En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Théâtre

Songe d'une nuit d'été

Les huit comédiens de la Cie Casalibus reprennent leur production du "Songe d'une nuit d'été" de Shakespeare, créée en 2002 dans le Off du Festival d'Avignon. Cette version très contemporaine avait été saluée par la critique et pour cause : avec un texte réactualisé souvent drôle et une mise en scène « sucrée salée », pleine de gourmandise, les artistes jouent au sens propre du terme. Le public, lui, se régale. Le Songe d'une nuit d'été est probablement la plus connue des comédies de Shakespeare. Quatre histoires d'amour vont s'entrecroiser au coeur d'une folle nuit d'été. Si vous y allez pour réviser vos classiques, raté. La troupe use d'une bonne dose d'imagination et de créativité pour rendre le texte encore plus fantasmagorique qu'à l'origine. Il faut savoir et aimer Rêver. Comme dans un songe les situations et les styles se mélangent. Danse, cirque, théâtre de foire, Comedia del arte, le spectacle fait la part belle à la diversité. Le tout dans un rythme effréné, que soutiennent avec panache les comédiens fantaisistes. Ils s'amusent, nous aussi. C'est un patchwork de jeux de mots, de citations et de références. Ca donne parfois le tournis, comme un manège trop entraînant. Un bémol certain au comique de répétition retrouvé dans les gestes, le texte, la musique, la mise en scène et l'intervention du public. C'est une erreur de jeunesse de vouloir trop en faire. Mais la jeunesse ce soir, est belle et fougueuse comme une femme amoureuse a qui on excuse tout. Spectacle d'après William Shakespeare Montée par Vincianne Regattieri Avec Sophie Tellier , Vincianne Regattieri , Eric Chantelauze , Florent Guyot , Bastien Ossart, Alexandre Bonstein , Frédéric Chevaux , Isabel Cramaro , Fabian Richard , Marjolaine Ambre Cet article a été écrit par Delphine Tordjman


Réagir sur le Forum Orientation

Paul
11.06.2010

Retour au dossier Théâtre
Théâtre : Songe d'une nuit d'été : Imprimer
Derniers articles "Théâtre"

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

Théâtre : consultez aussi...

orientation
Les copains, cocaïne et pâte de fruits

Les copains, cocaïne et pâte de fruits

Voici deux jeunes comédiens à l'énergie communicative qui nous entraine dans spectacle comique bourré de jeux de mots.

Les hommes viennent de mars, les femmes de Vénus

Les hommes viennent de mars, les femmes de Vénus

Traduit en quarante langues, vendu à 40 millions d'exemplaires le best-seller de John Gray « Les hommes viennent de mars, les femmes viennent de V

Les Fourberies de Scapin

Les Fourberies de Scapin

Un Scapin de 24 ans, fougueux et drôle, c'est l'interprétation que nous propose Arnaud Denis, jeune comédien et metteur en scène talentueux.

JAMIL "Pitié pour les Femmes"

JAMIL "Pitié pour les Femmes"

La bonne surprise du moment se prénomme Jamil. Avec sa bonhomie avenante et sa voix rauque, cet artiste emmène le public dans un univers corrosif et

Chacun sa croix !

Chacun sa croix !

Pièce de Jean-Christophe Barc Montée par Thierry Lavat Avec Didier Constant, Manon Rony, Carole Massana, Jean Fornerod, Erwan Creignou

Ruy Blas

Ruy Blas

Pièce de Victor Hugo Montée par William Mesguich Avec William Mesguich , Laurent Prévot , Chris Egloff , Benjamin Tholozan , Charlotte Popon ,

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
ESO - Ecole Supérieure d'Ostéopathie
L'Ecole Supérieure d'Ostéopathie (ESO Supostéo) est l'école d'ostéopathie...
CLCF - Conservatoire Libre du Cinéma Français
La longue histoire du CLCF depuis 1963 n’en fait pas une vieille dame indigne...
Euridis Paris
Euridis Business School est la grande école de commerce spécialisée dans la...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

Les soirées, bons plans, actu, orientation, ... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.