En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Orientation

Se faire conseiller pour réussir votre orientation

À 17 ou 18 ans, choisir son projet professionnel et donc sa formation n’est pas simple.

Pour la population post-bac, l’orientation comporte de nombreuses incertitudes. Souvent, les professeurs ou les chargés d’admission rapportent que ces jeunes n’ont aucune idée précise au niveau de leurs projets d’étude ou professionnels. « Plutôt que de définir un choix précis, je leur conseille de mûrir une grande orientation : Veulent-ils rejoindre une école de commerce, une école d’ingénieur, faire du droit ou médecine ? En esquissant les contours de leurs aspirations, ils peuvent plus facilement chercher un établissement », explique Michael Monfort, Directeur des admissions à l’ESDES (École supérieure pour le développement économique et social à Lyon).

Mise au point


Les bacheliers ont besoin d’être accompagnés. Les CIO (Centre d’Information et d’Orientation) ont justement vocation à les accompagner dans leur réflexion. « Nous aidons les jeunes à faire le point sur leur situation, ce qu’ils veulent faire et quelles pressions extérieures ils subissent. Puis, nous essayons de les renseigner utilement sur les formations susceptibles de répondre à leurs attentes », explique Martine Vanhamme-Vinck, directrice du CIO Mediacom à Paris. Ainsi leur sont proposés des bilans d’orientation. Il s’agit de questionnaires d’intérêt dont l’objectif est de tracer les grandes lignes du profil du candidat. « On souhaite que le jeune s’approprie son devenir et qu’il prenne lui-même sa décision. À ce titre, on préfère travailler avec les élèves de 1ère pour qu’ils aient vraiment le temps de mûrir leurs choix », poursuit-elle.

Être conseillés


Le Corep est une association à but non lucratif composée de psychologues qui aident les jeunes à réfléchir à un projet d’orientation en fonction de leurs aptitudes et de leurs motivations. Après le bilan d’orientation, ils sont reçus individuellement par une psychologue qui s’intéresse à leur scolarité. « Puis les parents se joignent au rendez-vous. On discute des résultats et chacun donne ses impressions et avis », souligne Sophie de Branche. Se faire accompagner par un professionnel de l’orientation est souvent LA solution pour de nombreux jeunes. Mais attention, l’orientation est une profession non réglementée. Des personnes s’improvisent coachs d’orientation sans avoir véritablement de compétences appropriées. « Les organismes d’Etat (CIDJ, Onisep, CIO) sont complètement gratuits et offrent de nombreux renseignements et informations », ajoute-t-elle.

Orienation - Les métiers de l'environnement

En tête à tête avec... Philippe Bidault : Responsable des formations de la filière Valorisation des espaces chez Tecomah

Pouvez-vous présenter Tecomah ?
Nous sommes une école située dans l’ouest parisien. Nous formons les jeunes aux métiers de la valorisation des espaces paysagers, naturels et urbains. Chaque année, nous accueillons près de 650 étudiants, dont 50% par le biais de l’apprentissage. Plus spécifiquement, nous proposons des dispositifs du CAP à Bac +5 dans les domaines de l’aménagement paysager, la gestion des milieux naturels, la gestion de l’eau, les travaux publics, la conduite et maintenance d’engins, l’agrobusiness et l’agrofourniture.

Quels sont les débouchés ?
Pour le secteur urbain, nos étudiants deviennent des conducteurs d’engins, des spécialistes maintenance ou des techniciens. Si le secteur des travaux publics est en difficulté depuis quelques années, il reste cependant très actif. Concernant l’aménagement paysager, où existe une demande constante de professionnels spécialisés, nos étudiants se retrouvent chefs de chantier ou commerciaux dédiés aux produits en agrofourniture.

Combien de places sont disponibles dans le cadre de la procédure APB ?
Nous disposons de 70 places pour le BTS Aménagement Paysager (avec 150 candidatures reçues en moyenne) et 24 places pour le BTS Gemeau (50 candidatures reçues en moyenne).

Pourquoi rejoindre votre école ?
Nous nous adressons à des jeunes qui aiment la nature et le travail en projet. Lorsqu’on évolue dans l’aménagement paysager, on façonne les paysages selon le regard de l’homme. À l’inverse, en gestion des milieux naturels et de la faune, l’objectif est de préserver la nature. Notre école s’inscrit au coeur d’un campus de 120 hectares. Nous disposons d’environ 40 hectares d’espaces, qui sont des zones humides ou des plateaux de carrière où nous dispensons des travaux pratiques et où les jeunes peuvent, par exemple, faire du recensement d’espèces.


Sommaire du Supplément Le Parisien Etudiant spécial APB :

APB : ce qui change en 2016, APB, vraiment incontournable ?
Le calendrier APB / Etapes et dates
Se faire conseiller pour réussir votre orientation
APB : construire son dossier, CV et lettre de motivation
Université ou écoles : une question de pédagogie ?
Et si mes vœux ne se réalisent pas...

Romain Giry


Réagir sur le Forum Orientation

LE PARISIEN
09.02.2016

Retour au dossier Orientation
Orientation : Se faire conseiller pour réussir votre orientation
Imprimer

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

Orientation : consultez aussi...

orientation
APB - La ministre Frédérique Vidal veut mettre fin au tirage au sort à la fac

APB - La ministre Frédérique Vidal veut mettre fin au tirage au sort à la fac

Frédérique Vidal, la ministre de l'Enseignement supérieur, a accordé sa première interview au Parisien. L’ancienne présidente de l’université de Nice compte mettre fin dès 2018 à la procédure très décriée de tirage au sort.

Facs saturées : «Il y avait des étudiants jusque sur l'estrade»

Facs saturées : «Il y avait des étudiants jusque sur l'estrade»

Les jeunes bacheliers qui arrivent à trouver une place à l'université sont confrontés aux aléas de la fac : amphithéâtres bondés, matériel vétuste, manque d'encadrement. Une expérience qui peut vite décourager.

Pourquoi les facs françaises sont saturées

Pourquoi les facs françaises sont saturées

C'est la hantise de ceux qui passent l'épreuve de philosophie du baccalauréat ce jeudi : tous n'auront pas de place dans la fac de leur choix.

Bac Techno 2017 : Le sujet Droit et Economie (STMG)

Bac Techno 2017 : Le sujet Droit et Economie (STMG)

Dernier jour et dernière épreuve pour les candidats au bac technologique 2017. Voici les sujets d'éco-droit, une épreuve uniquement pour les STMG. Au menu le contrat de travail (droit du travail ) et économie / développement durable.

Les meilleurs Masters en Finance selon le Financial Times : les écoles françaises au top !

Les meilleurs Masters en Finance selon le Financial Times : les écoles françaises au top !

Classement 2017 du Financial Times : love France. 10 écoles françaises se hissent dans le Top 50 du classement mondial des masters en finance réalisé par le Financial Times (Masters in Finance Pre-experience 2017).

Bac Techno 2017 : Les sujets de physique - chimie

Bac Techno 2017 : Les sujets de physique - chimie

Dernier jour et dernière épreuve pour les candidats au bac technologique 2017. Voici les sujets de physique chimie des séries STD2A, STL et STI2D.

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
CIFACOM - L'école du graphisme, du multimédia et de l'audiovisuel
Passionné par le graphisme, le multimédia ou l'audiovisuel ? Une de nos...
Sup de Vente, l'école supérieure de vente de la CCI Paris Ile-de-France
Forte d’une expérience de plus de 25 ans, Sup de Vente est aujourd’hui...
ESMAE - Ecole des professionnels du recrutement et de l’intérim
Devenez acteurs des métiers du recrutement et de l’intérim. Les fonctions...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

L'actu du site, bons plans, soirées, orientation... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.