En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Métiers > Santé, médical > Auxiliaire de puériculture

Rechercher un métier

Mots clefs

Secteur

Matière

Fiche Métier : Auxiliaire de puériculture

Sous la direction de la puéricultrice, d'une sage-femme ou d'un pédiatre, l'auxiliaire de puériculture prend soin des nouveau-nés et des tout-petits. Elle travaille en milieu hospitalier, dans un centre de protection maternelle et infantile, ou dans une garderie.
Comment devenir Auxiliaire de puériculture ? Retrouvez ici les missions, formation nécessaire, rémunération...

Mission du métier : Auxiliaire de puériculture

Les missions de l'auxiliaire de puériculture dépendent de l'établissement dans lequel il ou elle est affecté(e). Elle peut travailler dans une crèche, dans la nurserie d'une maternité ou d'un hôpital, voire même à domicile.
En milieu hospitalier, elle peut être amenée à prendre soin d'enfants malades. Cependant, contrairement à la puéricultrice, elle n'est pas habilitée à donner des médicaments ou procurer des soins d'urgence : en cas de problème médical, elle doit en référer rapidement à son supérieur. Les responsabilités de l'auxiliaire de puériculture sont donc moins nombreuses que celles de la puéricultrice. Néanmoins, il y a beaucoup à faire :
• Pendant l'accouchement, elle assiste la sage-femme.
• Donne les soins quotidiens aux bébés : elle s'occupe de leur toilette, les pèse et les mesure, prépare les biberons...
• Nettoie et entretient le matériel médical utilisé.
• Assure les gardes de nuit.
• Elle participe à l'intégration sociale d'enfants handicapés ou malades.
En PMI (centre de Protection maternelle et infantile), elle assiste le médecin lors de la consultation. Elle :
• Accueille parents et enfants.
• Pèse et mesure les petits.
• Tient à jour les dossiers médicaux.
• Range et entretient le matériel médical.
Dans une halte-garderie ou une crèche, elle a en charge un groupe d'enfants, en général de 5 à 8, âgés de 3 mois à 3 ans. Elle :
Participe à leur éveil en jouant avec eux, en leur apprenant des comptines, etc.
• Les aide à développer leur motricité (marcher, attraper, etc.).
• Les aide à devenir autonomes en leur apprenant à manger, s'habiller, aller aux toilettes...
• Surveille l'heure de la sieste.

Fiche Métier : comment devenir Auxiliaire de puériculture
CC BY 2.0 mediathequequimperle

Devenir Auxiliaire de puériculture : Qualités requises

Auxiliaire de puériculture est un métier qui requiert des qualités humaines : il faut être patient, calme et doux. Mais il faut faire preuve d'autorité avec les enfants un peu plus grands, afin que le climat dans la crèche soit serein. L'auxiliaire de puériculture doit par ailleurs être fiable et responsable, car on lui confie le bien-être et la sécurité des tout-petits. Elle doit constamment être attentive et prudente, en particulier lorsqu'elle travaille en pédiatrie dans un hôpital. Il faut ensuite être solide, dynamique, et de bonne constitution
physique
. En effet, le métier n'est pas de tout repos. L'auxiliaire de puériculture est souvent debout. Elle doit supporter les cris et les pleurs. En milieu hospitalier, elle travaille régulièrement de nuit, le week-end et les jours fériés. En halte-garderie, ses horaires sont décalés : elle doit commencer tôt (à partir de 6h30) et peut finir tard (jusqu'à 19h). En PMI en revanche, elle a des horaires fixes, de 8 - 9 h à 17 -18h. Le métier est en très grande majorité féminin.

Auxiliaire de puériculture : carrière / possibilité d’évolution :

En milieu hospitalier, l'auxiliaire de puériculture gravit des échelons et évolue selon la même grille indiciaire que les aides-soignants. Elle passe ainsi de la classe normale à la classe supérieure (après six années de service effectif), puis à la classe exceptionnelle (après onze années de service).
En outre, toute personne pouvant justifier d'une expérience de trois ans minimum dans un service hospitalier ou dans le secteur médico-social peut se présenter au concours d'entrée des Ifsi (Instituts de formation en soins infirmiers), afin de suivre une formation pour devenir infirmier ou éducateur de jeunes enfants.

Salaire brut mensuel d'un débutant :

1500 €

Devenir Auxiliaire de puériculture : formation nécessaire

La formation de l'auxiliaire de puériculture est différente de celle de la puéricultrice. Aucun diplôme n'est nécessaire pour préparer la formation, qui s'effectue en un an dans une école spécialisée, et compte environ 600 heures de cours théoriques, et un stage pratique de six mois. Il faudra alors préparer un concours comprenant deux épreuves (une épreuve écrite et une orale, portant sur la nutrition, des notions de biologie, etc.). Les candidats reçus seront alors titulaires d'un Diplôme d'État d'auxiliaire de puériculture. Ce diplôme peut aussi être acquis par validation d'expérience.

Situation du métier / contexte pour devenir Auxiliaire de puériculture

Globalement, le secteur de la petite enfance recrute régulièrement, même s'il est vrai que la demande est nettement plus forte dans les grandes villes qu'en province. Certains domaines, comme les soins à domicile ou les services de néonatalogie, sont en forte expansion.


Secteurs associés au métier : Santé, médical, Social, Services à la personne,
Matières associées au métier : Sciences et techniques sanitaires et sociales,


L'actualité du secteur / métiers liés

CHOISISSEZ VOTRE VILLE

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
Atelier Prép'art
Le projet de Prép’Art est de délivrer un enseignement culturel et...
ESRA - Ecole Supérieure de Réalisation Audiovisuelle
Le groupe ESRA est une école de cinéma (Paris, Rennes, Nice) proposant des...
EISTI - Ecole Internationale des Sciences du Traitement de l'Information
L'EISTI conjugue sciences de l'information, mathématiques, physique,...