En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Métiers > Agriculture,... > Animalier de laboratoire

Rechercher un métier

Mots clefs

Secteur

Matière

Fiche Métier : Animalier de laboratoire

L’animalier de laboratoire s’occupe des bêtes élevées en laboratoire pour les besoins de la recherche. Il les nourrit, nettoie leur cage, effectue les soins nécessaires avant une expérimentation...

Comment devenir Animalier de laboratoire ? Retrouvez ici les missions, formation nécessaire, rémunération...

Mission du métier : Animalier de laboratoire

Selon la taille du laboratoire, le technicien animalier assure lui-même toutes les tâches liées aux animaux, ou il travaille en équipe. Son objectif est d’assurer le confort des bêtes et de veiller à ce que les règles d’hygiène et de sécurité soient respectées au sein du laboratoire. De son travail dépend en partie la bonne marche des expérimentations.
• Il réceptionne les animaux et les installe dans différentes cages. Il doit veiller à ne pas mélanger les lots, car tous les animaux ne sont pas cobayes de la même expérience.
• Il les nourrit et surveille leur poids.
• Il nettoie les cages, entretient les locaux et les instruments en respectant les normes d’hygiène et de sécurité.
• Il conduit des élevages, assure la reproduction des bêtes (ou au contraire, l’empêche) selon les besoins en animaux du laboratoire.
• Il suit le protocole expérimental de manière à préparer les animaux avant une intervention de l’équipe de chercheurs.
• Il est régulièrement en contact avec les chercheurs, et peut être amené à leur signaler un comportement inhabituel ou un fait particulier, observé sur les animaux après une intervention.
• Il participe parfois aux opérations simples (injections, prélèvements, soins pré ou post-opératoires, autopsies).
La plupart des techniciens en expérimentation animale travaillent dans un laboratoire public : le CNRS ou l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale) par exemple. Les animaux sont le plus souvent des rongeurs (souris, rats), des lapins et parfois des primates. Ils servent de cobayes pour tester un nouveau médicament, ou une technique médicale, qui permettra peut-être plus tard de sauver des vies humaines.

Fiche Métier : comment devenir Animalier de laboratoire
CC BY-SA 2.0 FR

Synonymes du Métier

  • technicien en expérimentation animale

Devenir Animalier de laboratoire : Qualités requises

L’animalier de laboratoire a des connaissances de base en chimie, biochimie et physique. Il connait par ailleurs l’anatomie animale et leur fonctionnement biologique (reproduction, sélection, alimentation...). Il est capable d’analyser le comportement des bêtes. Il sait aussi les manipuler. Il doit être patient et attentif avec les animaux, sans pour autant s’attacher à eux : les décès parmi les bêtes peuvent être fréquents, et il devra en autopsier certains. Il faut aussi qu’il soit méthodique et soigneux : les animaux étant parfois porteurs de maladies inculquées pour une expérimentation, un respect rigoureux des règles de sécurité et d’hygiène est nécessaire. Curiosité, rigueur scientifique et sens de l’observation sont enfin recommandés : les indications de l’animalier de laboratoire peuvent être de précieux indices pour les chercheurs dans leur expérimentation.

Animalier de laboratoire : carrière / possibilité d’évolution :

Pour devenir animalier de laboratoire, il faut passer un brevet ou un bac professionnel, et ensuite préparer un concours. Selon votre niveau d’étude et le concours préparé (agent technique en animalerie ou technicien en expérimentation animale), vous serez amené ou non à assister les chercheurs au cours des expérimentations. Dans tous les cas, vous deviendrez fonctionnaire de l’État, et votre salaire et avancement suivront les échelons établis pour la profession.

Salaire brut mensuel d'un débutant :

1450 €

Devenir Animalier de laboratoire : formation nécessaire

Il existe deux voies possibles pour devenir animalier de laboratoire. Si vous souhaitez faire des études courtes, vous pouvez, au sortir de la troisième, préparer un BEPA (Brevet d’études professionnelles agricoles) animalerie, spécialité laboratoire, ou un BTA (Brevet de technicien agricole) production, spécialité technicien animalier de laboratoire. Ces deux formations durent deux ans et vous permettent de présenter ensuite le concours d’État d’agent technique en animalerie et soins aux animaux.
Si vous souhaitez évoluer dans votre carrière, vous pouvez également poursuivre des études plus longues en préparant un bac professionnel de technicien en expérimentation animale. Vous vous présenterez alors au concours d'adjoint technique animalier, de technicien en gestion d’élevage expérimental ou de technicien en expérimentation animale. À la clé, vous aurez de plus grandes responsabilités dans l’exercice de votre métier, et pourrez notamment participer aux expérimentations.

Situation du métier / contexte pour devenir Animalier de laboratoire

Les candidats reçus au concours sont certains d’être embauchés, et deviendront fonctionnaires de l’État. Les laboratoires publics comme le CNRS, l’INRA ou l’INSERM, les services de recherche des grandes industries pharmaceutiques, les grands hôpitaux et les centres universitaires ouvrent régulièrement des postes.


Secteurs associés au métier : Agriculture, agroalimentaire, Chimie, pharmacie, Santé, médical,
Matières associées au métier : Physique-chimie, Sciences de la vie et de la terre (SVT), Techniques de laboratoire,


CHOISISSEZ VOTRE VILLE

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
ISIS - Institut Supérieur de l'Image et du Son
L’institut Supérieur de l’Image et du Son, implanté dans le quartier du...
EMC - Ecole supérieure des métiers de l'image, du son et du multimédia
Visez l’expérience, Vivez l’alternance. Créée en 1989 par Jean-Paul...
Euridis Paris
Euridis Business School est la grande école de commerce spécialisée dans la...