En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Universités

Université de Franche-Comté : à 91 ans, Colette a soutenu sa thèse

Colette Bourlier a soutenu sa thèse à Besançon. Avec mention "Très honorable" cette "étudiante" devient donc docteure en Géographie à 91 ans.

Il n'y a pas d'âge pour soutenir sa thèse : Colette Bourlier, 91 ans, a soutenu mardi à la faculté des Lettres de Besançon une thèse de géographie sur les travailleurs immigrés, commencée... 30 ans auparavant !

Mention Très honorable


La doctorante a obtenu la mention "très honorable" pour cette thèse entièrement manuscrite soutenue à l'université de Franche-Comté et intitulée "Les travailleurs immigrés à Besançon dans la seconde moitié du XXe siècle".

Un travail de thèse qui a duré 30 ans


"J'ai mis du temps, parce que j'ai fait des pauses" et "j'ai fait du mieux que j'ai pu, je crois que le jury était satisfait", a déclaré Colette Bourlier à l'issue de sa soutenance. "C'est un travail extrêmement atypique parce que c'est un travail de thèse qui a duré 30 ans - aujourd'hui une thèse c'est en moyenne trois ans - et qui a été réalisé par quelqu'un qui a commencé sa recherche après son départ en retraite, à l'âge de 60 ans", a estimé son directeur de thèse Serge Ormaux.

Depuis le bac... elle n'a jamais cessé d'étudier


Pendant sa vie active, cette ancienne enseignante née à Lyon en 1925 s'est beaucoup investie dans l'accueil et l'alphabétisation des travailleurs immigrés à Besançon. "Pendant 20-25 ans elle s'est occupée de l'accueil et de l'alphabétisation des populations émigrées sur Besançon, elle a fait un énorme travail, leur a consacré beaucoup de temps, d'énergie et a été immergée dans tous les dispositifs nationaux et locaux d'accueil des immigrés qu'elle connaît parfaitement", souligne Serge Ormaux. Lors de sa retraite en 1983, elle a décidé de commencer un travail de recherche universitaire sur la problématique des travailleurs immigrés à Besançon.

Colette est flattée, un brin fatiguée et médaillée. Pas assez pour oublier son humour : "je tiens à dire que je ne cherche pas de travail." a t elle déclarée à l'Est Républicain

Sa bio
1925 : Naissance à Lyon.
1944 : Obtient son baccalauréat puis devient institutrice.
1945 : Démarre ses études à la fac de Lettres de Besançon en histoire-géographie
1950 : Obtient sa licence d'histoire-géographie puis devient enseignante
1983 : Départ en retraite et début son travail de recherche sur l'histoire de l'immigration.
1984 : Obtient sa maîtrise avec mention très bien.
2016 : Soutenance de thèse sur l'histoire de l’immigration.

Consultez aussi :

4L Trophy : le best of des moments les plus décalés de l'édition 2016
Les étudiants anglais en grève contre les loyers
Etude : 92% des étudiants préfèrent lire sur papier que sur écran

Photo ci contre : www.macommune.info Crédit photo : ©Alexane Alfaro


Réagir sur le Forum Universités

LE PARISIEN
16.03.2016

Retour au dossier Universités
Universités : Université de Franche-Comté : à 91 ans, Colette a soutenu sa thèse
Imprimer

Commentaires / Réactions

 

Universités : consultez aussi...

orientation
Sélection à l'université. Des prérequis qui fâchent...

Sélection à l'université. Des prérequis qui fâchent...

Pour mettre fin au tirage au sort à l'entrée de l’université... les prérequis sont ils la bonne solution ?

Débat. Faut-il instaurer une sélection à la fac ?

Débat. Faut-il instaurer une sélection à la fac ?

Voix Express du Parisien : à votre avis, faut-il instaurer une sélection à l'entrée à l'université ? 5 avis / témoignage... propos recueillis par Margaux Dussaud.

Examen du concours de médecine : incidents à répétition sur les sujets

Examen du concours de médecine : incidents à répétition sur les sujets

Les couacs à répétition ne concernent pas que le bac. Près de 9 000 étudiants en 6 e année de médecine ont été contraints de repasser, hier, deux épreuves d’internat initialement programmées lundi et mercredi.

APB - La ministre Frédérique Vidal veut mettre fin au tirage au sort à la fac

APB - La ministre Frédérique Vidal veut mettre fin au tirage au sort à la fac

Frédérique Vidal, la ministre de l'Enseignement supérieur, a accordé sa première interview au Parisien. L’ancienne présidente de l’université de Nice compte mettre fin dès 2018 à la procédure très décriée de tirage au sort.

Facs saturées : «Il y avait des étudiants jusque sur l'estrade»

Facs saturées : «Il y avait des étudiants jusque sur l'estrade»

Les jeunes bacheliers qui arrivent à trouver une place à l'université sont confrontés aux aléas de la fac : amphithéâtres bondés, matériel vétuste, manque d'encadrement. Une expérience qui peut vite décourager.

Pourquoi les facs françaises sont saturées

Pourquoi les facs françaises sont saturées

C'est la hantise de ceux qui passent l'épreuve de philosophie du baccalauréat ce jeudi : tous n'auront pas de place dans la fac de leur choix.

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
Ifa A. Chauvin
l'Institut de Formation par Alternance Adolphe Chauvin, implanté à Osny dans...
Euridis Business School - Paris Lyon Toulouse
Euridis Business School est la grande école de commerce spécialisée dans la...
ESMAE - Ecole des professionnels du recrutement et de l’intérim
Devenez acteurs des métiers du recrutement et de l’intérim. Les fonctions...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

L'actu du site, bons plans, soirées, orientation... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.