En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou traceurs pour améliorer et personnaliser votre expérience, réaliser des statistiques d’audiences, vous proposer des produits et services ciblés et adaptés à vos centres d’intérêt et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux. En savoir plus

Accueil > Orientation > Métiers > Environnement > Agent d'entretien communal

Rechercher un métier

Mots clefs

Secteur

Matière

Fiche Métier : Agent d'entretien communal

L'agent d'entretien communal est la personne chargée d'entretenir les routes et leurs abords ainsi que la partie de voies ferrées passant sur la commune dont il a la charge. Il doit enlever tout ce qui peut faire obstacle à la circulation et doit également rendre les routes praticables, notamment en hiver.
Comment devenir Agent d'entretien communal ? Retrouvez ici les missions, formation nécessaire, rémunération de cette profession.

Mission du métier : Agent d'entretien communal

Le travail d'un agents d’entretien communal ou cantonnier, n’est plus celui des forçats qui devaient casser du caillou à longueur de journée pour remblayer les routes. Toutefois, les cantonniers ont pour mission principale d’entretenir les routes et leurs abords afin que la circulation soit toujours possible et ne présente pas de danger. Ils veillent aussi à l'entretien du mobilier urbain, à celui du cimetière ou encore de la vie ferrée.
Ainsi, l’agent d’entretien communal travaille essentiellement dehors, surveille et intervient quand c'est nécessaire.
Il a différentes missions :
• assurer l’écoulement des eaux, vérifier les plaques d’égout, éviter les engorgements ;
• entretenir les fossés, les accotements et les talus ;
• balayer les trottoirs ;
• nettoyer les routes des objets éventuels, des boues résiduelles, des détritus ;
• entretenir les aires de repos, les aires de pique-nique ;
• répandre du sel ou du sable en cas de verglas ;
• déblayer la neige qui gêne la circulation ;
• casser et évacuer les glaces qui pourraient causer une inondation au moment du dégel ;
• débarrasser la chaussée de tout ce qui peut porter obstacle à la circulation ;
• veiller à la bonne conservation des bornes kilométriques et des poteaux indicateurs ;
• nettoyer les abords des voies ferrées ;
• nettoyer les allées du cimetière.
L’agent d’entretien communal peut également être spécialisé dans les espaces verts et dans ce cas, il aura la charge des parcs, ronds-points, terrains de sport, bacs à fleurs… dont dispose la commune. Il devra :
• tondre les pelouses ;
• délimiter les espaces verts ;
• tailler les haies ;
• planter fleurs, arbustes et arbres ;
• arroser les fleurs ;
• assurer l’entretien des arbres ;
• supprimer les mauvaises herbes.

Fiche Métier : comment devenir Agent d'entretien communal
Compiègne. Les agents communaux déblayent la neige sur les trottoirs en face des passages piétons. - Crédit Photo : Le Parisien

Synonymes du Métier

  • agent d'exploitation
  • cantonnier
  • agent communal
  • eco cantonnier

Devenir Agent d'entretien communal : Qualités requises

Pour être un bon agent d’entretien communal, il faut aimer le contact avec la nature, apprécier être dehors par tous les temps. L’agent d’entretien communal a toujours quelque chose à faire, jamais il ne s’ennuie. Il faut également aimer les tâches variées, car aucune journée ne se ressemble et, à chaque saison, correspondent des travaux différents. Il est donc nécessaire d’être polyvalent. Il faut apprécier travailler en équipe, car il est rare que l’on soit seul sur son chantier. Il faut également avoir le sens du contact, car il est fréquent que l’agent d’entretien communal soit interpellé par la population qui lui signale tel ou tel problème à régler. Il est important d’avoir une bonne condition physique, de savoir manier les outils, de ne pas rechigner à la tâche, d’accepter de se lever tôt (pour saler les routes avant que les travailleurs prennent leur voiture) et de bien vouloir suivre les ordres de mission. L’agent d’entretien communal doit également se montrer autonome sur les tâches qui lui sont confiées. Pour mener à bien sa mission au niveau de la voirie, un cantonnier doit connaître les règles de circulation routière. Il doit également être capable de communiquer avec d'autres services de l'État (gendarmerie, pompiers...) s'il ne peut résoudre seul l'anomalie détectée.

Agent d'entretien communal : carrière / possibilité d’évolution :

Pour devenir agent d’entretien communal, il faut au minimum avoir 17 ans et présenter plusieurs conditions, notamment celle d’une visite médicale qui déclare l’aptitude (elle devra être renouvelée régulièrement). Il faut être titulaire d’un diplôme d’aptitude professionnelle (CAP ou BEP) dans un domaine en rapport avec le métier de cantonnier : travaux publics, bâtiment, espaces verts… Il faut également être titulaire d’un ou plusieurs CACES (certificat d'aptitude à la conduite en sécurité) pour pouvoir manœuvrer les machines de déblaiement ou de nettoyage mécanisé. Après plusieurs années d’expérience en tant qu’agent d’entretien communal, la personne qui le souhaite peut demander à passer chef d’équipe, ou changer pour une plus grosse commune avec des problématiques différentes. Il est aussi possible de glisser vers des métiers plus en lien avec les espaces verts ou avec la construction, selon la taille et les besoins de la commune qui l'emploie.

Voir aussi : Agent d'entretien, Technicien paysagiste

Salaire brut mensuel d'un débutant :

1820 €

Devenir Agent d'entretien communal : formation nécessaire

Peu d'études sont nécessaires avant d’être embauché comme agent d’entretien communal, mais il est toutefois nécessaire de décrocher au moins un certificat d’aptitude professionnelle (CAP) ou un bac pro en travaux publics, bâtiment, espaces verts… car plusieurs compétences précises sont requises telles que l’utilisation d’outils spécifiques et de techniques de nettoyage particulières (mécanisées). Il faut également avoir appris les règles de sécurité routière et les risques de circulation sur voie publique (et comment y remédier) ainsi que les normes de la construction. Il sera apprécié que le candidat au poste de cantonnier dispose d’une habilitation CACES (Certificat d'aptitude à la conduite en sécurité) par exemple le CACES R 386 (plates-formes élévatrices mobiles de personnes) ou le CACES R 390 (Grues auxiliaires de chargement de véhicules).

Situation du métier / contexte pour devenir Agent d'entretien communal

Toutes les communes, quelle que soit leur taille, ont besoin d’un ou plusieurs agents d’entretien communal. Les cantonniers sont les hommes à tout faire des petites communes, et l’entretien des grandes villes nécessite de grandes équipes d’agents d’entretien. C’est un travail contraignant et physique, qui parfois relève d’astreintes le week-end ou les jours fériés, et qui implique une très grande variété de tâches ; c’est pourquoi il est parfois compliqué pour les villes de recruter des agents. Trouver un emploi dans cette branche n’est donc pas impossible, à condition peut-être d’accepter d’exercer dans une autre commune que celle où on vit.


Secteurs associés au métier : Environnement, Fonction publique,
Matières associées au métier : Ecologie, Agronomie, Éducation physique et sportive, Enseignements technologiques transversaux,


Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
IPI - Toulouse - Ecole d'informatique
L'IPI, école informatique du Groupe IGS, accompagne chaque année à Paris,...
ENGDE - Ecole supérieure de gestion et expertise comptable
Etablissement d'enseignement supérieur privé spécialisé depuis 1965 dans...
ITESCIA - L'école du i-Management
ITESCIA, l'école du i-management de la CCI Paris Ile-de-France, forme chaque...