vente est aujourd’hui...
ISTH
Depuis 1954, l'ISTH confirme sa place de leader parmi les grandes classes...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

L'actu du site, bons plans, soirées, orientation... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.