OrientationPratique

StuDocu : le site de revente de cours qui exaspère les profs

Implantée en France depuis moins d’un an, l’entreprise StuDocu propose déjà 60 000 documents universitaires. Au grand dam de certains enseignants.

orientation mieux-travailler StuDocu : le site de revente de cours qui exaspère les profs Implantée en France depuis moins d’un an, l’entreprise StuDocu propose déjà 60 000 documents universitaires. Au grand dam de certains enseignants. etudiant, cours sur internet

Les profs de fac apprennent à le haïr. Les étudiants l’adoptent petit à petit. Lancé il y a moins d’un an en France, l’entreprise néerlandaise StuDocu propose des cours, des résumés de travaux dirigés (TD) ou de simples prises de notes sur Internet. En échange, les étudiants sont payés ou obtiennent un accès gratuit à l’intégralité des contenus. Le concept fait de plus en plus parler dans les amphis.

Quel est le principe ?


Créée en mai, la version hexagonale de ce site fondé aux Pays-Bas fonctionne sur le même modèle que ses déclinaisons américaine, belge, italienne ou espagnole. Les étudiants sont incités à mettre leurs cours ou prises de notes en ligne. « Des personnes sont chargées de valider l’intérêt pédagogique, mais aussi de vérifier que ce ne sont pas des documents volés à un enseignant, explique Marnix Broer, l’un des fondateurs de la plateforme. On se sert aussi de l’intelligence artificielle. »

En France, plus de 60 000 cours sont déjà disponibles. Une paille toutefois rapportée aux deux millions revendiqués par StuDocu dans le monde. On y trouve des extraits de TD de droit, des leçons de médecine en passant par des pages d’explications de principes d’économie. 80 % sont gratuits. Pour les télécharger ou avoir accès aux 20 % restants, il faut en revanche devenir membre premium.

Qui paie quoi ?


Dans un premier temps (deux mois en France), StuDocu paie pour enrichir son offre. « Selon la qualité, ça va de 1 à 10 euros par document », décrit Marnix Broer. Etudiante en droit, Pauline* a revendu une partie de ses notes l’an dernier. « Ça m’a permis de gagner près de 150 euros », affirme la jeune femme de 22 ans.

Ensuite, pour devenir membre premium, l’étudiant a deux options : mettre en ligne un cours et obtenir deux semaines d’accès gratuit ou sortir sa carte bleue et s’acquitter d’un abonnement mensuel de 2,99 ou 3,99 euros, selon la formule.

« Faire payer les étudiants, on s’y refuse, lance Arsène Lemaire, fondateur de Monamphi, un site qui propose aussi des cours en ligne mais entièrement gratuitement. On considère que l’accès à la connaissance doit être gratuit. »

Est-ce légal ?


Dans les amphis et sur les réseaux sociaux, les enseignants mettent en garde leurs étudiants. Professeur de droit à l’université de Lille (Nord), Stéphanie Damarey a eu la désagréable surprise de retrouver des feuilles rédigées de sa main sur StuDocu. « Ils les ont retirées à ma demande, explique-t-elle. J’ai aussi interpellé l’étudiant fautif sur les réseaux sociaux et il s’est excusé. Je ne trouve pas cela normal que l’on fasse de l’argent à partir de mon travail. »

« Mettre en ligne les cours de profs pour en tirer profit, c’est de la contrefaçon, explique l’universitaire lyonnais Edouard Trepppoz, spécialiste de la propriété intellectuelle. Même une prise de notes, si elle reprend le plan créé par l’enseignant et donc l’originalité de sa création, est considérée comme telle. » Les fautifs s’exposent à trois ans de prison et 300 000 euros d’amende. Des peines théoriques. « Elles n’atteindront jamais ce niveau-là, souligne Edouard Treppoz. Et il faudrait aussi que des profs attaquent en justice… »

Du côté du StuDocu, on regarde l’agitation des universitaires avec détachement. « Ça montre que les gens s’intéressent à ce que l’on fait. Ils doivent se rendre compte qu’on vit au XXIe siècle et que des jeunes se partagent leurs cours sur Facebook depuis des années, glisse Marnix Broer. La France est un marché prometteur, on mise beaucoup dessus. »

* Le prénom a été changé.

Romain Baheux



LIRE AUSSI > Le site qui fait les devoirs à votre place
> Alternance. Les sites dédiés pour trouver un contrat / une entreprise

Retour au dossier Pratique
Pratique : StuDocu : le site de revente de cours qui exaspère les profs
Imprimer

Commentaires / Réactions

Pratique : consultez aussi...

4l Trophy : découvrez le teaser de l'édition 2021

4l Trophy : découvrez le teaser de l'édition 2021

Le Parisien Etudiant partenaire média du 4L Trophy est fier de vous présenter le teaser de ce rallye spécial jeunes, débrouille, aventure, solidarité, dépassement de soi...

L'école ou une formation obligatoire jusqu'à 18 ans

L'école ou une formation obligatoire jusqu'à 18 ans

Jusqu’en juillet dernier, passé 16 ans, un jeune avait tout à fait le droit d’arrêter ses études, même s’il n’avait pas d’activité professionnelle. Mais ça, c’était avant.

Rentrée 2020 : après 6 mois loin des amphis, Pierre a hâte de retrouver la vie étudiante

Rentrée 2020 : après 6 mois loin des amphis, Pierre a hâte de retrouver la vie étudiante

Pierre, 21 ans, entre en deuxième année de licence maths-informatique à l’université de Strasbourg. S’il est heureux de retourner à la fac, son budget serré ne lui permettra pas d’acheter des masques chirurgicaux.

Une rentrée étudiante plus chère de 76 euros et des jeunes plus pauvres, selon la Fage

Une rentrée étudiante plus chère de 76 euros et des jeunes plus pauvres, selon la Fage

Le 18e baromètre de la première fédération étudiante, que nous dévoilons, évalue le coût moyen de la rentrée 2020 à 2361 euros pour les jeunes inscrits dans l’enseignement supérieur.

Prêt étudiant : l'essentiel à savoir avant de souscrire

Prêt étudiant : l'essentiel à savoir avant de souscrire

Pour financer vos études, il est souvent nécessaire de souscrire un crédit étudiant. Mais attention ! Il s’agit d’un prêt bien particulier qui peut finir par coûter cher. Suivez le guide.

Lettre pour une demande de suspension de prélèvement automatique

Lettre pour une demande de suspension de prélèvement automatique

Vous souhaitez suspendre le prélèvement automatique d'un créancier ? Avisez votre banque en lui envoyant ce modèle de lettre adapté.

Ecoles à la Une

Edhec Business School
Cinq campus basés à Lille, Nice, Londres, Paris et Singapour - Rejoignez...
EDC Paris Business School
EDC Paris Business School est une grande école de commerce et management...
Les Roches Management Hôtelier
DES OPPORTUNITÉS DE CARRIÈRE À L’INTERNATIONAL Nos liens privilégiés...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter

L'actu du Parisien Etudiant, examens, bons plans, soirées, orientation... *

Inscription réussie - Merci.


* En complétant votre adresse électronique, vous validez les Conditions Générales d’Utilisation et acceptez que Le Parisien, responsable de traitement, traite vos données pour vous permettre de recevoir les actualités Le Parisien Etudiant. Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de protection de vos données personnelles : Politique de confidentialité.