En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Jobs / Stages > Service militaire volontaire (SMV) : à qui...

Jobs/Stages

Service militaire volontaire (SMV) : à qui s'adresse cette nouvelle formation ?

Le SMV est expérimenté dans trois centres en France. A qui s’adresse le service militaire volontaire ?

stages-jobs  Service militaire volontaire (SMV) : à qui s'adresse cette nouvelle formation ? Le SMV est expérimenté dans trois centres en France. A qui s’adresse le service militaire volontaire ? service militaire, service militaire volontaire, SMV, formation militaire

Montlhéry (Essonne), le 03/11/15. La centaine de volontaires de la première promotion du SMV ont récupéré leur paquetage avant de retourner à la base de Brétigny (Essonne).

Consultez aussi :

Une centaine de jeunes ont intégré hier la première promotion du nouveau centre du service militaire volontaire (SMV) de Brétigny-sur-Orge (Essonne), le seul en Ile-de-France. Nous les avons suivis lors de leur matinée d’incorporation.

8 heures. Arrivée des premiers volontaires.

Sac de sport sur l’épaule ou valise à roulettes à bout de bras, les candidats au SMV se présentent par petits groupes, un peu anxieux et perdus, devant l’entrée principale de l’ex-base aérienne de Brétigny. Si la majorité de la centaine de jeunes qui composent cette première promotion est issue d’Ile-de-France, 20 % d’entre eux arrivent de province. « Le centre de Brétigny compte 34 % de filles. C’est un chiffre très satisfaisant », sourit le lieutenant Soumaré, officier de communication.

9 heures. Discours de bienvenue du chef de centre.

Acheminés par bus jusqu’aux installations du centre SMV, les volontaires sont répartis par sections d’une vingtaine d’individus. Une fois leurs bagages entreposés, tous se retrouvent pour le discours de bienvenue du chef de centre, le lieutenant-colonel Laurent Guéguen. Jus de fruit et viennoiseries rendent moins palpable le stress ambiant. « La première impression est plutôt positive, glisse Mel, 19 ans, originaire de Créteil (Val-de-Marne). Les possibilités d’avoir une formation, de passer son permis de conduire et l’expérience de la vie militaire m’ont plu dans ce projet. » Dans quelques jours, il participera aux célébrations du 11 Novembre avec ses compagnons. D’abord, il faudra apprendre à marcher au pas, porter l’uniforme et chanter « la Marseillaise ».

9 h 45. Signature des premiers contrats.

Par petits groupes, les volontaires traversent la cour. Direction le bâtiment administratif pour la signature des contrats d’engagement. Devant un rétroprojecteur, un officier présente en détail les termes aux stagiaires. « Vous disposez d’une période probatoire de deux mois, rappelle le capitaine. En cas de problème, adressez-vous à votre officier référent. Il est à votre écoute. Rien n’est insurmontable. » Ceux qui ont été briefés sont accueillis un par un dans le bureau des officiers pour signer officiellement leur engagement de six ou douze mois.

10 h 15. Installation dans les chambres.

Deux lits, des rangements, une salle d’eau. Les volontaires prennent possession de leur chambre. « Ça va, c’est très correct », glisse Vincent, un grand gaillard originaire de Guadeloupe. Au deuxième étage, celui des filles, de petits groupes se forment déjà. La vie en collectivité démarre.

11 heures. Remise du paquetage à la base de Montlhéry.

Après vingt minutes de transfert en bus jusqu’à la base de Montlhéry (Essonne), les stagiaires attaquent l’ultime étape de leur journée d’incorporation. La plus symbolique : celle de la remise du paquetage au magasin. En file indienne, les jeunes poussent leur petit chariot. A l’intérieur : rangers, treillis, calot et tenue de sport. La formation peut commencer.

Service militaire Volontaire : une formation pour les 18-25 ans


A qui s’adresse le service militaire volontaire ? Aux filles et garçons de 18 à 25 ans, français et vivant en métropole. Le SMV est expérimenté pour deux ans dans trois centres en France (Lorraine, Ile-de-France, Poitou-Charentes).

Ces jeunes sont-ils formés pour devenir militaires ? Non. Ils reçoivent bien une formation militaire, mais sans entraînement au combat ou au tir. Les jeunes sont formés à la vie collective dans un cadre militaire, avec port du treillis notamment, et se voient dispenser un enseignement professionnel. Ils choisissent un métier en rapport avec les partenaires de chaque centre, tels que la SNCF et Euro Disney pour celui de Brétigny.

Quels sont les autres volets de cette formation ? Elle prévoit un volet civique, sanctionné par une attestation de formation citoyenne (AFC), une formation au permis de conduire et une autre au secourisme débouchant sur l’attribution d’un diplôme de premiers secours.

Les stagiaires sont-ils rémunérés ? Oui. La solde perçue dépend du contrat signé. Le volontaire stagiaire, peu ou pas diplômé, perçoit 313 € net par mois. Son engagement est de six à douze mois. Le volontaire technicien détient un diplôme. Il touche 675 € net par mois et s’engage pour un an renouvelable.


Laurent Degradi

Métiers liés : Militaire, Fusilier marin, Pilote aéronautique navale,


Réagir sur le Forum Job étudiant / stage / emploi

LE PARISIEN
05.11.2015

Retour au dossier Stages/jobs
Stages/jobs : Service militaire volontaire (SMV) : à qui s'adresse cette nouvelle formation ?
Imprimer

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

Stages/jobs : consultez aussi...

orientation
Job d'été : travailler dans la caravane publicitaire du Tour de France

Job d'été : travailler dans la caravane publicitaire du Tour de France

Chaque année ils veulent recommencer ! Un job étudiant de rêve qui permet de voir du pays tout en convivialité... le témoignages de 3 jeunes étudiants dans la Caravane. Leurs témoignages et conseils pour postuler.

10 bons réflexes pour réussir son stage (et en tirer parti ? !)

10 bons réflexes pour réussir son stage (et en tirer parti ? !)

Voici tous les bons tuyaux pour que votre stage soit plus qu'une ligne sur un CV ou comment passer quelques mois en entreprise.

Recherche d'emploi : bien préparer sa rentrée

Recherche d'emploi : bien préparer sa rentrée

Jeunes diplômés, demandeurs d’emploi ou professionnels souhaitant changer de poste… Pour tous, l’heure est aux grandes manœuvres. Conseils pratiques pour réussir la rentrée.

Étudiant et créateur d'entreprise : après le bac, créez votre start-up dans une école

Étudiant et créateur d'entreprise : après le bac, créez votre start-up dans une école

Créer sa start-up, sans passer par un cursus entrepreneurial classique tout en poursuivant des études, c’est possible. Certains dispositifs vous accompagnent dans l’aventure.

Après le bac : un job étudiant pour financer ses études

Après le bac : un job étudiant pour financer ses études

Après les résultats du Bac. Job d’appoint ou temps partiel, de plus en plus d’étudiants cumulent les études avec un emploi. Aujourd'hui, les entreprises leur proposent des contrats sur mesure.

Lettre de motivation pour être dans la même classe qu'un ami

Lettre de motivation pour être dans la même classe qu'un ami

Nos conseils de rédaction et exemple de lettre de motivation pour être dans la même classequ'un de ses amis. Une lettre / demande pour être dans la même classe : conseils et arguments à mettre en avant.

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
ESRA - Ecole Supérieure de Réalisation Audiovisuelle
Le groupe ESRA est une école de cinéma (Paris, Rennes, Nice) proposant des...
EMC - Ecole supérieure des métiers de l'image, du son et du multimédia
Visez l’expérience, Vivez l’alternance. Créée en 1989 par Jean-Paul...
ISIS - Institut Supérieur de l'Image et du Son
L’institut Supérieur de l’Image et du Son, implanté dans le quartier du...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

L'actu du site, bons plans, soirées, orientation... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.