Orientationécoles

Témoignages d'apprentis pendant la crise sanitaire du Coronavirus

Leur contrat avait déjà démarré avant la crise. Entre confinement, école et télétravail, leur mission a pris un air bien singulier.

orientation ecoles Témoignages d'apprentis pendant la crise sanitaire du Coronavirus Leur contrat avait déjà démarré avant la crise. Entre confinement, école et télétravail, leur mission a pris un air bien singulier.

Les locaux de SCBS fermés pendant la crise du Covid suite aux mesures annoncées par le gouvernement.

Dans une seule chambre ou appartement, ils ont dû gérer trois vies : leur travail en entreprise, celui pour leur école de commerce et le quotidien. Contrairement aux stages de fin d’études, dont beaucoup ont été repoussés à une date ultérieure par les entreprises, les missions d’alternance (qui commencent souvent en septembre) étaient pourtant bien entamées lorsque le confinement est survenu. Peu de ruptures de contrat sont donc à déplorer, mais beaucoup de chômage partiel, pour ces salariés presque comme les autres.

Multiples casquettes


« Je travaille depuis chez moi deux jours par semaine, en chômage partiel donc, et devrai bientôt ajouter un troisième jour, en attendant de savoir quand nous retournerons sur le site », explique Aurélien Bernand, en dernière année à SCBS (South Champagne Business School), du groupe Y Schools, à Troyes, et en alternance chez Lisi Aerospace à Bar-sur-Aube.
Comme si ce n’était pas suffisant, Aurélien a récemment pris en charge la présidence de l’association de son village, dans l’Aube. « Pour moi, s’occuper d’une association et choisir l’alternance ont une chose en commun, celle de vouloir donner beaucoup de sa personne pour avancer professionnellement et s’ouvrir le plus de portes possible », dit-il. Une motivation qui paye puisqu'Aurélien sera embauché après son cursus.

En attente, comme tout le monde


Sauf cas particuliers, peu de choses séparent les alternants des autres salariés dans une période de crise. Système misant sur le long terme, l’apprentissage permet d’être parfaitement intégré dans l'entreprise. Dans les bons comme les moins bons moments… « Comme les autres, j’ai vraiment hâte de repartir sur le terrain », avoue Paul Pétillon, en 4e année à l’Istec, à Paris et en alternance chez Saint-Gobain. Son travail, le négoce spécialisé en aménagement intérieur et en isolation, dépend de tout un écosystème : « Ce que nous pouvons faire en télétravail, nous le faisons. Mais le négoce est un métier de contact, auprès de nos clients, de nos partenaires… Tout le monde doit avoir rouvert pour que l’activité fonctionne. »
Cette période de relative attente lui permet de revenir sur son parcours et sur ses choix. Celui de l’apprentissage a été clairement le bon : « Alterner entre théorie et pratique est le meilleur modèle pour apprendre. L’école nous permet d’aller plus loin que nos missions en entreprise, et l’entreprise de sortir du cadre scolaire pour nous frotter à la réalité », résume-t-il. Sans oublier l’avantage financier de ce système puisque, rappelons-le, un apprenti touche un salaire et, surtout, ne paye aucun frais de scolarité : un plus énorme pour intégrer une Business School dont les coûts avoisinent les 10 000 euros par an… « Il faut le dire à tous ceux qui ne le savent pas : quel que soit votre milieu social d’origine, vous pouvez faire une grande école de management ! », insiste Paul Pétillon.
Le CV en sort lui-aussi gagnant, avec de longues expériences et des missions évolutives, très prisées des recruteurs. Pour Paul Pétillon, qui a démarré chez Saint-Gobain avec un premier contrat d’un an, puis un autre de deux ans, l’expérience sera à coup sûr un atout : « Trois ans dans une belle et grande entreprise, avec des responsabilités de plus en plus importantes, c’est un excellent atout sur le marché du travail ! »

Nicolas Chalon



« Les entreprises veulent des pros »


Édouard Suchet Diplômé du PGE de l’ESC Clermont, ancien alternant chez Michelin

Bien qu’aujourd’hui salarié de Cap Gemini, Édouard Suchet est, la majorité du temps, détaché dans une entreprise qu’il connaît bien, Michelin, où il a fait son apprentissage. « Pendant ma mission en alternance, je m’occupais de communication interne, ce qui,
pour un groupe de plus de 100 000 salariés, est un réel enjeu stratégique et ressemble à de la communication externe », explique-t-il.
En fin de contrat, il sait qu’il n’y a pas de poste prévu pour lui, mais veut montrer sa motivation : « Avant de partir, j’ai rassemblé toutes les idées que j’avais eues pour améliorer certains points et proposé mes recommandations pour le futur. Mon responsable y a été très sensible et nous avons réfléchi à une solution pour que je puisse les mettre en place. » Solution trouvée auprès d’une autre grande entreprise : Cap Gemini où il sera responsable de communication, en mission chez Michelin.
« C’est l’alternance qui m’a permis de connaître en profondeur un métier, mais surtout une culture d’entreprise et des valeurs humaines que je ne soupçonnais pas dans un groupe aussi grand », reconnaît l’ancien apprenti. Il a aussi engrangé de l’expérience : « Les entreprises veulent des pros. »
Ce qu’il a aussi réalisé, c’est l’importance des liens tissés par son école, l’ESC Clermont, auprès du tissu économique local. « Dans notre zone géographique, tout le monde connaît l’école. Dans les grandes entreprises auvergnates, les trois quarts des cadres dirigeants sont issus de l’ESC Clermont. C’est un immense signe de confiance », se réjouit Édouard Suchet.



Palmarès des Grandes Ecoles de Commerce - Le Parisien Etudiant


Tendances 2020
Classement 2020 des Ecoles de Commerce de Grade Master : Notre classement annuel pour s'y retrouver.
→ Classements thématiques : Top 10 des écoles pour l'international, Top 10 Sigem/choix des prépas, Top 10 Puissance financière, Top 10 : relations entreprises.
Humanités et techno : le défi des écoles de commerce
Grandes écoles. Les associations sont devenues incontournables
Ecoles de Commerce : l'actualité des campus avant la crise

L'impact du Coronavirus
Comment les business schools ont fait face à la crise
Pédagogie. L’avènement des cours à distance - grand gagnant du confinement
→ Aides financières. Les grandes écoles et étudiants unis face à la crise
Et la rentrée 2020, comment se fera-t-elle ?
Comment les écoles pensent relancer les échanges internationaux
Témoignages d'apprentis pendant la crise sanitaire du Coronavirus
Le budget des étudiants à rude épreuve, comment payer son année ?
Réussir à trouver un job malgré le choc économique du coronavirus

En direct des campus
Une génération Covid émerge-t-elle parmi les étudiants ? Témoignage de Valérie Claude-Gaudillat, directrice de l’innovation pédagogique à Audencia.
Le jour d'après... comment surmonter une crise exceptionnelle ? Tribune de Bruno Neil - Directeur Général Excelia Group
« Vivre l'EM Normandie Way of life c'est d'abord s'ouvrir au monde »
Connaissez-vous le peer to peer learning ? Rencontre avec Isabelle Chevalier, directrice du département Talents et Carrières de Neoma Business School.

Retour au dossier écoles
écoles : Témoignages d'apprentis pendant la crise sanitaire du Coronavirus
Imprimer

Commentaires / Réactions

écoles : consultez aussi...

Covid-19. Les universités restent fermées jusqu'à fin janvier : les 3 étapes du déconfinement

Covid-19. Les universités restent fermées jusqu'à fin janvier : les 3 étapes du déconfinement

Mardi 24 novembre 2020. Voici les annonces d'Emmanuel Macron concernant l'allégement du reconfinement suite à la 2e vague de l'épidémie de Covid-19.

Déconfinement et formation. Nos réponses à vos questions suite aux annonces

Déconfinement et formation. Nos réponses à vos questions suite aux annonces

Au lendemain du discours du président sur l’allègement des mesures de confinement, nous répondons à vos questions suite aux nombreuses informations délivrées pour ce déconfinement en 3 étapes.

Entretien de motivation : ce que vous pouvez apprendre de Cyrano de Bergerac et Figaro

Entretien de motivation : ce que vous pouvez apprendre de Cyrano de Bergerac et Figaro

Esprit critique, défauts... réussir ses entretiens de motivation grâce aux héros de la littérature - épisode 2 - avec Cyrano de Bergerac et Figaro

HEC, ESSEC, ESCP : pourquoi leurs frais de scolarité ont explosé

HEC, ESSEC, ESCP : pourquoi leurs frais de scolarité ont explosé

Les écoles de commerce de la CCI Paris figurent parmi les meilleures en France et les plus convoitées… et les plus chères.

Meilleures associations étudiantes de France : les lauréats 2020 !

Meilleures associations étudiantes de France : les lauréats 2020 !

Quelles sont les associations étudiantes qui se bougent le plus en France : notoriété, impact, responsabilité... 9e édition du Palmarès Le Classement - Le Parisien Etudiant partenaire média.

Covid-19 : faut-il un remboursement partiel des frais de scolarité ?

Covid-19 : faut-il un remboursement partiel des frais de scolarité ?

Cours à distance, locaux inaccessibles : des étudiants d'écoles de commerce / d'ingénieurs demandent le remboursement partiel des frais de scolarité.


Ecoles à la Une

CFA ACE
Le CFA ACE accueille chaque année 1000 jeunes pour les préparer efficacement...
EM Normandie
Créée en 1871 au Havre, l’EM Normandie est l'une des plus anciennes écoles...
EMC - Ecole supérieure des Métiers de l'Image, du son et de la création 2D.3D
• L'EMC est spécialisée dans les formations artistiques en alternance et...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation



Newsletter

L'actu du Parisien Etudiant, examens, bons plans, soirées, orientation... *

Inscription réussie - Merci.


* En complétant votre adresse électronique, vous validez les Conditions Générales d’Utilisation et acceptez que Le Parisien, responsable de traitement, traite vos données pour vous permettre de recevoir les actualités Le Parisien Etudiant. Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de protection de vos données personnelles : Politique de confidentialité.