En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Universités

Travaux à la Sorbonne : des cours d'amphi au cinéma !

Pendant les travaux de rénovation de la Sorbonne, les étudiants sont contraints de préparer l’agrégation dans un cinéma

orientation universites Travaux à la Sorbonne : des cours d'amphi au cinéma ! Pendant les travaux de rénovation de la Sorbonne, les étudiants sont contraints de préparer l’agrégation dans un cinéma  travaux sorbonne, cours amhi au ciné, cinema mk2

MK2, rue d'Hautefeuille Paris 6ème arrondissement, mardi 9 octobre 2012

Consultez aussi :

Scène matinale étonnante mardi devant l’entrée du cinéma MK2 d’Hautefeuille (VIe). Dès 9 heures, plus de deux cents personnes se pressent aux portes des salles de projection. Pas de méprise, il ne s’agit pas de l’avant-première du dernier blockbuster américain. La première séance ne démarre pas avant 13 heures.

Personne n’est venu se faire une toile. Ici, on vient prendre des cours. Cette année encore, les étudiants de la Sorbonne (Paris-I et Paris-IV) sont contraints d’occuper les cinémas du quartier Latin en raison des travaux de rénovation de leur fac. Même si elle doit bientôt prendre fin, cette situation ubuesque, d’abord présentée comme provisoire, dure depuis maintenant deux ans. Au grand dam des étudiants. « Ils ne sont pas ravis, on peut les comprendre, ce n’est pas l’idéal, reconnaît Alain Tallon, professeur délégué à la scolarité à Paris-IV. Nous essayons de rationaliser le plus possible leur emploi du temps pour éviter qu’ils voyagent trop entre les différents sites. »

Parmi les étudiants présents ce matin-là, beaucoup suivent une troisième année de licence en littérature, mais d’autres, comme Ysatis, 23 ans, préparent l’agrégation. « C’est un peu n’importe quoi, mais au moins, c’est confortable, explique-t-elle. Les salles à la Sorbonne sont trop petites et il y fait parfois très froid. » Cependant, le bien-être douillet des fauteuils rembourrés peut rapidement se révéler traître. En salle 2, dans le cours de littérature comparée, le voisin d’Emilie pique du nez au bout de 45 minutes : « Nos cours au cinéma sont soit tôt le matin ou tard le soir, alors parfois on décroche », glisse-t-elle. S’ajoute également la difficulté de la prise de notes, faute de support pour écrire : « Nous n’avons qu’un ou deux cours où nous disposons de petites tablettes pour s’appuyer. Le reste du temps, on travaille appuyé sur nos genoux », peste Guillemette, 19 ans.

« La lumière n’est pas très vive. Très souvent, on ne voit plus ce qu’on écrit », ajoute Margot, qui préfère emmener son ordinateur. Parfois, des examens sont organisés dans les salles de cinéma, comme « un partiel de littérature en juin dernier, ce qui est inconcevable », peste Marie-Marine Akermann, étudiante en master 1 de lettres modernes et présidente de l’Association générale des étudiants de Paris-Sorbonne (Ageps). « Ces cas sont rarissimes », assure Alain Tallon.

« En février, c’est terminé »


Eric Hudry, chargé de mission au rectorat de Paris

Début février, Paris-Sorbonne va récupérer les trois amphithéâtres principaux de sa partie nord, dont la rénovation est en cours d’achèvement. L’information a été confirmée par Barthélémy Jobert, président de Paris-IV depuis mars, lors du conseil d’administration de Paris-Sorbonne qui a eu lieu le 5 octobre.

L’autre partie en travaux devrait être à nouveau disponible en septembre prochain. Cela signifie-t-il la fin des cours dans les cinémas ? « Oui, en février, c’est terminé », assure Eric Hudry, chargé du relogement des établissements de la Sorbonne, au rectorat de Paris. Pourtant, d’importants travaux sont encore prévus dans le secteur sud de l’université. Deux amphis, des salles de travaux dirigés, une bibliothèque, des services administratifs et les bureaux de la présidence seront touchés. Il faudra donc, une nouvelle fois, transférer des cours vers d’autres lieux, notamment les salles de cinéma du quartier. « Il ne s’agit que du schéma directeur, souligne Eric Hudry. Pour cette prochaine phase, ni le calendrier ni les financements n’ont été calés et aucune rénovation lourde n’aura lieu dans les deux années à venir. » De quoi rassurer temporairement les étudiants.


ALEXANDRE HIELARD
Article issu du Parisien du vendredi 12 octobre 2012


Réagir sur le Forum Universités

LE PARISIEN
12.10.2012

Retour au dossier Universités
Universités : Travaux à la Sorbonne : des cours d'amphi au cinéma !
Imprimer

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

Universités : consultez aussi...

orientation
APB - La ministre Frédérique Vidal veut mettre fin au tirage au sort à la fac

APB - La ministre Frédérique Vidal veut mettre fin au tirage au sort à la fac

Frédérique Vidal, la ministre de l'Enseignement supérieur, a accordé sa première interview au Parisien. L’ancienne présidente de l’université de Nice compte mettre fin dès 2018 à la procédure très décriée de tirage au sort.

Facs saturées : «Il y avait des étudiants jusque sur l'estrade»

Facs saturées : «Il y avait des étudiants jusque sur l'estrade»

Les jeunes bacheliers qui arrivent à trouver une place à l'université sont confrontés aux aléas de la fac : amphithéâtres bondés, matériel vétuste, manque d'encadrement. Une expérience qui peut vite décourager.

Pourquoi les facs françaises sont saturées

Pourquoi les facs françaises sont saturées

C'est la hantise de ceux qui passent l'épreuve de philosophie du baccalauréat ce jeudi : tous n'auront pas de place dans la fac de leur choix.

APB. Tirage au sort en médecine : plus de 800 étudiants en liste d'attente

APB. Tirage au sort en médecine : plus de 800 étudiants en liste d'attente

857 jeunes remplissant toutes les conditions pour entrer en licence de santé ont pourtant été retoqués, après tirage au sort. Face au tollé, le ministère a promis hier de leur trouver une solution

Soigner son orthographe fait aussi progresser en maths

Soigner son orthographe fait aussi progresser en maths

Une étude montre que l'entraînement à la grammaire et à la syntaxe aide à réduire l'échec universitaire.

Ma thèse en 180 secondes : avec eux, les sciences c'est facile.

Ma thèse en 180 secondes : avec eux, les sciences c'est facile.

La 4e saison de « Ma thèse en 180 secondes » vient de démarrer. Rencontre avec des lauréats de ce concours qui dépoussière l’image de la recherche.

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
ESMAE - Ecole des professionnels du recrutement et de l’intérim
Devenez acteurs des métiers du recrutement et de l’intérim. Les fonctions...
CLCF - Conservatoire Libre du Cinéma Français
La longue histoire du CLCF depuis 1963 n’en fait pas une vieille dame indigne...
CFA d'Alembert
Le CFA d'Alembert est l'une des 24 écoles de la CCI Paris Île-de-France qui...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

L'actu du site, bons plans, soirées, orientation... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.