En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Mieux-travailler > Santé

Santé. Les étudiants franciliens en petite forme

Petits dormeurs assez stressés, buveurs réguliers mais plutôt raisonnables, plutôt attentifs à l’équilibre de leur alimentation mais un peu trop...

Petits dormeurs assez stressés, buveurs réguliers mais plutôt raisonnables, plutôt attentifs à l’équilibre de leur alimentation mais un peu trop hésitants à aller chez les médecins…

Si 83 % des étudiants franciliens se considèrent « en bonne santé », selon l’enquête de la mutuelle étudiante Smerep dévoilée mardi 21 juin, les fragilités restent importantes. Voire, se creusent, et notamment en raison des difficultés économiques auxquelles sont confrontés les 16-28 ans.

Avec un budget mensuel moyen de 366 €, soit 10 € de moins que la moyenne des étudiants français et surtout 20 € de moins qu’en 2015, le jeune francilien dépourvu du soutien familial est souvent contraint de travailler. Résultat, « 83 % en bonne santé, cela implique 17 % d’une population de 20 ans qui se déclare déjà en mauvaise santé, et c’est problématique ! », souligne Pierre Faivre, administrateur chargé de la prévention à la Smerep.

Les dépenses de santé ne sont pas en tête des priorités


« Le décrochage entre lycée et études supérieures se voit notamment dans la consommation de soins : le lycéen va chez le médecin parce que la cellule familiale entretient le cercle vertueux de sa santé, mais une fois dans les études, le jeune ne consulte pas systématiquement, à tendance à négliger des priorités. »

Pour les spécialistes de la mutuelle étudiante, la santé est la principale fragilité directement liée à « la précarisation de l’étudiant » : « Lorsqu’il doit faire des arbitrages dans les dépenses, celles de la santé n’arrivent qu’en 4 e position des priorités », souligne encore Pierre Faivre.

12 % de ces jeunes pensent qu’on guérit du sida


Enfin, la vie sexuelle est un autre thème où le constat s’avère assez préoccupant : « 12 % de ces jeunes pensent qu’on guérit du sida, c’est inquiétant », estime Pierre Faivre. « Cela veut dire qu’il y a des failles dans l’information qu’ils reçoivent. Le sida n’est plus un débat de génération alors qu’il existe toujours. Il nous faut reprendre la prévention et l’information. »


« J’attends d’être vraiment malade pour aller chez le médecin »
Cyril, 26 ans, étudiant à Dauphine



Cyril, 26 ans, est de ces étudiants plutôt réfléchis qui, pourtant, n’agissent pas comme il faudrait. « Je ne suis pas très organisé. C’est peut-être le problème de ma génération. Résultat, on priorise les événements par l’urgence », admet ce sportif de haut niveau — il est champion de kickboxing — et futur jeune entrepreneur, bardé d’un master en marketing à la faculté de Paris-Dauphine (XVI e).

« Quand je ne me sens pas trop bien, une petite grippe par exemple, j’ai tendance, si cela ne concerne pas mon sport, à négliger en me disant que ça va passer. Résultat, j’attends d’être vraiment malade pour aller chez le médecin. »

Côté budget, Cyril est comme la plupart des étudiants franciliens. « Au début des études, je gérais plutôt bien mes dépenses. Mais plus j’ai approché du master, plus j’ai rencontré des difficultés. J’ai dû faire comme d’autres qui doivent trouver un petit travail, sauf que moi j’ai eu la chance d’avoir mon sport et que ça marche bien, mais cela représente vingt-cinq heures par semaine de travail en plus ! Le principal problème de budget, c’est l’alimentaire. Parfois, j’ai cru faire des économies et gagner du temps en grignotant à la place d’un vrai repas. En réalité, c’est mauvais pour la santé et pas forcément moins cher. Mais cela, on s’en rend compte plus tard ! »

Enfin, côté sommeil, il l’admet : « Quand tu te réveilles avec trois devoirs à rendre le lendemain, ça génère du stress. Moi c’est par manque d’organisation, et c’est un cercle vicieux : ça oblige à se coucher tard, ça met sous pression. »


Réagir sur le Forum Orientation

Contact
23.06.2016

Retour au dossier Santé
Santé : Santé. Les étudiants franciliens en petite forme : Imprimer
Derniers articles "Santé"

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

Santé : consultez aussi...

orientation
Santé. Un check-up gratuit en dix minutes pour les étudiants

Santé. Un check-up gratuit en dix minutes pour les étudiants

La Smerep accueille dans ses locaux la première « e-cabine », conçue pour réaliser un bilan santé des étudiants en dix minutes. Un check-up gratuit en dix minutes et un outil de la lutte contre les déserts médicaux.

Job étudiant, logement, santé... Guide pratique spécial budget

Job étudiant, logement, santé... Guide pratique spécial budget

Ma vie d'étudiant en dehors des cours. Jobs compatibles avec la scolarité, choix d’une mutuelle santé, astuces pour trouver son logement… Prenez les bonnes décisions pour gérer au mieux votre argent.

Vitamines, café, somnifères... comment booster ses révisions ?

Vitamines, café, somnifères... comment booster ses révisions ?

Nervosité à quelques jours des épreuves, besoin d’un coup de fouet pour emmagasiner les dernières révisions… Recourir à des pilules est tentant. Mais prudence !

LMDE : Alerte sur la santé des étudiants

LMDE : Alerte sur la santé des étudiants

Remboursements, cartes Vitale, délais… un rapport du Défenseur des droits sur la LMDE, la première mutuelle des étudiants, est sans appel. Le gouvernement doit trouver une solution avant août.

Un marathon numérique pour venir en aide aux diabétiques

Un marathon numérique pour venir en aide aux diabétiques

Une centaine d’étudiants en informatique et de passionnés ont bouclé un « hackathon » dédié à la santé qui se tenait dans les locaux de l’école Polytech à Jussieu.

Santé. Le casse-tête de la sécu à la fin des études

Santé. Le casse-tête de la sécu à la fin des études

Nombreux sont les jeunes qui se retrouvent plusieurs mois sans couverture sociale avant de retrouver le régime général. Pour Mathias, 27 ans, cela a été fatal.

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
CFA d'Alembert
Le CFA d'Alembert est l'une des 24 écoles de la CCI Paris Île-de-France qui...
ESO - Ecole Supérieure d'Ostéopathie
L'Ecole Supérieure d'Ostéopathie (ESO Supostéo) est l'école d'ostéopathie...
ISCOM
Créé en 1986 à Paris, l’ISCOM, institut supérieur de communication et...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

Les soirées, bons plans, actu, orientation, ... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.