En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Orientation

Science Truck, un camion pour faire aimer la science aux jeunes #lesfillesaussi

Le programme Science Truck fait étape dans plusieurs établissements dans le but de susciter des vocations, notamment chez les jeunes filles.

orientation  Science Truck, un camion pour faire aimer la science aux jeunes #lesfillesaussi Le programme Science Truck fait étape dans plusieurs établissements dans le but de susciter des vocations, notamment chez les jeunes filles. Science Truck, Fondation L'Oréal, Les Petits Débrouillards, inégalités, sciences, filles, jeunes, bac S, filière S, terminale S,

La tournée du Science Truck est passée par le collège international : objectifs : présenter les métiers scientifiques de façon ludique et pédagogique avec différents ateliers pratiques.

Consultez aussi :

Présenter les métiers scientifiques de façon ludique et pédagogique à bord d’un camion spécialement aménagé, avec des ateliers pratiques pour inciter notamment les filles à se jeter à l’eau pour ces métiers d’avenir.

C’est l’objectif de l’opération Science Truck organisée dans l’académie de Créteil et auxquelles ont participé par exemple plusieurs classes du lycée François Ier de Fontainebleau et du collège International. Le camion a aussi fait halte au lycée Balzac de Mitry-Mory et finit sa tournée ce vendredi 13 novembre au Collège Albert Schweitzer.

30% des étudiants en sciences sont des filles...


Cette tournée entre dans le cadre de l’opération Pour les Filles et la Science organisée pour la deuxième année par la Fondation L’Oréal et soutenue par le ministère de l’Education nationale. Car les chiffres sont inquiétants : selon une étude de 2013, seuls 30 % des étudiants en sciences fondamentales sont des filles, alors qu’elles composent la moitié des classes de terminale S.

L’idée est de susciter des vocations. Et pour y parvenir, rien ne vaut un atelier. Ce mercredi, Julien, animateur de l’association Les Petits Débrouillards, propose de tester la découverte des sciences des matériaux. De l’eau, de la colle à bois, du borate de sodium, un peu de colorant et les collégiens obtiennent une drôle de matière bleue et gluante. « Cela s’appelle la polymérisation, explique-t-il. Si vous laissez durcir, on peut en faire une balle qui rebondit au sol. Ou une semelle pour chaussure. Cela peut vous conduire dans un laboratoire, à fabriquer des cosmétiques. » Les élèves en restent bouche bée.

Susciter et remotiver des vocations


Un peu plus loin, ils rencontrent Hélène Petot, 32 ans, qui a un doctorat de physiologie du sport en poche. « Moi j’ai connu un échec en 1re année de médecine. Mais comme j’étais passionnée de sport, j’ai rebondi. Les filles doivent suivre leur voie. Et je suis là pour les motiver », raconte la jeune femme, également marraine du programme.


Lycée Berthelot à Pantin

Des expériences et de la bonne humeur


Plus fou encore, les collégiens ont testé le Makey Makey, un kit qui transforme le corps en instrument de musique ou la cuisine moléculaire. Edwige, enseignante en lettres, est satisfaite du passage de ce Science Truck. « Cela permet de balayer les préjugés sur les filières scientifiques, notamment celui qui fait croire qu’une femme est moins douée pour les sciences qu’un homme. » Cette année, la Fondation L’Oréal ambitionne de toucher 16 000 nouveaux élèves en France à ce sujet.

Valériane, Laura et Yuna ont testé le Science Truck


Fontainebleau, mercredi 4 novembre au matin. De gauche à droite, Valériane, Laura et Yuna (14 ans) ont été convaincues par le Science Truck. Une expérience qui les a confortées dans la future concrétisation d’un métier.

«Il y a deux domaines qui m’intéressent actuellement, c’est le droit et la reliure. J’ai déjà fait des stages dans le premier et en décembre, j’attaquerais un stage chez un relieur. Du coup, l’expérience du Science Truck avec la découverte des matériaux m’a beaucoup plû. Car je suis à la fois intellectuelle et manuelle. Pour la reliure il me faudra aussi choisir la bonne recette pour réussir un beau travail. En tout cas, moi je me baserais sur ce que nous a dit Hélène Petot. Il faut persévérer dans ses passions !» Pour Laura, son domaine d’avenir, ce sont «les arts, l’architecture, le design. Pour moi la science n’est pas un domaine réservé. Même si je sais que cela ne sera pas ma filière privilégiée plus tard.» Valériane estime «qu’il n’y a pas d’un côté les filles et l’esprit littéraire et les garçons le nez dans les éprouvettes. Mais j’aimerais travailler dans les cuisines d’un grand restaurant, créer des nouveaux plats par exemple. En tout cas, c’était génial toutes ces expériences !»


Prochaines étapes du sciences Truck :


• Aux Happy Happening, les 14 et 15 novembre au Carreau du Temple
• Au Salon Européen de l’Education, du 19 au 22 novembre à Paris, Porte de Versailles

Pascal Villebeuf


Réagir sur le Forum Orientation
Le Parisien

Le Parisien
13.11.2015

Retour au dossier Orientation
Orientation : Science Truck, un camion pour faire aimer la science aux jeunes #lesfillesaussi
Imprimer

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

Orientation : consultez aussi...

orientation
Les spécialités les plus attractives pour les étudiants en médecine en 2017

Les spécialités les plus attractives pour les étudiants en médecine en 2017

Les spécialités qui attirent le moins les futurs médecins sont aussi celles dont on a le plus besoin.

Inscriptions. Les solutions pour les recalés d'APB

Inscriptions. Les solutions pour les recalés d'APB

APB ferme, mais pas les secrétariats des écoles, lycées et universités... Pour les étudiants qui cherchent encore une place, pas de panique, rien n’est perdu. Voici nos conseils.

Ile-de-France : la vie étudiante toujours plus chère

Ile-de-France : la vie étudiante toujours plus chère

L’Unef et la Fage dénoncent une nouvelles hausse du coût de la vie étudiante cette rentrée. Les villes universitaires de la région, parmi lesquelles Créteil, Nanterre, Saint-Denis ou Evry, figurent parmi les plus chères du classement national.

APB : 3 étudiants obtiennent au tribunal leur inscription en fac

APB : 3 étudiants obtiennent au tribunal leur inscription en fac

Jugeant le tirage au sort d'APB illégal : un tribunal ordonne la fac de Bordeaux d'accepter l'inscription en Staps des 3 étudiants.

La rentrée numérique des étudiants en médecine de Montpellier

La rentrée numérique des étudiants en médecine de Montpellier

La nouvelle faculté de médecine, à la pointe de la modernité, sera inaugurée le 12 octobre. Elle a coûté 45 M€, principalement financés par la région Occitanie. La plus vieille faculté devient la plus moderne d'Europe !

Journées du Patrimoine 2017 : les universités et grandes écoles ouvrent leurs portes

Journées du Patrimoine 2017 : les universités et grandes écoles ouvrent leurs portes

Découvrez les campus qui se bougent pour la 34e édition des Journées Européennes du Patrimoine qui permettent de pousser les portes de lieux insolites, souvent inaccessibles ou avec des visites guidées spéciales.

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
ISCOM
Créé en 1986 à Paris, l’ISCOM, institut supérieur de communication et...
ENGDE - Ecole supérieure de gestion et expertise comptable
Etablissement d'enseignement supérieur privé spécialisé depuis 1965 dans...
ITESCIA - L'école du i-Management
ITESCIA, l'école du i-management de la CCI Paris Ile-de-France, forme chaque...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

L'actu du site, bons plans, soirées, orientation... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.