En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Jobs / Stages > Secteur : jeunes diplômés dans...

Jobs/Stages

Secteur : jeunes diplômés dans l'agroalimentaire

Découvrez le témoignage de Chloé, chef de produit marketing et d'Olivier, acheteur projet et innovation

stages-jobs  Secteur : jeunes diplômés dans l'agroalimentaire Découvrez le témoignage de Chloé, chef de produit marketing et d'Olivier, acheteur projet et innovation chef de projet marketing, chef de produit marketing, travailler dans l'agroalimentaire, stages danone, acheteur projet, marketing danone , ecole ingenieurs, remuneration chef de produit marketing

Chloé Douzal conçoit les recettes de la marque Michel & Augustin dans une cuisine qui fait office de pôle R&D, avant de les confier aux industriels

Consultez aussi :

L'industrie agro-alimentaire, actuellement à la première place des industries françaises, a de beaux jours devant elle ! Nous avons interviewé deux étudiants en marketing qui ont choisi de miser sur ce secteur.

Tous les matins, quand d’autres se donnent rendez-vous à la machine à café, Chloé Douzal déguste une série de produits estampillés Michel et Augustin. Mais attention : ce privilège fait partie des obligations inhérentes à sa fonction de chef de produit, qu’elle occupe depuis juin 2010. « La qualité est le principal credo de l’entreprise. Mon poste implique de me mettre à la place du client et de vérifier si la qualité reste la même », explique-t-elle.

Après un premier poste de chef de produit junior chez Pastacorp, la jeune Lyonnaise, lauréate de l’école de management Esdes, rejoint Michel et Augustin, PME qui ne cesse de grandir (25 salariés à son arrivée, 40 aujourd’hui). Sa mission ? « Capter les nouvelles tendances et créer des produits en fonction des besoins des consommateurs. » Un poste qui lui confère la maîtrise de tous les aspects des produits secs de la marque (biscuits salés et sucrés), de la conception aux techniques d’emballage. Et qui lui impose d’enfiler le tablier. « Ça tombe bien, j’adore cuisiner », confie-t-elle. En effet, la particularité de Michel et Augustin est d’avoir installé une cuisine dans ses locaux pour en faire son pôle recherche et développement. C’est effectivement entre ces plaques et ces fourneaux que sont conçues en amont les recettes de la marque, avant d’être confiées aux industriels.

« Je gagne entre 32 000 € et 38 000 € brut par an, précise la jeune femme. Mais c’est de toute façon l’intérêt du poste qui prime. J’interagis à la fois en interne avec les commerciaux et en externe avec les partenaires fabricants. C’est très plaisant. » Au sein d’une entreprise qui affiche un taux de croissance de 35 %, elle devrait de toute façon pouvoir évoluer rapidement.

TEMOIGNAGE

Olivier Boulogne,
29 ans, acheteur projet et innovation pour Danone Produits frais France, Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis)


En principe, Olivier Boulogne aurait dû entamer une carrière dans la médecine. « Mais la médecine n’a pas voulu de moi, ironise-t-il. Au bout de deux ans, je n’avais d’autre choix que de m’engager dans la filière dentaire. Cela ne m’attirait pas. » Il intègre donc l’école Polytech de Paris et opte pour la spécialisation agroalimentaire. « D’une part, je me suis dit que les gens auraient toujours besoin de manger, donc qu’il y aurait toujours du travail. D’autre part, je suis particulièrement sensible au développement durable, et c’est une industrie dans laquelle on peut avoir de l’influence dans ce domaine », justifie-t-il.

C’est justement dans cette thématique qu’il oriente ses recherches de stage. Pendant six mois, il s’occupe des achats pour Alter-Eco, une entreprise spécialisée dans le commerce équitable. Alors que celle-ci lui propose un CDI, il préfère décliner. « Je voulais opérer dans une entreprise de grande envergure, pour toucher plus de monde. »

S’il ne manque pas d’ambition, le jeune homme ne manque pas non plus de culot. Originaire d’Evian (Haute-Savoie), il aborde un membre du comité exécutif de Danone au bord de la piscine de l’Evian Royal Resort, où il effectuait son job d’été. « Il m’a donné sa carte et un an et demi plus tard, lorsqu’il fallait trouver un stage de fin d’études, je l’ai recontacté. Et j’ai été reçu en entretien. » A l’issue de son stage, en septembre 2008, Danone lui propose un poste opérationnel, qu’il accepte avant d’évoluer vers sa fonction actuelle, courant 2011. « Je supervise les achats de toutes les matières premières entrant dans la composition des yaourts… sauf le lait. C’est réservé aux spécialistes, et j’ai un profil plus polyvalent. Cette mission m’impose des compétences transversales : je traite avec le service juridique, le marketing, les fournisseurs », expose-t-il.
Son poste, rémunéré à hauteur de 50000 € brut annuels, primes comprises, lui permet en outre d’influer sur la cause qui lui est chère. « Je cherche à améliorer les plastiques d’emballage pour limiter l’impact carbone, par exemple. » D’ici quelques années, Olivier Boulogne projette de voler de ses propres ailes et de créer son entreprise.


Agroalimentaire : les entreprises qui embauchent


Groupe LDC
Siège social : Sablé-sur-Sarthe (Sarthe).
Principales marques : Marie, Loué, le Gaulois, Maître Coq.
Effectif : 15500 salariés.
Recrutements : 1 500 contrats saisonniers durant les fêtes et durant l’été, auxquels s’ajoutent 150 embauches par an en CDI, dont une dizaine de responsables de production, une quinzaine de techniciens de maintenance, une vingtaine de commerciaux, une dizaine de chefs de produit et quinze coordinateurs qualité.
Profils recherchés : du bac + 2 au bac + 5 avec profil ingénieur pour l’ensemble des postes de cadres.
Rémunération : entre 25% et 30% au-dessus du smic pour les postes de production. Selon les diplômes et l’expérience pour les postes qualifiés, un bac + 2 démarre en général à 26 000 € brut annuels, un bac + 5 autour de 30000 €. Les salaires peuvent monter jusqu’à 45 000 € par an pour un responsable d’atelier.
Où postuler :www.ldc.fr (onglet Ressources humaines).

Mondelez International
Siège social : Vélizy-Villacoublay (Yvelines).
Principales marques : Lu, Milka, Côte d’Or, Carte Noire, Hollywood.
Effectif : 5200 salariés.
Recrutements : environ 200 collaborateurs par an dont 150 jeunes diplômés. 60 % des recrutements concernent le personnel commercial et le marketing. Le reste concerne des fonctions support (logistique, qualité) et la production.
Profils recherchés : les postes de commerciaux et logistique s’adressent aux diplômés de bac + 2 (BTS agroalimentaire) à bac + 5 (ingénieurs agronomiques). Le groupe utilise aussi l’alternance. Pour les bac + 2, le groupe privilégie l’expérience.
Rémunération : les collaborateurs sont rémunérés en fonction de leur niveau d’études et non de leur poste, car ils sont souvent amenés à évoluer au sein du groupe. Compter entre 30000 € et 35000 € brut annuels pour un bac + 4/5.
Où postuler : freu.kraftfoodscompany.com / KFE/Careers/.

Ferrero
Siège social France : Mont-Saint-Aignan (Seine-Maritime).
Principales marques : Nutella, Ferrero Rocher, Mon Chéri, Tic Tac, Raffaello.
Effectif : 1300 salariés en France.
Recrutements : une quarantaine de promoteurs des ventes par an et des chefs de secteur, chefs des ventes et responsables de zone.
Profils recherchés : de bac à bac + 2 pour les promoteurs et de chefs de secteur; bac + 4/5 pour les chefs des ventes et responsables de zone. Expérience de 0 à 10 ans nécessaire selon les postes.
Rémunération : non communiquée.
Où postuler :www.ferrerocareers.com.

Article publié dans le supplément éco du lundi du Parisien/Aujourd'hui en France

Métiers liés : Responsable qualité, Agronome, Logisticien / responsable logistique, Ingénieur en agroalimentaire, Responsable qualité en agroalimentaire, Chef de produit marketing,


Réagir sur le Forum Job étudiant / stage / emploi

Contact
19.12.2012

Retour au dossier Stages/jobs
Stages/jobs : Secteur : jeunes diplômés dans l'agroalimentaire : Imprimer
Derniers articles "Stages/jobs"

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

Stages/jobs : consultez aussi...

orientation
SchoolMouv : à 22 ans, il révolutionne le cours particulier

SchoolMouv : à 22 ans, il révolutionne le cours particulier

Avec son short, son tee-shirt et ses baskets, Shannon Picardo n’a pas vraiment le look d’un entrepreneur. Ce jeune homme de 22 ans est pourtant à la tête de la start-up SchoolMouv, qui est en passe de révolutionner le secteur du soutien scolaire.

Le bracelet des étudiants compiégnois va révolutionner la course à pied

Le bracelet des étudiants compiégnois va révolutionner la course à pied

Ils entendent rendre la course à pied ludique. La faire aimer aux sportifs du dimanche, « ceux qui n’aiment pas courir ». C’est dans cet esprit que quatre jeunes étudiants de l’Université de technologie de Compiègne (UTC) ont créé un bracelet électroni...

L’innovation de cet étudiant de Polytechnique simplifie la vie des pompiers de Paris

L’innovation de cet étudiant de Polytechnique simplifie la vie des pompiers de Paris

Il a fait basculer la Brigade des sapeurs-pompiers de Paris (BSPP) dans le XXIe siècle. Fini, la feuille de papier et le stylo pour dresser l’état des lieux lors des incendies. Etienne Dupont, 21 ans, élève en première année du cycle ingénieur de l’école.

Job étudiant : les entreprises qui recrutent à la rentrée

Job étudiant : les entreprises qui recrutent à la rentrée

CDD, CDI à temps partiel... Quelles sont les entreprises qui recrutent actuellement ? De nombreux secteurs recrutent des jeunes en ce moment.

Nettoyage des plages : des jeunes remplacent les machines

Nettoyage des plages : des jeunes remplacent les machines

Aude. Il est 6 heures sur la grande plage des chalets de Gruissan (Aude). Jeanne, Fabien, Guillaume, étudiants du village et saisonniers, partent à l’assaut des détritus. Ils sont armés d’une pince, d’une épuisette et d’un grand sac-poubelle dans lequ...

Des étudiantes au chevet de Lascaux

Des étudiantes au chevet de Lascaux

Elles vont passer leur été à travailler mais c’est pour la bonne cause. Huit étudiantes de l’Institut national des sciences appliquées (Insa) de Toulouse (Haute-Garonne) et de l’université Toulouse-III-Paul-Sabatier planchent actuellement sur un...

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
ISIS - Institut Supérieur de l'Image et du Son
L’institut Supérieur de l’Image et du Son, implanté dans le quartier du...
ESMAE - Ecole formation ressources humaines, métiers de l'emploi
Devenez acteurs des métiers de l’intérim et du recrutement. Les fonctions...
IPAG Business School
Située dans l'un des plus beaux quartiers de l'une des plus belles villes du...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

Les soirées, bons plans, actu, orientation, ... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.