En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Métiers > Armée, sécurité > Agent de sûreté ferroviaire

Rechercher un métier

Mots clefs

Secteur

Matière

Fiche Métier : Agent de sûreté ferroviaire

Professionnel assermenté, l’agent de sûreté ferroviaire veille à la sécurité des voyageurs, dans les gares et les trains. Il assure surtout un rôle préventif, mais il est formé pour intervenir en cas d’incident.
Comment devenir Agent de sûreté ferroviaire ? Retrouvez ici les missions, formation nécessaire, rémunération de cette profession.

Mission du métier : Agent de sûreté ferroviaire

Les agents de sûreté ferroviaire jouent un rôle essentiel dans les gares comme dans les trains de voyageurs et de marchandises.
Cinq missions principales leur sont dévolues :
• prévenir les agressions contre les passagers et les actes de malveillance contre les équipements en veillant au respect de la réglementation et au traitement des incivilités commises ;
• rassurer les voyageurs et les collaborateurs de l’entreprise ferroviaire en sécurisant les différents espaces de transport, de travail ou de commerce ;
• protéger les installations et le patrimoine de la société ferroviaire, y compris les voies de circulation et les éventuels chantiers de maintenance ;
• participer à la lutte contre la fraude en lien avec le personnel circulant, en effectuant des contrôles de billets et de pièces d’identité ;
• immobiliser les délinquants, et les remettre aux forces de l’ordre (police ou gendarmerie).
Travaillant sous l’autorité d’un chef d’équipe, l’agent de sûreté ferroviaire est toujours accompagné par un collègue patrouillant à ses côtés. En tant que professionnel assermenté, il est autorisé à porter une arme, et à en faire usage si des circonstances extrêmes l’imposent.

Fiche Métier : comment devenir Agent de sûreté ferroviaire
Gare du Nord à Paris : opération anti-fraude avec les agents de sûreté féroviaire de la SNCF - Crédit Photo : Le Parisien

Synonymes du Métier

  • agente de sûreté ferroviaire, agent de sécurité en gare, sécurité ferroviaire,

Devenir Agent de sûreté ferroviaire : Qualités requises

Un agent de sûreté ferroviaire doit avant tout être rassurant, vigilant et maître de soi dans l’exercice de ses fonctions au quotidien. Il doit avoir la réactivité et la patience nécessaires pour intervenir dans les conflits en veillant à garantir la sécurité de tous les voyageurs et agents sur place.
À l’aise sur le plan des relations humaines, il sait engager le contact avec le public, avec un sens aigu du dialogue et de la diplomatie lui permettant d’apaiser et de désamorcer les situations tendues.
Un agent de sûreté ferroviaire doit savoir travailler en équipe lors des patrouilles, tout en ayant une autonomie suffisante pour prendre des décisions rapides sans tergiverser, afin d’agir de manière efficace et appropriée.
Une bonne condition physique est indispensable, de même qu’une maîtrise des techniques de défense et d’intervention en cas de danger imminent. Lors d’une intervention ou d’une altercation, le sens du devoir et le sang-froid doivent guider son action, l’usage de la force devant rester l’exception.
Un agent de sûreté ferroviaire doit être assermenté et agréé au port d’arme afin d’assurer ses missions de sécurisation.

Agent de sûreté ferroviaire : carrière / possibilité d’évolution :

Il n’est pas nécessaire d’avoir réalisé une carrière préalable pour accéder au poste d’agent de sûreté ferroviaire, même si une précédente expérience en matière de sécurité est toujours la bienvenue pour se démarquer des autres candidats.
Plusieurs critères de sélection sont requis :
• il faut avoir plus de 21 ans, qui est l’âge légal minimal pour être autorisé à porter une arme ;
• il est indispensable d’avoir un casier judiciaire vierge, qui est joint à la demande ;
• il est obligatoire de suivre une formation interne, qui est proposée et gérée par l’entreprise ferroviaire.
Après plusieurs années d’expérience, un agent ou une agente de sûreté ferroviaire peut éventuellement devenir chef d’équipe, et ainsi avoir des responsabilités élargies. Mais les possibilités d’évolution en interne s’arrêtent là.
En revanche, il est possible de se réorienter vers d’autres métiers grâce à la formation continue qui est proposée par le groupe SNCF. Il est par exemple possible de devenir contrôleur ou commercial.
Certains agents de sûreté ferroviaire choisissent parfois de quitter l’entreprise pour se diriger vers des sociétés privées de sécurité.

Salaire brut mensuel d'un débutant :

1600 €

Devenir Agent de sûreté ferroviaire : formation nécessaire

Il n’existe pas de formation obligatoire en université ou en école à passer avant de devenir agent ou agente de sûreté ferroviaire. Toutefois, il est conseillé d’avoir un CAP agent de sécurité ou un bac général/professionnel, toutes spécialités et toutes mentions confondues.
L’entreprise ferroviaire qui recrute les agents propose une formation en interne, qui dure quatre à six mois en règle générale. Celle-ci est composée de cours théoriques et d’enseignements pratiques relatifs aux méthodes d’intervention et aux spécificités de l’entreprise. Elle inclut également des cours de tir, une formation spécifique qui donne le droit de porter une arme.
La formation de la SNCF donne lieu à une évaluation professionnelle effectuée par les instructeurs, qui valide ou pas l’embauche et qui décide de l’affectation et de l’étendue des responsabilités confiées.

Situation du métier / contexte pour devenir Agent de sûreté ferroviaire

Chaque année, des centaines de postes sont proposés par le groupe SNCF, principalement pour compenser les départs en retraite périodiques. En revanche, très peu de postes sont créés dans ce secteur. Les offres d’emplois sont situées pour l’essentiel en Île-de-France et dans les grandes métropoles.
Les agents de sûreté ferroviaire travaillent équipés d’une arme et d’un uniforme qui les rend reconnaissables aux yeux de tous et de toutes. Ils patrouillent dans l’ensemble des équipements de l’entreprise ferroviaire : gares, trains, bureaux, entrepôts de marchandises.
Les horaires de travail peuvent être décalés, puisqu’ils doivent assurer une présence de jour comme de nuit. Des roulements sont effectués entre les agents pour les missions se déroulant la nuit, le samedi, le dimanche et les jours fériés.


Secteurs associés au métier : Armée, sécurité, Logistique, transport,
Matières associées au métier : Culture générale et expression, Éducation physique et sportive,


L'actualité du secteur / métiers liés

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
Sup de Vente, l'école supérieure de vente de la CCI Paris Ile-de-France
Forte d’une expérience de plus de 25 ans, Sup de Vente est aujourd’hui...
Atelier Prép'art
Le projet de Prép’Art est de délivrer un enseignement culturel et...
CLCF - Conservatoire Libre du Cinéma Français
La longue histoire du CLCF depuis 1963 n’en fait pas une vieille dame indigne...