En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou traceurs pour améliorer et personnaliser votre expérience, réaliser des statistiques d’audiences, vous proposer des produits et services ciblés et adaptés à vos centres d’intérêt et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux. En savoir plus

Accueil > Orientation > Métiers > Armée, sécurité > Agent secret

Rechercher un métier

Mots clefs

Secteur

Matière

Fiche Métier : Agent secret

Un agent secret pratique des activités d’espionnage et de collecte clandestine de renseignements dans des pays étrangers pour le compte de la France, ainsi que des analyses des données. Certains agents peuvent être spécialisés dans l’espionnage industriel ou dans la lutte antiterroriste.
Comment devenir Agent secret ? Retrouvez ici les missions, formation nécessaire, rémunération de cette profession.

Mission du métier : Agent secret

Un agent secret est un fonctionnaire ou un contractuel qui effectue des activités d’espionnage, de collecte et d’analyse de renseignements pour le compte de l’État français afin de protéger les intérêts de la nation. De manière plus large, un tel agent peut également réaliser tout type d’activité clandestine : vol de matériel, acte de sabotage, exfiltration d’otage, opération de propagande, etc.

L’agent secret est spécialisé dans certaines activités en fonction de ses compétences et capacités :
● activités clandestines dans un pays étranger sous une fausse identité ou un faux prétexte ;
● décryptage, décodage et analyse des données récoltées par les agents de terrain ;
● opérations de cyber-renseignement et lutte contre les cyberattaques ;
● traduction de conversations et documents en langues étrangères.

En France, un agent secret peut être employé par la DGSE (Direction générale de la sécurité extérieure) ou plus rarement par la DGSI (Direction générale de la sécurité intérieure). Le premier organisme est en charge des activités d’espionnage de pays étrangers, le second de la lutte antiterroriste et des activités de contre-espionnage.

Fiche Métier : comment devenir Agent secret
Ancien membre de la DGSE qui a sorti un livre "Agent Secret" chez Robert Laffont - Crédit Photo : Le Parisien

Synonymes du Métier

  • Espion
  • Espionne
  • agent double
  • agent secret
  • agente secrète

Devenir Agent secret : Qualités requises

Les agents secrets envoyés à l’étranger sont amenés à développer un réseau relationnel pour obtenir les renseignements désirés. Polyglottes, ils possèdent un sens aigu de la psychologie humaine et une capacité d’adaptation à toute épreuve pour mener à bien leur mission. Ces agents de terrain doivent disposer d’aptitudes physiques et mentales particulières leur permettant d’assurer leur protection et de résister à la pression. Ils doivent bien sûr maîtriser toutes les techniques d’espionnage et de collecte de renseignements.

Les agents secrets de type analystes, traducteurs, informaticiens, cryptographes ou ingénieurs doivent, eux, posséder d’autres qualités plus en phase avec leurs responsabilités. Dotés d’une intelligence exceptionnelle, ils disposent de connaissances très approfondies dans leur domaine d’intervention.

Agent secret : carrière / possibilité d’évolution :

Certains agents secrets sont directement recrutés par les services de renseignement sur leur lieu de travail en raison de la position unique qu’ils occupent, et qui représente un intérêt pour la nation. Les missions confiées à ces contractuels sont parfois effectuées bénévolement, ou rémunérées, selon les cas de figure.

Pour ceux et celles qui songent à rejoindre les services secrets et souhaitent faire carrière dans ce domaine, il est nécessaire de passer un concours de la fonction publique, d’être citoyen français, d’avoir plus de 18 ans, d’avoir un casier judiciaire vierge, et de remplir les conditions d’aptitude physique exigées. Les profils des recrues sont très diversifiés, mais chaque candidat doit subir une "procédure d’habilitation", c’est-à-dire une enquête approfondie sur sa vie privée et professionnelle, ses amis et son entourage familial. Cette procédure vise à déterminer si les postulants ont des "vulnérabilités" qui pourraient être utilisées contre eux par d’autres services de renseignement.

Un agent secret a la possibilité d’évoluer dans la hiérarchie de la DGSE, et de devenir officier traitant en charge du recrutement des agents, puis, à un stade avancé de sa carrière, officier supérieur des services secrets en charge du pilotage des actions de renseignement et de lutte contre le terrorisme.

Voir aussi : détective privé (enquêteur)

Salaire brut mensuel d'un débutant :

1800 €

Devenir Agent secret : formation nécessaire

Les jeunes qui souhaitent devenir agents secrets à la suite de leurs études doivent passer un concours spécifique au ministère de la Défense, qui est accessible à partir du brevet pour les agents de catégorie C (agents techniques, surveillants, adjoints administratifs), du baccalauréat pour les agents de catégorie B (secrétaires spécialisés), et d’une licence pour les agents de catégorie A (corps des attachés). Certains postes de catégorie A sont réservés à des bac+5 : c’est notamment le cas dans les domaines techniques de pointe (la cryptographie, par exemple).

Le recrutement de contractuels ne nécessite pas le passage d’un concours. Un simple dossier de candidature suffit, ainsi que le passage de tests d’aptitude. De même, les fonctionnaires de l’armée qui souhaitent rejoindre les renseignements sont dispensés du concours. Certains hauts fonctionnaires peuvent se mettre en détachement le temps de leur mission.

Situation du métier / contexte pour devenir Agent secret

La plupart des agents secrets sont embauchés par la DGSE, et les recrutements sont de l’ordre de plusieurs centaines chaque année. On estime que la France emploie environ 5000 agents à temps plein sans compter les contractuels qui ne sont pas inclus dans ces chiffres. Autrefois très masculins, les effectifs des services secrets se sont fortement féminisés ces dernières décennies : désormais 25 % des agents secrets sont des femmes.

Depuis le début des années 2000, les activités de renseignements ont changé de nature, les anciennes opérations d’espionnage datant de la guerre froide étant remplacées par des opérations antiterroristes et de cyberespionnage d’ordre technologique et industriel. Les derniers plans de recrutement mettent ainsi l’accent sur les profils d’ingénieurs télécoms, de linguistes, de traducteurs, d’analystes informatiques, et de cryptologues. Néanmoins, ces espions modernes qui sont davantage technophiles que James Bond sont toujours formés aux actions classiques d’espionnage, et peuvent être confrontés aux dangers inhérents à leur fonction.


Secteurs associés au métier : Armée, sécurité,
Matières associées au métier : Histoire Géographie, Informatique et sciences du numérique,


Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
ESRA - Ecole Supérieure de Réalisation Audiovisuelle
Le groupe ESRA est une école de cinéma (Paris, Rennes, Nice) proposant des...
ISCOM
Créé en 1986 à Paris, l’ISCOM, institut supérieur de communication et...
ICD - Paris - L'Institut International de Commerce et Distribution
L'Institut International de Commerce et Distribution : Le cursus de l'ICD...