En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Formations

Réforme de l'orthographe : l'accent circonflexe ne disparaît pas !

Dans les classes, la réforme de l’orthographe recommandée par l’Académie française risque d’être bien compliquée.

Une réforme de l'orthographe inapplicable ! A la rentrée, les manuels du primaire prendront en compte une réforme de l’orthographe recommandée par l’Académie française… depuis 1990. Dans les classes, ça risque d’être bien compliqué...

Les livres scolaires ont enfin décidé de mettre les points sur les i ! A partir de la rentrée de septembre, ils écriront, sans faute, le nom « maitresse » privé de son accent circonflexe. Avec plus d’un quart de siècle de retard, tous les manuels du primaire vont ainsi appliquer la réforme de simplification de l’orthographe de 1990 approuvée à l’unanimité par l’Académie française. A l’époque, face au déclin de la langue de Molière à l’international, un rapport initié par le Premier ministre Michel Rocard préconisait d’en supprimer les absurdités.

une réforme qui vise : accent circonflexe, noms composés ou anomalies de notre langue


Un bulletin officiel (BO) du ministère de l’Education relatif aux nouveaux programmes à l’école datant de novembre dernier stipule que l’enseignement « a pour référence » les rectifications publiées par « le Journal officiel » en 1990. En fait, elle rappelle là une règle déjà dictée dans un BO en 2008. Une partie seulement des ouvrages ont joué le jeu jusqu’à maintenant. Car cette réforme qui cible l’accent circonflexe, les noms composés ou les anomalies de notre langue si complexe (nénufar-nénuphar, charriot-chariot, imbécilité-imbécillité…) n’est pas très claire aux yeux de certains professeurs mais aussi du grand public.

Deux orthographes autorisées


Si les nouvelles règles sont recommandées par l’Académie française, les anciennes ne sont pas considérées comme fautives. Deux orthographes sont donc autorisées à cohabiter. Résultat : de nombreux instits en perdent leur latin. Cette réforme pose de nombreuses questions. Faut-il par exemple abandonner l’accent circonflexe de « maître » dans la célèbre poésie « le Cancre » de Jacques Prévert ? Comment corriger la dictée d’un élève qui se démarque en orthographiant les mots « comme papa », adepte des règles d’antan ?



Pour compliquer un peu plus les choses, les manuels dans le secondaire ne seront pas tous revus et corrigés. Ainsi, un « cout » en CM 2 pourra se lire « coût » en 6 e. S’il veut vérifier dans le Petit Robert 2016 l’orthographe du mot « ognon », simplification d’« oignon », l’enfant de cours moyen sera déçu : il n’y apparaît pas. L’orthographe de « nénufar », elle, est mentionnée mais à l’article « nénuphar ». « On applique cette réforme partiellement et non aveuglément. Notre dictionnaire se base sur l’usage », rappelle le lexicographe Edouard Trouillez. « On est dans une sorte d’entre-deux inconfortable pour les enseignants, qui ont peur de troubler leurs élèves. Cette réforme n’a pas du tout été impulsée, on les a laissés se débrouiller seuls », regrette Sébastien Sihr, secrétaire général du Snuipp, syndicat majoritaire dans le primaire.

Toucher à l’orthographe, c’est toucher à son enfance...


Des résistances sont inévitables, en particulier chez les anciennes générations. Entre les tenants de la tradition et les réformateurs, le débat promet d’être animé. « Ce qui rend le sujet conflictuel, c’est sa dimension passionnelle. Toucher à l’orthographe, c’est toucher à son enfance, ça éveille la douleur, l’effort, les victoires pour acquérir les règles et en triompher. Les accents circonflexes étaient une sorte de trophée. Les enseignants veulent transmettre cette joie d’apprendre », décrypte Pierre Favre, directeur d’école dans l’Ain et président du Syndicat national des écoles (SNE), qui veut croire que « la sagesse l’emportera ». Delphine Guichard, institutrice dans le Loiret, s’est mise à la page avant même les manuels scolaires. « C’est la vie d’une langue que d’évoluer, ça ne la défigure pas », assure-t-elle. Et de rappeler, histoire de dédramatiser, que ce n’est pas tous les jours qu’un petit écolier, même premier de sa classe, emploie dans sa rédaction « nénufar » ou « ognon ».

Attention - L'accent circonflexe « ^ » n'est pas enterré


Depuis hier, sur le site eBay, un drôle d’internaute met aux enchères la touche de son clavier d’ordinateur qui fait l’accent circonflexe. Prix de départ : 0,99 € ! Sur Twitter, le hashtag #jesuiscirconflexe est devenu très populaire, surtout chez les twittos prénommés Jérôme qui craignent de perdre leur identité. Aucun danger pourtant.

L’accent circonflexe demeure sur le « a » et « o ». Et rien n’interdit aux inconditionnels de cet accent de le maintenir sur le « i » et le « u » car l’ancienne orthographe reste admise par l’Académie française. A long terme, le lexicographe Edouard Trouillez pense tout de même que « l’accent circonflexe qui n’a pas d’utilité sémantique va sortir de l’usage ». Par le passé, ce petit signe avait lui-même remplacé un « s ». Au XVII e siècle, la graphie « forêt » a ainsi pris le dessus sur « forest ». De même, on écrivait autrefois « traisner » et non « traîner ».

L'accent circonflexe demeure la règle pour les mots ambiguë ou à double signification : on continuera de distinguer crû (du verbe croître) et cru (de verbe croire), mûr (adjectif) et mur (nom), jeûne et jeune, etc.


2 400 mots sont concernés


Représentant 4% de notre lexique. Les 10 mots vont changer à la rentrée :
Oignon : ognon
Nénuphar : nénufar
S’entraîner : s’entraine
Maîtresse : maitresse
Coût : cout
Paraître : paraitre
Week-end : weekend
Mille-pattes : millepattes
Porte-monnaie : portemonnaie
Des après-midi : des après-midis

Vincent Mongaillard

Consultez aussi :

=> L'orthographe, mieux vaut en rire !
=> Le top 10 des fautes de français


Réagir sur le Forum Orientation

Contact
10.02.2016

Retour au dossier Formations
Formations : Réforme de l'orthographe : l'accent circonflexe ne disparaît pas ! : Imprimer
Derniers articles "Formations"

Formations : consultez aussi...

orientation
Welcome Refugees. A Sciences-po, les réfugiés ont une deuxième chance

Welcome Refugees. A Sciences-po, les réfugiés ont une deuxième chance

Agés de 20 à 40 ans, une vingtaine de Syriens, Afghans, Bangladais, Kenyans et Irakiens ont rejoint le programme « Welcome Refugees » proposé par la prestigieuse école.

Inscriptions. Les salons pour aider les étudiants retardataires

Inscriptions. Les salons pour aider les étudiants retardataires

Étudiants, préparez votre rentrée, pas moins de trois salons sont dédiés à ceux qui n’ont pas encore trouvé ou définitivement choisi leur formation, cherchent un stage, un premier job ou un master

APB - Procédure complémentaire d'Admission Post Bac

APB - Procédure complémentaire d'Admission Post Bac

Pour les candidats indécis ou déçus, il existe une procédure complémentaire au système des Admissions Post Bac. Elle permet de mettre en relation les étudiants sans formation et les établissements offrant des places.

Bilan APB 2016 : 56% des étudiants ont eu leur voeu #1 et moins de filières en tension

Bilan APB 2016 : 56% des étudiants ont eu leur voeu #1 et moins de filières en tension

À l’issue de la procédure normale de l’Admission Post-Bac, la ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche fait le bilan de la procédure normale d'APB2016

Études à l'étranger : faites le bon choix !

Études à l'étranger : faites le bon choix !

Partir dans un autre pays pour décrocher un diplôme : cette perspective séduit plusieurs milliers de jeunes chaque année. Encore faut-il préparer minutieusement l'aventure pour éviter les mauvaises surprises.

Brexit & Erasmus : pas de conséquence à court terme pour les échanges étudiants (universités françaises)

Brexit & Erasmus : pas de conséquence à court terme pour les échanges étudiants (universités françaises)

A la suite du vote historique des anglais en faveur de la sortie de l'UE de leur pays : la question se pose sur l'avenir des échanges universitaires avec l'Angleterre.

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
ISCOM
Créé en 1986 à Paris, l’ISCOM, institut supérieur de communication et...
CIFACOM - L'école du graphisme, du multimédia et de l'audiovisuel
Passionné par le graphisme, le multimédia ou l'audiovisuel ? Une de nos...
EMC - Ecole supérieure des métiers de l'image, du son et du multimédia
Visez l’expérience, Vivez l’alternance. Créée en 1989 par Jean-Paul...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

Les soirées, bons plans, actu, orientation, ... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.