En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Métiers

Tourisme : Transformer sa passion en métier

Dans le domaine des voyages et du tourisme : comment allier passion et profession ?

Les amoureux du voyage, de la musique ou du sport en rêvent : concilier travail et passion, quitte à faire passer l'aspect financier au second plan.
Comment réussir à concilier plaisir créatif et réalité économiques

Pratiquer sa passion au quotidien, c’est bien. En vivre, c’est encore mieux.
Convaincu, Etienne Barthes a ainsi pris le risque de mettre fin à sa carrière de commercial itinérant dans la grande distribution pour s’épanouir davantage professionnellement. « Je voulais exercer un métier en rapport avec mon loisir favori, la plongée. J’ai suivi une formation touristique, puis je suis parti en Australie pour valider mes niveaux. J’ai alors eu une proposition d’Océanes, une agence de voyages en ligne spécialisée, que j’ai acceptée sur le champ », explique-t-il.

Dans le milieu du tourisme, avoir une passion pour un secteur en particulier représente un atout de poids aux yeux des recruteurs. « C’est même le premier critère requis sur nos offres d’emploi. Sans cela, aucune chance de décrocher un entretien », note Frédéric Giroir, directeur général d’Atalante, tour-opérateur dédié à l’organisation de parcours de trekking, qui précise recevoir 500 candidatures spontanées par an. « Entre deux chefs de produit de compétences similaires, c’est la dimension amour du trek qui fait toute la différence », poursuit-il.

« Notre clientèle attend des conseils de spécialistes »
Comme il n’existe pas de cursus spécifique à ce type de métiers qui concerne souvent des petites structures, il est préférable d’approfondir ses compétences et de multiplier les expériences dans les pays proposés par les voyagistes, pour espérer trouver un emploi.

« Nous sommes face à une clientèle elle aussi passionnée, qui attend des conseils avisés de spécialistes. On ne peut pas parler d’un produit sans le connaître », explique Frédéric Giroir.

Opter pour un complément de formation se révèle également essentiel pour assurer sa reconversion vers le job de ses rêves. « La base de nos métiers, c’est quand même le tourisme. Il est nécessaire d’avoir un certain bagage dans ce domaine pour obtenir un poste, car on ne s’improvise pas agent de voyages », souligne Julie Trillot, responsable de la société de tour-opérateur H2O, experte en plongée sous-marine.

Les diplômes sont les bienvenus
Se tourner vers les métiers d’animation est également un bon moyen de joindre l’utile à l’agréable. Le marché est assez ouvert même s’il est préférable de posséder un brevet d’Etat. « Un moniteur diplômé a 90% de chances trouver un emploi », selon Pierre Dendaletche, directeur d’une école de rafting dans le Pays basque. « Chaque été, j’embauche du personnel pour assurer l’encadrement des touristes », raconte-t-il.

Néanmoins, qu’ils soient en agence ou sur le terrain, ces passionnés doivent s’attendre à faire quelques sacrifices financiers. Car le défaut de cette catégorie de métiers est d’être généralement moins rémunératrice que le reste du secteur : « Il faut trouver le juste milieu entre impératifs économiques et bien-être au travail. Nos conseillers en voyage tournent autour des 1500 € net, ce qui est inférieur à leurs homologues d’agences traditionnelles. Mais aucun ne vient au bureau à reculons », tempère Frédéric Giroir.

Quant aux saisonniers, pour joindre les deux bouts, certains n’hésitent pas à cumuler une deuxième activité pendant les périodes creuses.




« Pour réussir, il faut s'invertir à fond »
Jacques HEUVIA, directeur du Pavillon des sensations à Agos Vidalos (Hautes-Pyrénées)

A 47 ans, l’enthousiasme de Jacques Heuvia pour les sports d’eaux vives et l’aventure n’a pas baissé d’un iota. Cela fait maintenant vingt ans que sa structure de loisir Pavillon des sensations a vu le jour en Hautes-Pyrénées, et propose aux touristes de s’essayer aux joies du rafting, du canyoning ou de l’airboat.

Selon lui, vivre de sa passion pour les sports d’eaux vives est à la portée de tout le monde, pour peu que l’on « s’y investisse à fond ». « Tout jeune qui aime ces sports a envie d’en faire son métier. Avoir un brevet d’Etat suffit à devenir moniteur, et le manque d’expérience n’est pas un handicap », avance-t-il.

Dans un souci de confort financier, Jacques Heuvia a néanmoins préféré lancer sa propre affaire, plutôt que de subir les aléas d’une activité saisonnière. « J’ai toutefois dû modifier le fonctionnement de la société, car je passais le plus clair de mon temps derrière un bureau. Je voulais retrouver le goût du terrain », précise-t-il. La clef pour réussir dans le milieu ? Bien assimiler la notion de partage. « Il faut avoir systématiquement la volonté de transmettre sa passion au client, que ce soit un enfant de 8 ans ou un groupe de plusieurs adultes », avoue-t-il.

Si le gros de son travail et de son chiffre d’affaires se concentre sur huit mois, Jacques Heuvia consacre ses hivers au travail promotionnel : « En période creuse, bien que l’entreprise soit fermée, je donne des leçons de ski ou je pars à la chasse aux clients potentiels. C’est le meilleur moyen pour bien préparer la prochaine saison. » Ou comment transformer deux passions en autant d’activités lucratives.


Consultez aussi :
Fiche métier : conseiller vente en agence de voyage
Fiche métier : revenue manager ou yield manager
Fiche Formation : BTS Tourisme - Ventes et Productions Touristiques (VPT)
Fiche Formation : BTS Tourisme : Animation et Gestion Touristiques Locales (AGTL)
Annuaire Formation : Ecoles du Tourisme / Hôtellerie / Restauration


EN SAVOIR PLUS
Le site officiel du ministère des Sports rassemble l’information réglementaire qui encadre les métiers du sport : www.sportsdenature.gouv.fr.
Le site de la Fédération française de la montagne et de l’escalade détaille les formations : www.ffme.fr.
Le site de l’Association nationale des moniteurs de plongée : http://www.anmp-plongee.com/
Le site de recrutement de l’Union nationale des centres sportifs de plein air (UCPA) relaie des offres destinées aux passionnés de sport : http://recrutement.ucpa.com.
La page Recrutement du site de Voyageurs du monde : www.vdm.com/Voyage-sur-mesure/institutionnel/recrutement.
Le site d’Atalante, groupe de tour-opérateurs de voyages thématiques (aventure, randonnées, trekking) : www.atalante.fr.
Le site d’Océanes, créateur de voyages et de séjours plongées : www.oceanes.com.
Le site d’H2O, tour-opérateur spécialisé dans la plongée sous-marine : www.h2ovoyage.com.
Le site de Ur Ederra : http://www.rafting-paysbasque.com.

Dossier réalisé par Marc Hervez, article extrait du supplément Eco du Parisien du 4 avril 2011

Métiers liés : Guide-conférencier, Sportif de haut niveau, Animateur, Guide-accompagnateur, Skipper, Animateur nature, Guide de haute montagne, Croupier, Cavalier professionnel, Chef de produit touristique,


Réagir sur le Forum Orientation

Contact
06.04.2011

Retour au dossier Métiers
Métiers : Tourisme : Transformer sa passion en métier : Imprimer
Derniers articles "Métiers"

Métiers : consultez aussi...

orientation
Que faire sans le bac ? Essayer une autre voie, apprendre un métier...

Que faire sans le bac ? Essayer une autre voie, apprendre un métier...

Chaque année, environ un candidat sur huit échoue à l’examen du bac. Si le redoublement reste la solution évidente, des alternatives existent pour obtenir un diplôme et apprendre un métier. Tour d’horizon des possibilités qui s’offrent aux non-bacheliers.

Formations aux métiers du Luxe : gare aux illusions !

Formations aux métiers du Luxe : gare aux illusions !

La tribune, coup de gueule, d'Alain Dominique PERRIN Président de l'école EDC Paris Business School et Président de la Fondation Cartier, qui s'insurge contre l'intensification des formations aux métiers du luxe

Dans cette école, la boucherie, c'est tout un art !

Dans cette école, la boucherie, c'est tout un art !

Dans un secteur qui ne connaît pas la crise, l'école professionnelle de la boucherie forme la crème de la profession. Rien d’étonnant donc à ce que certains élèves aient été choisis pour participer au Salon de l’agriculture.

Se former en alternance grâce à La Poste : 18 métiers sont concernés

Se former en alternance grâce à La Poste : 18 métiers sont concernés

Depuis 2008, les jeunes d’Île-de-France peuvent bénéficier d’une formation au sein de Formaposte, le CFA (Centre de formation d’apprentis) du Groupe La Poste. Et pas uniquement pour devenir postier, même si la moitié des effectifs est concernée.

Energies renouvelables : des formations prisées à tous les niveaux

Energies renouvelables : des formations prisées à tous les niveaux

Malgré la part belle aux ingénieurs, des profils moins diplômés sont très sollicités dans le secteur des énergies renouvelables. Les formations et métiers concernés.

L'immobilier recrute : les bac+ 5 ont la faveur des promoteurs

L'immobilier recrute : les bac+ 5 ont la faveur des promoteurs

Le secteur de l'immobilier reste un formidable ascenseur social, à condition d'avoir envie d'apprendre et d'être doté de qualités d'écoute et d'empathie.

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
EISTI - Ecole Internationale des Sciences du Traitement de l'Information
L'EISTI conjugue sciences de l'information, mathématiques, physique,...
ESSYM - Ecole Supérieure des Systèmes de Management
L’ESSYM est l’une des 24 écoles de la CCI Paris Île-de-France qui forment...
ESO - Ecole Supérieure d'Ostéopathie
L'Ecole Supérieure d'Ostéopathie (ESO Supostéo) est l'école d'ostéopathie...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

Les soirées, bons plans, actu, orientation, ... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.