En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Métiers

Une semaine pour découvrir l'industrie

Grands groupes et PME : tous réunis pour accueillir ces jeunes en pleine recherche de leur vocation.

La 4e édition de la Semaine de l’industrie a lieu du 7 au 13 avril 2014. De nombreuses entreprises, grands groupes et PME, se mobilisent à cette occasion pour accueillir des jeunes et leur présenter leurs métiers et leurs activités.
Visites de sites industriels, conférences, forum des métiers… au total, près de 3 000 événements, tous gratuits, sont organisés en France. Pour en connaître le détail, consultez le site www.redressement-productif.gouv.fr/semaine-industrie.
Zoom sur cinq manifestations.

Conférence-débat sur l’emploi dans l’industrie

Le laboratoire d’idées la Fabrique de l’industrie organise une table ronde sur le thème des difficultés de recrutement dans l’industrie. Parmi les invités, Frédéric de Saint-Geours, président de l’UIMM.
Quand et où ? Lundi 7 avril, de 18 heures à 20 heures, collège des Bernardins, 20, rue de Poissy, Paris Ve.
Renseignements et inscriptions sur : www.la-fabrique.fr

Salons de recrutement d’ingénieurs et de techniciens

Pour les ingénieurs, les informaticiens et les techniciens de l’industrie, deux salons sectoriels, Top ingénieurs et Top techniciens, offrent la possibilité de rencontrer les responsables d’une cinquantaine d’entreprises et de participer à des ateliers de recherche d’emploi. Les salons accueilleront la 3e édition du Village Handicap.
Quand et où ? Mardi 8 avril, de 9 h 30 à 18 h 30, espace Grande Arche, Paris La Défense.
Renseignements et inscriptions sur : www.saloningenieurs.com ; www.toptechniciens.fr

Semaine spéciale à la Cité des sciences et de l’industrie

À l’occasion de la semaine de l’industrie, la visite est gratuite du 8 au 13 avril prochains, pour les étudiants, demandeurs d’emploi et titulaires du RSA, pour les expositions suivantes : Energies (avec Areva et Total), Des transports et des hommes (avec Air France, PSA Peugeot Citroën, RATP, Renault et SNCF), l’Observatoire des Innovations (avec l’APCMA, Bull, le CEA, Michelin et Solvay), Objectifs Terre, la révolution des
satellites (avec Astrium, le CNES et l’ESA, EDF, Siemens) ainsi que L’Observeur du Design (avec
l’APCI) et La Voix (avec l’INA).
Quand et où ? Du 8 au 13 avril à la Cité des Sciences et de l’Industrie, Paris XIXe.
Renseignements sur : www.redressement-productif.gouv.fr/semaine-industrie

Elles bougent pour l’industrie

L’association Elles bougent organise un événement interacadémique entre Créteil, Paris et Versailles. L’objectif ? Réunir des marraines de l’association, ingénieures et techniciennes, et des jeunes filles, étudiantes, lycéennes et collégiennes.
Au programme, table ronde, speed dating, visite de sites de la RATP…
Quand et où ? Jeudi 10 avril de 9 heures à 17 heures à la Maison de la RATP, 54 quai de la Rapée, Paris XIIe.
Renseignements et inscriptions sur : www.ellesbougent.com

Portes ouvertes dans les start-up parisiennes du numérique

Le pôle de compétitivité Cap digital et la Mairie de Paris invitent les étudiants, diplômés et demandeurs d’emploi à une journée portes ouvertes « How I met my start-up », dans une centaine de jeunes pousses et PME du numérique parisiennes.
Quand et où ? Jeudi 10 avril matin ou après-midi selon les start-up.
Renseignements et inscriptions sur : www.howimetmystartup.fr


Cap Digital présente "How I met my start-up" par Futur_en_Seine

TEMOIGNAGE

« Je n’ai pas eu à envoyer de CV pour être recrutée », Aurore Aubertin, 27 ans, ingénieur chez Adeneo à Écully (Rhône)

Après le bac, elle s’imaginait devenir chimiste, mais Aurore Aubertin a finalement opté pour l’électronique. « En école d’ingénieurs – CPE Lyon –, j’ai découvert que je préférais la physique, l’informatique et l’électronique, raconte la jeune femme, aujourd’hui âgée de 27 ans. J’ai aussi réalisé que ces disciplines étaient davantage porteuses d’emplois. »

Pour l’aéronautique, les exigences de qualité et de sécurité priment

De fait, à peine diplômée en 2009, Aurore est embauchée chez Adeneo, société d’ingénierie du groupe Adetel implantée en région lyonnaise, qui conçoit et développe des équipements dans le domaine de l’électronique embarquée. Elle y avait déjà effectué son stage de fin d’études et n’a même pas eu besoin d’envoyer de candidature ! Le salaire d’embauche des
ingénieurs débutants s’y situe entre 32 000 (province) et 35 000 € (région
parisienne) brut par an.

La jeune ingénieur évolue dans une division spécialisée dans les composants programmables FPGA intégrés dans des cartes électroniques pour l’industrie aéronautique. Avec ses collègues, tous ingénieurs, elle développe le code porté par ce composant. « Je travaille sur une toute petite partie d’un système qui n’est lui-même qu’un élément de l’avion, s’amuse-t-elle. Pour autant, j’en connais la finalité. Actuellement par exemple, je planche sur un programme qui participe au contrôle du système de freinage de l’Airbus A350. Quand j’entends parler dans la presse des vols d’essai de ce
nouvel appareil, je suis contente, car cela marque l’aboutissement de notre travail. » Pour l’aéronautique, les exigences de qualité et de sécurité sont maximales. Aurore passe ainsi beaucoup de temps à vérifier que le code développé répond aux spécifications du client.

Début 2014, la jeune ingénieur a évolué vers un poste de chef de projet. « Je consacre toujours l’essentiel de mes journées au développement technique, mais je suis aussi chargée de gérer les ressources affectées au projet, de veiller au planning, de faire le lien avec le client », précise-t-elle. Elle apprécie cette nouvelle responsabilité qui apporte encore un peu plus de variété à son métier.




Métiers liés : Ingénieur, Technicien en informatique industrielle, Dessinateur industriel, Conducteur de ligne de production, Informaticien industriel,

En savoir plus : http://www.redressement-productif.gouv.fr/semaine-industrie

Réagir sur le Forum Orientation

Contact
08.04.2014

Retour au dossier Métiers
Métiers : Une semaine pour découvrir l'industrie : Imprimer
Derniers articles "Métiers"

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

Métiers : consultez aussi...

orientation
Cybersécurité : étudiants et talents recherchés !

Cybersécurité : étudiants et talents recherchés !

Informatique et Cybersécurité : la France veut booster la filière pour sensibiliser les entreprises et développer les talents. De nombreuses formations d'excellence existent en France.

Emploi : 8 métiers qui recrutent et qui paient plus de 3000 euros par mois

Emploi : 8 métiers qui recrutent et qui paient plus de 3000 euros par mois

Pour concilier recherche d'emploi et salaire, voici les résultats d'une étude réalisée par le site Glassdoor, permettant ed dégager les métiers recherchés par les recruteurs et des salaires élevés.

Que faire sans le bac ? Essayer une autre voie, apprendre un métier...

Que faire sans le bac ? Essayer une autre voie, apprendre un métier...

Chaque année, environ un candidat sur huit échoue à l’examen du bac. Si le redoublement reste la solution évidente, des alternatives existent pour obtenir un diplôme et apprendre un métier. Tour d’horizon des possibilités qui s’offrent aux non-bacheliers.

Formations aux métiers du Luxe : gare aux illusions !

Formations aux métiers du Luxe : gare aux illusions !

La tribune, coup de gueule, d'Alain Dominique PERRIN Président de l'école EDC Paris Business School et Président de la Fondation Cartier, qui s'insurge contre l'intensification des formations aux métiers du luxe

Dans cette école, la boucherie, c'est tout un art !

Dans cette école, la boucherie, c'est tout un art !

Dans un secteur qui ne connaît pas la crise, l'école professionnelle de la boucherie forme la crème de la profession. Rien d’étonnant donc à ce que certains élèves aient été choisis pour participer au Salon de l’agriculture.

Se former en alternance grâce à La Poste : 18 métiers sont concernés

Se former en alternance grâce à La Poste : 18 métiers sont concernés

Depuis 2008, les jeunes d’Île-de-France peuvent bénéficier d’une formation au sein de Formaposte, le CFA (Centre de formation d’apprentis) du Groupe La Poste. Et pas uniquement pour devenir postier, même si la moitié des effectifs est concernée.

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
ESRA - Ecole Supérieure de Réalisation Audiovisuelle
Le groupe ESRA est une école de cinéma (Paris, Rennes, Nice) proposant des...
ISCOM
Créé en 1986 à Paris, l’ISCOM, institut supérieur de communication et...
ESMAE - Ecole formation ressources humaines, métiers de l'emploi
Devenez acteurs des métiers de l’intérim et du recrutement. Les fonctions...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

Les soirées, bons plans, actu, orientation, ... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.