En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > écoles

Simplon : Une école du Web dédiée aux jeunes des quartiers

Une formation numérique gratuite et rémunérée, dédiée aux jeunes des quartiers populaires débute en septembre à Montreuil, en Seine­-Saint­-Denis

Une formation numérique accélérée, ouverte aux débutants des quartiers défavorisés et... rémunérée. Trop beau pour être vrai ? C’est pourtant ce que proposera à la rentrée Simplon.co, un nouveau centre de formation qui s’installe ces-jours-ci dans une usine désaffectée de la rue de Vincennes, dans le Bas-Montreuil.

En septembre, cet ancien studio de cinéma de 280m2 où fut notamment tourné « les Emotifs anonymes » de Jean-Pierre Ameris, accueillera sa première promo : 24 filles et garçons issus des quartiers populaires et de la diversité qui ont jusqu’au 1er juillet pour déposer leur candidature. Objectif : les transformer en moins de six mois en développeurs Web-entrepreneurs capables de créer leurs propres applications pour mobiles et tablettes.

Pas besoin de diplômes avant de postuler


« Pas besoin d’un DUT informatique ou de connaître le langage HTML pour postuler, prévient Frédéric Bardeau, l’un des quatre concepteurs du projet. Il faut avoir au moins 18 ans, maîtriser l’anglais niveau bac et bien sûr aimer bidouiller sur ordinateur et sur mobile ».

Le projet, inédit en France, s’inspire des « boot camp » américains, ces camps d’entraînement intensifs pour les aspirants développeurs web. « Nous y ajoutons un aspect philanthropique et la rémunération niveau Smic pour ne pas que les étudiants aient à travailler à côté pendant la formation, explique Frédéric Bardeau. Mais c’est aussi un pari business : ces jeunes qui ne rentrent pas dans les cases ont un potentiel d’innovation différent des gens sortis d’HEC ou de Sup de Co ».

Ainsi parmi les six candidats qui ont déjà déposé leur CV vidéo sur le site simplon.co, une jeune fille a imaginé un réseau social, mélange de Facebook et du Bon coin, sous la forme d’une application mobile pour la communauté malienne de Montreuil. Si cette jeune fille va au bout de son idée, elle pourra même créer sa propre entreprise chez Simplon, qui se voit à plus long terme incubateur pour start-up. « C’est l’un des piliers de notre modèle économique, détaille Frédéric Bardeau. Nous bénéficions des fonds de formation pour les jeunes que nous embauchons en contrats de professionnalisation mais nous envisageons aussi des sessions de formation continue de 4 ou 5 jours pour les professionnels déjà en entreprise et la commercialisation de nos propres applications ». A l’origine du projet né autour d’une bonne bouteille dans un appartement du quartier parisien Simplon, on retrouve Andrei, Erwan et Victor, trois amis, anciens boursiers, free-lances autodidactes dans le domaine informatique ou de la communication. « Tous étaient mes anciens élèves au Celsa (école supérieure de communication), sourit Frédéric Bardeau, 39 ans, fondateur d’une agence de communication pour ONG et auteur d’un livre remarqué sur les Anonymous. Ils sont venus me voir pour tester leur idée mais ils ne s’attendaient pas à ce que je sois aussi enthousiaste ». Depuis, l’idée a largement séduit : les villes de Montreuil et Paris, l’agglomération Est Ensemble, la région Ile-de-France, des sponsors privés et jusqu’au cabinet de la ministre déléguée à l’Economie numérique Fleur Pellerin, qui a reçu ces créateurs lundi.

Reste à trouver la première promo, qui sera donc issue de milieux populaires mais aussi à parité filles garçons . Frédéric est confiant. « Etre payé pour apprendre, c’est plutôt pas mal non? ».

Simplo.co : Renseignements et candidatures

Julien Duffé

Free recrute 1000 élèves pour son école "42"


L’école de Free "Ecole 42" aussi sera gratuite et elle voit grand, avec des promotions de 1000 élèves. Son slogan : « born To code » (né pour coder). Son fondateur, Xavier Niel, en a annoncé la création au printemps dernier et elle ouvrira ses portes en novembre, dans le XVIIe arrondissement à Paris. Baptisée Ecole 42 , elle aussi est accessible aux jeunes (de 18 à 30 ans) sans diplôme.

Son ambition est de former, en trois ans, des développeurs, des responsables réseau, bref, des informaticiens d’un niveau équivalent à celui des diplômés issu de l’enseignement privé payant. Le financement de l’école sera assuré par la Fondation Free. Les candidats doivent d’abord franchir une présélection sur Internet avant de passer d’autres épreuves au siège de Free, à Paris. Elles doivent s’achever cet été.


Le digital recrute en mode « quatre-quarts »


1,5 millions d'emplois concernent le digital selon l'INSEE... avec des créations d'emplois chaque semaine : découvrez ce secteur très ouvert, quels métiers et profils sont concernés.


Les formations pour travailler dans le numérique


Si les métiers du numérique sont encore ouverts aux autodidactes, il est de plus en plus recommandé de suivre une formation adéquate pour accéder à des postes dans le digital. Mais quelle formation suivre ?


Consultez aussi :
Les écoles du Web ont la cote... avec des débouchés très variées
Les métiers du web et de l'e-business
Retrouvez les autres écoles du Web et du Numérique dans notre annuaire


Réagir sur le Forum Ecoles

Le Parisien
07.06.2013

Retour au dossier écoles
écoles : Simplon : Une école du Web dédiée aux jeunes des quartiers : Imprimer
Derniers articles "écoles"

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

écoles : consultez aussi...

orientation
Inscriptions post bac : les formations qui recrutent hors APB

Inscriptions post bac : les formations qui recrutent hors APB

Bon nombre de formations ne sont pas présentes sur le portail : voici la liste des filières et écoles concernées que vous pouvez contacter directement pour vous inscrire sans passer par APB.

Ecole post-bac : les raisons d’intégrer une formation sans passer par une prépa

Ecole post-bac : les raisons d’intégrer une formation sans passer par une prépa

Les écoles sans prépa présentent beaucoup d’avantages pour les élèves qui veulent éviter deux ans de dur labeur en classes préparatoires. Tour d’horizon de ces établissements qui ont acquis leurs lettres de noblesse

Classe prépa : 3 conseils pour optimiser sa rentrée

Classe prépa : 3 conseils pour optimiser sa rentrée

Entretien avec Alain Joyeux - Président de l’APHEC (Association des professeurs des classes préparatoires économiques et commerciales)

Concours d'écoles : dernière ligne droite pendant les vacances

Concours d'écoles : dernière ligne droite pendant les vacances

Les vacances, quelles vacances ? Lycéens ou étudiants, ils sont des milliers à préparer les concours pendant les congés de février. Pendant les vacances les stages pour préparer les concours d’entrée aux grands écoles ne désemplissent pas.

« Get a job » La Tony Parker Academy est née pour allier le sport et l'emploi

« Get a job » La Tony Parker Academy est née pour allier le sport et l'emploi

La Tony Parker Academy proposera sa première rentrée en septembre 2018 à Lyon pour former des sportifs mais pas que !...

Ces étudiants jardinent comme… s’ils étaient sur Mars !

Ces étudiants jardinent comme… s’ils étaient sur Mars !

Faire pousser une plante verte sur la planète rouge. Voilà l’un des défis lancé aux six étudiants et au jeune ingénieur français de l'ISAE-Supaéro, en « mission » dans le désert de l’Utah, aux Etats-Unis.

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
ITESCIA - L'école du i-Management
ITESCIA, l'école du i-management de la CCI Paris Ile-de-France, forme chaque...
ISCOM
Créé en 1986 à Paris, l’ISCOM, institut supérieur de communication et...
Ecole EGO
« La grande illusion du monde des affaires est de croire que l’on peut...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

Les soirées, bons plans, actu, orientation, ... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.