OrientationPratique

Soutient scolaire - Le TEST du site Bonnenote.fr : 25 € la copie, 8/20 à l’arrivée

Arnaque patentée ou bon plan un brin immoral ? Notre test du site polémique "Bonnenote.fr"

orientation mieux-travailler Soutient scolaire - Le TEST du site Bonnenote.fr : 25 € la copie, 8/20 à l’arrivée Arnaque patentée ou bon plan un brin immoral ? Notre test du site polémique "Bonnenote.fr" test du site bonnenote.fr, avis bonnenote.fr, commentaires du site bonnenote.fr avis critique

Le test du site qui réalise vos devoirs, bonnenote.fr, ici avec un prof de philosophie, Sébastien Labrusse.

Consultez aussi :

Pour juger sur pièces, nous avons décidé de tester Bonnenote.fr, en conditions réelles, en nous glissant dans la peau d’une élève de terminale littéraire. La dissertation de philosophie commandée : « La loi s’oppose-t-elle à la liberté ? » Un classique.

Lire : "Bonnenote.fr" => le site polémique qui fait les devoirs à votre place : explications, débat, est-ce légal ?

1/ La commande en quelques clics


Mercredi, à 18 heures, je clique sur la promesse : « Commander votre devoir en deux minutes. » Un simulateur permet de calculer le prix : 25,54 € pour une dissertation de deux pages dactylographiées, rendue sous trois jours. J’indique la matière, le sujet, la consigne. Si besoin, on peut joindre des documents, par exemple des textes à commenter ou l’énoncé d’un exercice de sciences. Il faut encore créer un compte, puis payer par carte bleue en cochant la case « J’ai plus de 18 ans ». Le mail de confirmation arrive. Voilà, j’ai fini mes devoirs.

2/ Trois jours après, la dissertation arrive


Vendredi à 0 h 42, ma copie est prête ! Alors que tinte encore à mes oreilles le slogan du site, « Visez l’excellence », la déception est grande à la lecture de la première ligne : « Les sociétés humaines depuis des temps avant J.-C. sont basées sur des lois. » Le devoir est court. Surtout, il est truffé de fautes et de phrases incompréhensibles ou franchement étranges. Exemple : « La loi brise l’inégalité sociale en offrant la possibilité aux pauvres d’exprimer leur volonté à travers des syndicaux » (sic). Aucun penseur en vue. En fait d’auteurs, le rédacteur ne cite qu’un certain Daniel Lesueur, dont on apprend sur Internet qu’il peut s’agir du pseudonyme d’une poétesse du XIX e siècle. A moins que ce ne soit une référence au journaliste de presse musicale homonyme, auteur du livre « la Folie twist » ?

3/ La deuxième version de secours est gratuite !


Heureusement, le site me permet de demander gratuitement une deuxième version du devoir, en urgence. Je clique, vite ! La deuxième mouture est sensiblement meilleure que la première, rallongée de deux paragraphes et agrémentée d’une référence au philosophe Hobbes. Impossible de faire mieux, m’a expliqué l’auteur par message, le logiciel antiplagiat du site ne lui permet pas de s’exprimer à loisir : l’algorithme semble confondre référence culturelle et vulgaire copier-coller. Diable.

4/ L'appréciation d’un vrai prof de philo


Sébastien Labrusse, professeur de philo, a corrigé la copie commandée sur Bonnenote.fr : « La méthode n’est pas bien mise en œuvre, pas de références [...]. Ensemble médiocre. »
Malgré tout, sachant que mon sympathique rédacteur est rémunéré à la note, je lui décerne 3 étoiles (sur cinq). Cette évaluation est obligatoire pour pouvoir télécharger ma copie, que j’envoie tout à trac à mon professeur de philosophie. Verdict ? 8/20. « Il n’y a pas de problématique, le plan en deux parties affaiblit beaucoup le devoir, les termes du sujet ne sont pas analysés et il manque des références attendues », égrène Sébastien Labrusse, qui enseigne au lycée Marie-Curie de Versailles (Yvelines). Un point positif ? « Les insuffisances de ce devoir le rendent crédible, estime le prof. Un enseignant pourra penser que c’est le travail d’un élève qui manque de méthode et de connaissances mais qui s’applique. »

Et zéro pointé en orthographe pour le site Bonnenote


Depuis son lancement en décembre, la start-up Bonnenote a recruté « plus de 600 rédacteurs ». Pour postuler, rien de plus simple : il suffit de remplir un formulaire, y joindre son CV et un petit texte de présentation, puis cocher les matières et les niveaux dans lesquels on se sent compétent. « Nos rédacteurs sont des enseignants, professeurs particuliers, doctorants, diplômés, étudiants en fin d’études », promet le site, qui joue à fond la carte pro.

« Bonne nouvelle, votre devoir a été pris en charge par notre rédacteur le plus qualifié », nous assurait ainsi gaiement l’entreprise, dans son mail accusant réception de notre commande. Mais lors d’un court échange par chat, notre rédacteur, plein de bonhomie, nous en a dit davantage sur ses « qualifications » philosophiques : il n’en a guère. « Tu peux me tutoyer, j’ai pas 40 ans XD, j’ai eu mon bac S il y a trois ans ! », précisait-il avec entrain.

Quelques heures plus tard, la direction nous adressait cet e-mail : « Nous sommes stricte (sic) et exigent (sic) sur la qualité des devoirs de notre site et nous nous efforçons à (sic) offrir à nos clients un service excellent. Nous avons décidé de bannir ce rédacteur de Bonnenote suite à ses (sic) échanges non professionnels qu’il a eu (sic) avec vous. »


Dossier réalisé par Christel Brigaudeau

Consultez aussi :

"Bonnenote.fr" => le site polémique qui fait les devoirs à votre place : explications, débat, est-ce légal ?
Soutien scolaire par webcam : les sites qui peuvent vous aider
BestAssas : un site qui classe les plus belles étudiantes d'Assas créé la polémique

Retour au dossier Pratique
Pratique : Soutient scolaire - Le TEST du site Bonnenote.fr : 25 € la copie, 8/20 à l’arrivée
Imprimer

Commentaires / Réactions

Pratique : consultez aussi...

4L Trophy 2021 : lancez-vous dans l'aventure !

4L Trophy 2021 : lancez-vous dans l'aventure !

Envie de grands espaces, d'aventures, d'un projet un peu fou... tous les ans des milliers d'étudiants participent au 4L Trophy, pourquoi pas vous ?

Sécu étudiante : « La situation ne s’est pas améliorée »

Sécu étudiante : « La situation ne s’est pas améliorée »

Un an après la réforme de la sécurité sociale étudiante, voici un premier bilan dressé par Pierre Faivre, Porte-parole d'Heyme, la nouvelle mutuelle spéciale jeunes.

Dictionnaires, encyclopédies et autres ressources utiles

Dictionnaires, encyclopédies et autres ressources utiles

Grâce au net travaillez plus efficacement : dictionnaire, encyclopédies traducteurs et dictionnaires de synonymes... sont à votre disposition !

4l Trophy : découvrez le teaser de l'édition 2021

4l Trophy : découvrez le teaser de l'édition 2021

Le Parisien Etudiant partenaire média du 4L Trophy est fier de vous présenter le teaser de ce rallye spécial jeunes, débrouille, aventure, solidarité, dépassement de soi...

L'école ou une formation obligatoire jusqu'à 18 ans

L'école ou une formation obligatoire jusqu'à 18 ans

Jusqu’en juillet dernier, passé 16 ans, un jeune avait tout à fait le droit d’arrêter ses études, même s’il n’avait pas d’activité professionnelle. Mais ça, c’était avant.

Rentrée 2020 : après 6 mois loin des amphis, Pierre a hâte de retrouver la vie étudiante

Rentrée 2020 : après 6 mois loin des amphis, Pierre a hâte de retrouver la vie étudiante

Pierre, 21 ans, entre en deuxième année de licence maths-informatique à l’université de Strasbourg. S’il est heureux de retourner à la fac, son budget serré ne lui permettra pas d’acheter des masques chirurgicaux.

Ecoles à la Une

CFA ACE
Le CFA ACE accueille chaque année 1000 jeunes pour les préparer efficacement...
Les Roches Management Hôtelier
DES OPPORTUNITÉS DE CARRIÈRE À L’INTERNATIONAL Nos liens privilégiés...
EMC - Ecole supérieure des Métiers de l'Image, du son et de la création 2D.3D
• L'EMC est spécialisée dans les formations artistiques en alternance et...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter

L'actu du Parisien Etudiant, examens, bons plans, soirées, orientation... *

Inscription réussie - Merci.


* En complétant votre adresse électronique, vous validez les Conditions Générales d’Utilisation et acceptez que Le Parisien, responsable de traitement, traite vos données pour vous permettre de recevoir les actualités Le Parisien Etudiant. Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de protection de vos données personnelles : Politique de confidentialité.