OrientationUniversités

Université : une rentrée en présentiel pour un nombre limité d'étudiants

Ce lundi 4 janvier 2021, quelques étudiants ont pu reprendre le chemin de la fac alors que les autres doivent attendre la fin du mois.

Les étudiants inscrits en première année, étrangers, en situation de handicap ou de précarité numérique notamment ont repris ce lundi le chemin de la fac. Crédit photo : Bruno LEVY

Par Thomas Poupeau

«Ce n’est pas safe vu comme le virus circule» : à l’université, une reprise chahutée. La rentrée ce lundi 4 janvier a été marquée par le retour au compte-gouttes des étudiants les plus fragiles et l’organisation de partiels contestés pour des raisons sanitaires.

De l'avis général, « c'est une rentrée compliquée ».


Ce lundi, comme annoncé juste avant les vacances de Noël par Frédérique Vidal, la ministre de l'Enseignement supérieur, une petite partie des étudiants a pu reprendre le chemin de la fac. Par groupe de dix maximum, les étudiants considérés comme « vulnérables » — inscrits en première année, étudiants étrangers, en situation de handicap ou de précarité numérique — ont de nouveau été accueillis par leurs profs.

« L'objectif, c'est qu'ils renouent avec leur cursus universitaire, tout en respectant la distanciation sociale », précise-t-on au ministère de l'Enseignement supérieur. Problème : pour certains, ce dispositif est une usine à gaz. Et des universités ne pourront pas le mettre complètement en application.

C'est par exemple le cas à Nanterre (Hauts-de-Seine) : « Nous avons reçu une circulaire juste avant les vacances. C'est à nous d'identifier les élèves jugés vulnérables, de voir comment les professeurs peuvent les accueillir à dix en présentiel, puis passer à un cours en distanciel devant 400 élèves. Et tout ça, sans bousculer les emplois du temps. On verra si c'est possible au cas par cas, mais nous ne sommes pas optimistes. »

LIRE AUSSI > Confinement : la grande détresse des étudiants

Rentrée « difficile », confirme Guillaume Gellé, vice-président de la Conférence des présidents d'université (CPU), mais essentielle pour les plus fragiles. « Ce dispositif correspond à des demandes de la CPU, qui a voulu tirer le signal d'alarme par rapport aux étudiants en difficulté », appuie-t-il. « On a observé que le ressenti du confinement était mieux appréhendé par ceux qui ont eu un contact avec leur fac, explique Guillaume Gellé. Dans l'idéal, chaque étudiant doit pouvoir rapidement retourner physiquement à l'université, dans une mesure qui reste à définir. »

Pour Paul Mayaux, président de la Fage, le premier syndicat étudiant, ce retour en fac sélectif pose un problème de discrimination. « Avec des groupes de dix étudiants identifiés de manière arbitraire, vous en laissez d'autres sur le carreau, juge-t-il. Sans compter que certaines facs ne l'appliquent pas. »

Un blocus envisagé à Créteil



Autre difficulté pour cette rentrée anticipée : les partiels en présentiel. Ainsi, ce lundi, des mobilisations ont eu lieu dans plusieurs universités, notamment à la Sorbonne (Paris) et à Créteil (Val-de-Marne), où un blocus est envisagé, ce mardi, par des étudiants. Objectif des mécontents : dénoncer le risque potentiel de contamination durant un examen en présentiel.

« On va être assis les uns à côté des autres, se croiser, prendre les transports… Ce n'est pas safe vu comme le virus circule, juge Mehdi, étudiant en première année de droit à Créteil. Quand on revient dans nos familles, on n'a pas envie de ramener le virus. »

Partiels / examens à la fac en présentiel dès le 4 janvier


Cette crainte d' attraper le Covid durant des examens existe un peu partout, confirme Paul Mayaux : « On a sondé des facs de toute la France. Or, pas mal d'étudiants ne sont pas venus passer leur partiel ce lundi. Ce n'est pas la seule, mais la peur de la contamination est l'une des explications. »

Dans certains cas, l'organisation d'examens dans l'urgence a aussi abouti à d'inquiétants regroupements. Notamment le temps de la pause déjeuner : « Le partiel était bien organisé, avec une distance entre chacun, raconte Yohann, 18 ans, étudiant en première année à l'Institut catholique de Paris, au sortir d'un partiel, ce lundi après-midi. Mais à midi, on nous a ouvert une salle trop petite pour manger. C'était le seul endroit chauffé, et comme les restaurants sont fermés, on s'y est entassés ! »

Qu'en dit le ministère ? « L'organisation des examens dans l'enseignement supérieur suit les recommandations de la cellule de crise interministérielle qui, elle-même, s'appuie sur l'évolution de la situation sanitaire. », explique une porte-parole de Frédérique Vidal.

La préconisation officielle est donc, « chaque fois que cela est possible », de « maintenir les examens en présentiel », en mettant en place « un protocole sanitaire très rigoureux […], imposant un strict respect de la distanciation sociale entre les étudiants lors des examens, et la nécessité de garder le masque pendant toute l'épreuve ».

Réouverture des universités pour tous : prochaine étape le 20 janvier ?


Côté calendrier, la prochaine étape concernant le retour de tous les étudiants dans les universités pourrait se faire dès le 20 janvier, indique le ministère, « en fonction de la situation sanitaire ». Il s'agirait des étudiants de première année, dans un premier temps pour les travaux dirigés.

Retour au dossier Universités
Universités : Université : une rentrée en présentiel pour un nombre limité d'étudiants

Universités : consultez aussi...

Covid-19. Vers un retour en amphi un jour par semaine

Covid-19. Vers un retour en amphi un jour par semaine

Repas à un euro, retour en cours, «chèque-psy»… Emmanuel Macron à multiplié les déclarations ce jeudi 21 janvier à l'Université e Saclay

Covid-19. Lycées, universités, cantines, couvre-feu... les mesures annoncées ce jeudi 14 janvier

Covid-19. Lycées, universités, cantines, couvre-feu... les mesures annoncées ce jeudi 14 janvier

Cantines, lycées, universités... Le résumé des annonces du premier ministre Jean-Castex et son gouvernement concernant les étudiants.

Vidéo. Le désarroi et malaise grandissant des étudiants confinés

Vidéo. Le désarroi et malaise grandissant des étudiants confinés

Un rassemblement de plusieurs dizaines d’étudiants de la Sorbonne, qui s’est tenu jeudi après-midi devant leur université, laisse transparaître un malaise grandissant chez certains d’entre eux.

Covid-19 & université. Le Conseil scientifique incite pour une réouverture plus large

Covid-19 & université. Le Conseil scientifique incite pour une réouverture plus large

Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique, incite pour un retour en présentiel d'une partie des étudiants à partir de la fin des vacances de février.

Inscription - Lettre de motivation pour l'université

Inscription - Lettre de motivation pour l'université

Sur Parcoursup, certaines formations demandent une lettre de motivation pour l'université, voici nos conseils et un exemple de lettre de motivation pour constituer votre dossier (Masters, licences qui recrutent sur dossier...)

Rentrée décalée : mode d'emploi pour se réorienter dès janvier

Rentrée décalée : mode d'emploi pour se réorienter dès janvier

Trouver sa filière en cours d’année reste « un parcours du combattant », estime-t-on au centre d’information et d’orientation (CIO) de Paris. Voici le mode d'emploi !


Ecoles à la Une

Montpellier Business School
Fondée en 1897, membre de la Conférence des Grandes Écoles, Montpellier...
Euridis Business School - Paris Lyon Toulouse Aix-Marseille et Nantes
Euridis Business School est la grande école de commerce spécialisée dans la...
Le Village De l'Emploi
Avec une méthode éprouvée depuis 1998 et déjà plus de 5400 carrières...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation



Newsletter

L'actu du Parisien Etudiant, examens, bons plans, soirées, orientation... *

Inscription réussie - Merci.


* En complétant votre adresse électronique, vous validez les Conditions Générales d’Utilisation et acceptez que Le Parisien, responsable de traitement, traite vos données pour vous permettre de recevoir les actualités Le Parisien Etudiant. Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de protection de vos données personnelles : Politique de confidentialité.