Jobs / Stages

Stagiaires et apprentis confrontés au coronavirus

Les stagiaires et apprentis manquent parfois d'informations concernant la poursuite ou non de leur activité en cette période.

Ils sont eux aussi des victimes collatérales de l’épidémie de covid-19 : beaucoup de stagiaires et d’apprentis manquent encore d’informations précises sur la poursuite ou non de leurs stages et contrats, dans des entreprises en pleine réorganisation.

Les étudiants et les apprentis se rappelleront sans doute longtemps de leur immersion en entreprise en 2020... Entre ceux qui travaillent depuis chez eux, loin de leur tuteur, et ceux qui désespèrent de trouver une entreprise pour valider leur année d’étude, les situations varient mais le stress est là pour tous.

"Cette situation est compliquée à gérer, reconnaît Jean Petaux, le directeur de la communication de Sciences po Bordeaux. C’est un sujet très lourd car nous avons une multitude de cas particuliers à gérer : les stagiaires à l’étranger, les stages longs de master, les stages validants ou non validants, nous pilotons la situation semaine par semaine". Pas facile effectivement d’anticiper sur la durée supposée du confinement - 2 semaines aujourd’hui mais plus probablement portée à 6 semaines. Pour permettre aux étudiants de s’organiser au mieux, Sciences po Bordeaux, comme d’autres établissements de l’enseignement supérieur, a mis en ligne une FAQ pour répondre à tous les questions qu’ils peuvent se poser. Une constante : "Nous faisons rentrer les étudiants qui sont à l’étranger, et nous considérons que le stagiaire doit suivre les consignes de son entreprise ; si un télétravail est mis en place, il doit télétravailler" explique le directeur bordelais.

Ne pas pénaliser les étudiants


Dans le cas d’un stage nécessaire pour valider le diplôme, les étudiants ont jusqu'à fin septembre, dans la plupart des cas, pour faire leur stage. Thibaud, étudiant dans une école de journalisme, doit ainsi faire un stage de 2 mois pour valider son master, mais il n’est pas trop inquiet : "J’espère encore trouver une rédaction pour m'accueillir en juillet et en août".
La situation est plus compliquée pour les étudiants qui doivent faire des stages longs, de 4, 5 ou 6 mois. Mais plusieurs écoles ont déjà communiqué auprès des tuteurs qui accueillent leurs stagiaires pour leur expliquer que les étudiants ne seront pas pénalisés en cas de réduction de la durée de leur stage, comme l’INSEEC, par exemple. C’est le cas également à l’université de Strasbourg, qui dès la mi-mars a garantit à ses étudiants de DUT, licence pro, diplôme d’ingénieur, que leurs semestres seront validés, même avec un stage non fait ou écourté.

Les apprentis parfois dans le flou


La situation des apprentis est un peu différente de celles des stagiaires. En effet, pendant la durée de leur contrat d’apprentissage, les apprentis sont des salariés de leur entreprise d’accueil. Ils doivent donc se conformer strictement aux directives de l’employeur, qu’ils s’agisse de télétravailler, de travailler en présentiel, ou de se retrouver au chômage partiel. Mais l'Association nationale des apprentis de France (ANAF) relève que nombre d’employeurs tardent à informer leurs apprentis sur la conduite à suivre, avant leur retour en entreprise.

Autre point de vigilance souligné par l’ANAF: le principe de la "continuité pédagogique" mis en avant par les ministres Jean-Michel Blanquer et Frédérique Vidal s’applique aussi aux apprentis pour la partie de l’alternance consacrée au cours. "Problème : tous ne sont pas forcément équipés pour suivre des cours à distance, explique Aurélien Cadiou, président de l’ANAF, nous avons donc demandé à ce que les apprentis soient éligibles à l’aide au premier équipement distribuée par les opérateurs de compétences, les OPCO, qui gèrent ces aides". L'association a également demandé au ministère du travail que les apprentis mineurs puissent bénéficier automatiquement du chômage partiel, quand le télétravail n’est pas possible, afin de les protéger et de protéger leurs familles de la contagion par le Covid-19. Le ministère n’a pour l’instant pas répondu à cette demande.

Des maitres de stages ou tuteur au chômage partiel


Beaucoup d'entreprises vont passer une partie de leur personnel en chômage partiel dû à une baisse de l'activité : parmi eux des tuteurs d'apprentissage et des maitres de stage qui ne travailleront plus pendant une période allant de quelques semaines à 3 mois et qui ne pourront plus encadrer le travail de ces étudiants. Les stagiaires ou apprentis pourront-ils passer automatiquement au chômage partiel avec eux ou peuvent-ils changer de maitre ou tuteur afin de continuer leur expérience ? En temps normal ces situations exceptionnelles se limitaient à quelques cas isolés, mais là des services entiers sont mis en chômage partiel : des situations inédites à arbitrer au cas par cas et à négocier avec les ressources humaines.

Sandrine Chesnel

Retour au dossier Stages/jobs
Stages/jobs : Stagiaires et apprentis confrontés au coronavirus
Imprimer

Commentaires / Réactions

Stages/jobs : consultez aussi...

Quelle économie, entreprises, métiers… demain ?

Quelle économie, entreprises, métiers… demain ?

Vidéos en partenariat avec l'école de management EBS PARIS. Les étudiants s’interrogent sur leur avenir, leur impact sur le monde de demain.

Stages et Coronavirus. Comment les écoles et étudiants s'adaptent

Stages et Coronavirus. Comment les écoles et étudiants s'adaptent

A cause de l’épidémie de Covid-19, beaucoup d’étudiants se sont trouvés confrontés à des annulations de stages, ou à l’impossibilité d’en trouver un, notamment pour cet été.

Coronavirus. Jobs d’été : nos conseils pour trouver la perle rare

Coronavirus. Jobs d’été : nos conseils pour trouver la perle rare

La reprise au ralenti de la restauration, de l’hôtellerie ou de l’animation a fait chuter le nombre d’offres d’emploi habituellement prisées des étudiants. Mais l’horizon devrait se dégager après le 22 juin.

Coronavirus. Les jeunes face à la pénurie de jobs d'été

Coronavirus. Les jeunes face à la pénurie de jobs d'été

«C'est une vraie galère». Les offres de jobs d'été se raréfient, des milliers d'étudiants se retrouvent en vacances forcées, leurs finances au plus bas.

Alternance. Une première étape de recrutement pour les entreprises

Alternance. Une première étape de recrutement pour les entreprises

Pour les employeurs, l’apprentissage est un moyen de sourcer les bons profils le plus tôt possible. Avec l’idée de les embaucher.

Emploi. Réussir à trouver un job malgré le choc économique du coronavirus

Emploi. Réussir à trouver un job malgré le choc économique du coronavirus

Au printemps, des milliers de diplômés de grandes écoles se lanceront sur le marché du travail. Dans une période pour le moins délicate.

Ecoles à la Une

Sup de Vente, l'école supérieure de vente de la CCI Paris Ile-de-France
Présentation de l'école "Sup de Vente, l'école supérieure de vente de la...
Coding Factory by ITESCIA, l'école qui bouscule le Code
La Coding Factory : l’école qui bouscule le Code Découvrez nos formations...
IN'TECH – Ecole supérieure d’ingénierie en informatique
Fondée en 2002, IN'TECH est une école supérieure d'Ingénierie en...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


Dernières Offres publiées

Les dernières offres de stages et alternance

offre Stage Stagiaire Ingénieur en Développement Java H/F

Stagiaire Ingénieur en Développement Java H/F

Stage
Entreprise : Altran (Metz - 57)
offre Alternance Vendeur H/F

Vendeur H/F

Alternance
Entreprise : Ecofac Business School (Laillé - 35)
offre Stage Stagiaire Ingénieur Infra-Réseaux H/F

Stagiaire Ingénieur Infra-Réseaux H/F

Stage
Entreprise : Altran (Nancy - 54)
offre Alternance Apprenti en Support aux Activités Commerciales H/F

Apprenti en Support aux Activités Commerciales H/F

Alternance
Entreprise : MBDA (Le Plessis-Robinson - 92)
offre Alternance Alternant Conditionnement H/F

Alternant Conditionnement H/F

Alternance
Entreprise : Manpower (Verdun - 55)

Toutes les offres : stages, alternance, cdd, cdi...

ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter

L'actu du Parisien Etudiant, examens, bons plans, soirées, orientation... *

Inscription réussie - Merci.


* En complétant votre adresse électronique, vous validez les Conditions Générales d’Utilisation et acceptez que Le Parisien, responsable de traitement, traite vos données pour vous permettre de recevoir les actualités Le Parisien Etudiant. Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de protection de vos données personnelles : Politique de confidentialité.