En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Universités

Université : taux de réussite en première année en fonction du bac d'origine des étudiants

"Dis-moi quel est ton bac, je te dirai ta réussite à la fac" - des chiffres pour comprendre ses chances de réussite à la fac.

Les aiguilles s’affolent dans la grande gare de triage virtuelle qu’est le site Admission-postbac, "APB" pour les habitués. Cette grosse machine, administrée par l’Education nationale, centralise les souhaits d’études de pas moins des quelque 600 000 futurs bacheliers de 2016, et va les aiguiller jusqu’à cet été sur les rails de l’enseignement supérieur.

La première étape d'inscription sur APB est terminée afin de valider la liste de leurs vœux de facs, de classes prépa, d’écoles ou encore de BTS pour l’année prochaine. Une liste dont ils pourront, jusqu’au 31 mai, modifier l’ordre… mais pas le contenu.

Chacun arrive avec son bagage : un bac général, technologique, professionnel. Tous ne se valent pas et si en théorie chacun est libre de monter dans le train de l’université — c’est le choix de six étudiants sur dix aujourd’hui —, les moins lestés risquent l’éjection au premier virage. C’est ce que montre, sans ambages, le document que « le Parisien » s’est procuré en exclusivité ( notre infographie), avant sa mise en ligne par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

39% des étudiants à la fac passent le cap de la première année


Il présente, pour la première fois, le pourcentage de réussite en première année de licence des étudiants selon leur bac d’origine. Les disparités sont grandes derrière la statistique globale selon laquelle 39 % seulement des nouveaux entrants à l’université passent le cap de la première année. Le niveau de difficulté de chaque section n’est pas le même selon qu’on arrive avec un bac S, le véritable passe-partout des études supérieures, ou avec un bac professionnel, qui n’était pas conçu pour préparer à la faculté et laisse sur le carreau l’immense majorité (94 %) des aspirants au bac + 3. Pour eux, la fac est un Everest, mais pas un défi totalement impossible : plus le taux de réussite est faible dans sa catégorie, plus grand sera l’effort à fournir par l’élève pour se maintenir dans sa voie et y réussir. Mieux vaut être prévenu.

Interactif. Choisissez un bac et/ou une filière




Infographie : réussite à la fac du Bac S au Bac Pro




Christel Brigaudeau

Consultez aussi :

Classement des Universités : le palmarès selon le taux de réussite en licence
Les Bibliothèques Universitaires vont rester ouvertes le soir et le week-end
Université : un boîtier pour lutter contre l'échec en licence


Réagir sur le Forum Universités

LE PARISIEN
21.03.2016

Retour au dossier Universités
Universités : Université : taux de réussite en première année en fonction du bac d'origine des étudiants
Imprimer

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

Universités : consultez aussi...

orientation
Sélection à l'université. Des prérequis qui fâchent...

Sélection à l'université. Des prérequis qui fâchent...

Pour mettre fin au tirage au sort à l'entrée de l’université... les prérequis sont ils la bonne solution ?

Débat. Faut-il instaurer une sélection à la fac ?

Débat. Faut-il instaurer une sélection à la fac ?

Voix Express du Parisien : à votre avis, faut-il instaurer une sélection à l'entrée à l'université ? 5 avis / témoignage... propos recueillis par Margaux Dussaud.

Examen du concours de médecine : incidents à répétition sur les sujets

Examen du concours de médecine : incidents à répétition sur les sujets

Les couacs à répétition ne concernent pas que le bac. Près de 9 000 étudiants en 6 e année de médecine ont été contraints de repasser, hier, deux épreuves d’internat initialement programmées lundi et mercredi.

APB - La ministre Frédérique Vidal veut mettre fin au tirage au sort à la fac

APB - La ministre Frédérique Vidal veut mettre fin au tirage au sort à la fac

Frédérique Vidal, la ministre de l'Enseignement supérieur, a accordé sa première interview au Parisien. L’ancienne présidente de l’université de Nice compte mettre fin dès 2018 à la procédure très décriée de tirage au sort.

Facs saturées : «Il y avait des étudiants jusque sur l'estrade»

Facs saturées : «Il y avait des étudiants jusque sur l'estrade»

Les jeunes bacheliers qui arrivent à trouver une place à l'université sont confrontés aux aléas de la fac : amphithéâtres bondés, matériel vétuste, manque d'encadrement. Une expérience qui peut vite décourager.

Pourquoi les facs françaises sont saturées

Pourquoi les facs françaises sont saturées

C'est la hantise de ceux qui passent l'épreuve de philosophie du baccalauréat ce jeudi : tous n'auront pas de place dans la fac de leur choix.

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
CFA d'Alembert
Le CFA d'Alembert est l'une des 24 écoles de la CCI Paris Île-de-France qui...
EMC - Ecole supérieure des métiers de l'image, du son et du multimédia
Visez l’expérience, Vivez l’alternance. Créée en 1989 par Jean-Paul...
ITESCIA - L'école du i-Management
ITESCIA, l'école du i-management de la CCI Paris Ile-de-France, forme chaque...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

L'actu du site, bons plans, soirées, orientation... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.