En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou traceurs pour améliorer et personnaliser votre expérience, réaliser des statistiques d’audiences, vous proposer des produits et services ciblés et adaptés à vos centres d’intérêt et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux. En savoir plus

Accueil > Orientation > Métiers > Santé, médical > Acupuncteur

Rechercher un métier

Mots clefs

Secteur

Matière

Fiche Métier : Acupuncteur

Médecin généraliste, l’acupuncteur est un praticien formé aux techniques de la médecine traditionnelle chinoise. Intervenant pour soulager les souffrances physiques ou psychiques, il s’attache à rééquilibrer la circulation des énergies dans le corps du patient à l’aide de petites aiguilles.
En France, l'acupuncture ne peut être exercée légalement que par un docteur en médecine, une sage-femme ou un chirurgien dentiste.
Comment devenir Acupuncteur ? Retrouvez ici les missions, formation nécessaire, rémunération de cette profession.

Mission du métier : Acupuncteur

Médecin formé à l’acupuncture, une des cinq branches de la médecine traditionnelle chinoise, l’acupuncteur est un professionnel de santé que l’on consulte pour soigner des troubles physiques comme psychiques. Visant à rééquilibrer les énergies circulant dans le corps, l’acupuncture agit sur des maux aussi divers que les allergies, les migraines, les douleurs chroniques, le stress, l’anxiété, le manque de concentration. Un acupuncteur peut également aider les femmes enceintes à faire face aux douleurs liées à la grossesse. Il peut enfin agir en prévention ou pour accompagner le sevrage tabagique. En ce sens, en fonction des besoins exprimés par le patient, l’acupuncteur :

- s’informe auprès du patient sur ses antécédents de santé et ses habitudes ;
- effectue des examens cliniques ;
- dresse, selon les enseignements de la médecine chinoise, un bilan énergétique du patient ;
- en fonction de celui-ci, établit un protocole de traitement adapté au patient (nombres et fréquence des séances) ;
- procède aux séances, qui consistent à placer, puis à retirer, des aiguilles stérilisées sur les différentes zones du corps où sont concentrés les déséquilibres énergétiques diagnostiqués.

Fiche Métier : comment devenir Acupuncteur
Acupuncture, hypnose, homéopathie... longtemps décriées, les médecines complémentaires s'implantent durablement dans les hôpitaux français

Synonymes du Métier

  • acupunctrice
  • docteur acupuncteur

Devenir Acupuncteur : Qualités requises

Pour exercer la profession d’acupuncteur, certaines qualités sont indispensables. En tant que médecin, il se doit d’être à l’écoute de ses patients pour comprendre la nature de leurs maux et cerner leurs besoins. C’est la condition indispensable qui lui permettra de créer un lien de confiance, essentiel à la pratique de l’acupuncture. C'est pourquoi, avoir un bon sens du contact est primordial. L’acupuncteur fait preuve, par ailleurs, de capacités d’observation et d’analyse pour établir un diagnostic adapté. Minutieux, calme et précis, il sait manipuler de fines aiguilles et les planter sans douleur pour le patient. Fin connaisseur de l’anatomie humaine, il est en mesure de cibler avec exactitude, en suivant les techniques de la médecine chinoise, les points du corps où se concentrent les déséquilibres énergétiques. Plutôt pratiquée en libéral, l’acupuncture requiert de maîtriser les techniques comptables nécessaires à la bonne gestion d’un cabinet. Enfin, comme tous les médecins, en accord avec les principes déontologiques de sa profession, l’acupuncteur ou acupunctrice se doit de respecter strictement le secret professionnel.

Acupuncteur : carrière / possibilité d’évolution :

Soumise à l’obtention d’un diplôme d’Etat de docteur en médecine générale, la profession d’acupuncteur ou acupunctrice n’est pas facile d’accès et nécessite d’effectuer de longues études pour y parvenir. Très spécialisée, la profession n’offre pas, par ailleurs, de grandes possibilités d’évolution, sauf celles liées à la pratique de la médecine ou à l’acquisition d’autres spécialités issues des médecines alternatives. La carrière d’un médecin acupuncteur, et la part qu’il laisse à l’acupuncture dans son travail quotidien, tiennent surtout à la réputation que celui-ci se fait auprès des patients. En ce sens, pour le médecin qui souhaite faire de l’acupuncture son activité principale, il est plutôt recommandé en début de carrière de pratiquer au sein d’un cabinet, médical ou chiropratique, ou d’une clinique indépendante déjà existants. Cette expérience lui permettra de se créer un réseau, une clientèle, et d’asseoir son expérience. Une fois bien établi, l’acupuncteur peut finalement devenir indépendant en ouvrant son propre cabinet. À l’inverse, celui qui ne souhaiterait pas poursuivre dans cette voie peut se concentrer sur sa pratique en médecine générale.

Voir aussi : médecin, médecin spécialisé, pharmacien.

Salaire brut mensuel d'un débutant :

2300 €

Devenir Acupuncteur : formation nécessaire

Un acupuncteur est d’abord docteur : il doit suivre, au sein d’une faculté de médecine, le cursus commun à tous les médecins. Ainsi faut-il réussir le très sélectif premier cycle des études médicales (PCEM) qui dure deux ans. La formation se poursuit par un deuxième cycle en 4 ans, alternant enseignements théoriques et stages à l’hôpital. À la fin de la sixième année, l’étudiant passe le concours de l’internat (l’examen classant national), concours qui permet, en fonction de son classement, de préparer la spécialité « médecine généraliste », seule spécialité autorisée à pratiquer l’acupuncture. Après avoir validé son internat, sanctionné par un diplôme d’Etat de docteur en médecine, le généraliste qui souhaite devenir acupuncteur doit finalement suivre une autre formation pour obtenir un diplôme interuniversitaire (DIU) d’acupuncture générale. Préparée en deux ans, cette formation est proposée dans plusieurs universités, telles que l’université de Nantes, l’université Paris V, l’université de Bordeaux, l’université de Strasbourg, l’université de Montpellier I, l’université Lyon I. 

Situation du métier / contexte pour devenir Acupuncteur

Encore souvent mal considérées, les médecines douces, même lorsqu’elles sont pratiquées par des médecins conventionnés, n’attirent pas une patientèle importante en France. Le marché de l’acupuncture reste ainsi particulièrement restreint. Difficile d’accès, le métier d’acupuncteur n’est par ailleurs pas le plus rémunérateur, en comparaison d’autres spécialités médicales. C’est pourquoi nombreux sont les acupuncteurs à garder une pratique de médecine générale pour pouvoir vivre correctement.
Même si la France reconnaît cette pratique dans son système de soins, la rembourse et propose un enseignement médical universitaire de l’acupuncture, l’activité du praticien reste aujourd’hui très dépendante de sa notoriété : c’est à l’acupuncteur de réussir à fidéliser une clientèle et de nouer une relation durable avec ses patients.


Secteurs associés au métier : Santé, médical, Social, Services à la personne,
Matières associées au métier : Sciences et techniques sanitaires et sociales,


Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
IPI - Toulouse - Ecole d'informatique
L'IPI, école informatique du Groupe IGS, accompagne chaque année à Paris,...
CLCF - Conservatoire Libre du Cinéma Français
La longue histoire du CLCF depuis 1963 n’en fait pas une vieille dame indigne...
Atelier Prép'art
Le projet de Prép’Art est de délivrer un enseignement culturel et...