En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Métiers > Fonction publique > Administrateur de la fonction publique

Rechercher un métier

Mots clefs

Secteur

Matière

Fiche Métier : Administrateur de la fonction publique

Les fonctions d'administrateur de la fonction publique se déclinent selon deux catégories de cadres : les administrateurs de la fonction publique d'État et les administrateurs de la fonction publique territoriale. Tous appartiennent au corps des hauts fonctionnaires de l'État. Dans ces deux domaines, leurs missions consistent en la conception, la concrétisation et la mise en oeuvre d'orientations politiques à divers niveaux (collectivités locales et territoriales, ministères ou entreprises publiq
Comment devenir Administrateur de la fonction publique ? Retrouvez ici les missions, formation nécessaire, rémunération...

Mission du métier : Administrateur de la fonction publique

L'administrateur de la fonction publique d'État, ou administrateur civil, se place au coeur de la mise en application de la politique du gouvernement. Ses fonctions ayant une vocation interministérielle, l'administrateur civil est théoriquement placé sous la tutelle du Premier ministre. Ses principales attributions sont les suivantes :
• Il est notamment chargé de définir les budgets et de concevoir des projets de loi ou des décrets.
• En fonction du cadre dans lequel il évolue, il est généralement en charge de préparer les objectifs et arguments afin de défendre un projet devant les instances compétentes.
• Au sein d'un ministère, il élabore le programme et les budgets afin de permettre l'action de l'État.

L'administrateur de la fonction publique territoriale, ou administrateur territorial, est quant à lui en charge de la direction stratégique des établissements des collectivités territoriales. Ses missions sont les suivantes :
• Il exerce auprès des élus territoriaux au sein des mairies, des conseils généraux, des conseils régionaux ou des intercommunalités.
• Il est souvent responsable de la conception et de l'application opérationnelle des politiques publiques déterminées par les élus.
• Il peut participer et diriger l'encadrement de ces collectivités : il gère la bonne coordination des services, la gestion des ressources humaines ou encore des systèmes d'information.

Fiche Métier : comment devenir Administrateur de la fonction publique
CC BY 2.0 US department of labour

Synonymes du Métier

  • Administrateur civil ; haut fonctionnaire de l'État ; haut fonctionnaire territorial.

Devenir Administrateur de la fonction publique : Qualités requises

La polyvalence et la perspicacité sont les atouts premiers de l'administrateur de la fonction publique : son niveau de responsabilités très élevé l'oblige à savoir appréhender une situation de façon synthétique et efficace. Souvent sollicité dans l'urgence, il sait prendre les bonnes décisions rapidement. Par ailleurs, souvent à la tête d'une équipe, il est un excellent meneur et communicant.

D'autre part, le milieu de la fonction publique comprenant nombre de codes qu'il est nécessaire de suivre, le respect de la hiérarchie et la discrétion sont deux exigences indispensables dont il faut savoir faire preuve.

Administrateur de la fonction publique : carrière / possibilité d’évolution :

L'l'administrateur civil est amené à remplir les fonctions de chef de bureau ou de sous-directeur, et à finir sa carrière en tant que directeur d'administration centrale. Il est possible pour lui d'être détaché auprès d'autres établissements publics, en France ou à l'étranger.

La mobilité propre aux administrateurs territoriaux leur permet d'accéder aux corps de la fonction publique d'État, par la voie de l'intégration directe ou du détachement.

Salaire brut mensuel d'un débutant :

1600 €

Devenir Administrateur de la fonction publique : formation nécessaire

Pour les administrateurs civils, l'École nationale d'administration (ENA) est l'unique voie d'accès aux fonctions. Le candidat doit au minimum être titulaire d'une licence et avoir préférablement suivi une formation en affaires publiques à l'université ou au sein d'un institut d'études politiques (IEP). La nature et la difficulté des épreuves de sélection demandent aux candidats une très solide formation en droit public, en sciences politiques, en économie et en gestion publique. Une excellente culture générale est également indispensable. Une fois admis, le nouvel énarque suit une formation de plus de deux ans comprenant notamment des stages à l'étranger et en préfecture.

Les administrateurs territoriaux sont quant à eux formés par l'Institut national des études territoriales (INET). Le concours externe comprend cinq épreuves écrites et six oraux, portant tant sur les disciplines de droit public et d'économie que sur la gestion territoriale. Il est également possible de rejoindre la fonction en interne, via le concours du Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT).

Situation du métier / contexte pour devenir Administrateur de la fonction publique

À l'ENA, le taux d'admission de l'année 2012 (40 places offertes pour 1 029 candidats au concours externe) témoigne du degré de sélectivité du concours.


Secteurs associés au métier : Fonction publique,
Matières associées au métier : Droit,


L'actualité du secteur / métiers liés

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
Euridis Paris
Euridis Business School est la grande école de commerce spécialisée dans la...
Ecole EGO
« La grande illusion du monde des affaires est de croire que l’on peut...
ESMAE - Ecole formation ressources humaines, métiers de l'emploi
Devenez acteurs des métiers de l’intérim et du recrutement. Les fonctions...