En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Métiers > Audit, Conseil,... > Avocat d'affaires

Rechercher un métier

Mots clefs

Secteur

Matière

Fiche Métier : Avocat d'affaires

Un avocat d'affaires est un avocat, qui a donc suivi des études de droit, et qui est spécialisé dans le droit commercial et le droit des sociétés. Il peut également ajouter à ses compétences le droit bancaire, le droit fiscal, le droit de la propriété industrielle, celui des fusions-acquisitions ou le droit boursier. Contrairement à l'avocat qui est souvent amené à plaider au sein d'un tribunal, l'avocat d'affaires, lui, travaille en cabinet ou directement au sein d'une grande entreprise qu'il conseille sur tous les aspects juridiques de ses activités. C'est seulement en cas de litige qu'il lui arrive de plaider.
Comment devenir Avocat d'affaires ? Retrouvez ici les missions, formation nécessaire, rémunération de cette profession.

Mission du métier : Avocat d'affaires

Les missions d'un avocat d'affaires sont variées : il peut exercer en contentieux ou en conseil. Il peut être conduit à plaider les intérêts de ses clients à la cour. En tant que conseiller, l'avocat d'affaires doit amener ses clients à faire le meilleur choix stratégique pour eux, et doit défendre leurs intérêts face à la partie adverse.
Au quotidien, l'avocat d'affaires va :
• rechercher des clients pour lui-même ou son cabinet ;
• être à l’écoute des problématiques du client, répondre à ses questions ;
• élaborer et présenter des solutions ;
• se former, être au fait des marchés concurrentiels ;
• rédiger des contrats, en superviser la signature ;
• négocier, modifier des transactions ;
• déterminer les droits et devoirs des parties en jeu ;
• monter la structure financière adéquate ;
• conseiller le client au mieux de ses intérêts ;
• défendre les intérêts du client ;
• participer aux projets de l’entreprise (cadre légal) ;
• estimer les délais et les étapes préalables ;
• plaider en cour.

Fiche Métier : comment devenir Avocat d'affaires
Didier Poulmaire est avocat d'affaires spécialisé dans la restructuration des clubs de football - Crédit Photo : Presse Sports/Pierre Halalle

Synonymes du Métier

  • avocate d'affaires, avocat entreprises, grand avocat

Devenir Avocat d'affaires : Qualités requises

L'avocat d'affaires n'est pas jugé sur la quantité de son travail, mais sur la qualité. On attend de lui qu'il sache tout sur tout et qu'il puisse répondre à toutes sortes de questions, des plus simples aux plus complexes. Pour ce faire, il lui faut une solide formation, ou être entouré d'une équipe qui le complète. Un avocat d'affaires doit se montrer inventif pour imaginer des solutions dans tous les contextes. Parfait stratège, on loue son sens de l'analyse, son esprit de synthèse, sa rigueur et sa ténacité. Il a nécessairement un très bon relationnel avec ses clients (mais aussi avec ses "adversaires"). Il a le contact facile, de la repartie et de l'humour. En règle générale, il parle l'anglais, puisque c'est la langue des affaires. Ses capacités d'expression doivent également ressortir à l'écrit. Plus il est organisé, et mieux il peut répondre rapidement aux attentes. Secret professionnel oblige, c'est une personne qui sait se montrer discrète.

Avocat d'affaires : carrière / possibilité d’évolution :

Les statistiques parlent pour eux : ce sont à plus de 50 % des bac+5 qui occupent les postes d'avocats d'affaires. Après un baccalauréat (idéalement en section économique et sociale), le futur avocat d'affaires entreprend des études de droit. Il doit a minima décrocher un master 1 (niveau maîtrise). Ensuite, il doit intégrer un centre régional de formation professionnelle d'avocats (CRFPA) pour décrocher le CAPA (le certificat d'aptitude à la profession d'avocat). Le CAPA est un concours très difficile auquel on ne peut se présenter que trois fois.
Ensuite, l'avocat d'affaires est embauché au sein d'une entreprise – ce peut être une PME en province, qui lui laissera le temps d'une vie de famille, ou une grande multinationale à laquelle il sacrifiera ses jours et ses nuits –, ou bien il intègre un cabinet : les cabinets français sont de taille moyenne alors que les cabinets anglais – majoritaires – sont de grosses machines avec plusieurs dizaines d'avocats aux compétences variées et aux réseaux internationaux.
Il peut également signer dans un cabinet d'audit. Un avocat d'affaires, pour évoluer professionnellement, peut faire le choix de se former toujours davantage pour se spécialiser, ou de diversifier sa clientèle, ou encore celui d'intégrer des cabinets toujours plus prestigieux.

Salaire brut mensuel d'un débutant :

3000 €

Devenir Avocat d'affaires : formation nécessaire

À la suite de l'obtention d'un baccalauréat ES (mais aussi L ou S), il faut s'inscrire en master de droit. Selon l'orientation que vous voulez donner à votre carrière, il existe plusieurs masters professionnels en droit : économie et gestion mention droit public ou mention droit privé, avec des spécialités : carrières judiciaires, contentieux publics, éthique et santé, etc. Il n'est pas rare que les futurs avocats d'affaires choisissent de passer un master en école de commerce également. Après l'obtention du master de droit, il vous faut réussir à entrer dans un centre régional de formation professionnelle d'avocats (CRFPA) : l'examen d'entrée au CRFPA est très sélectif (30 % d'admis environ). Là, vous serez préparé(e) pour vous présenter au concours pour l'obtention du certificat d'aptitude à la profession d'avocat (CAPA), qu'on appelle "l'examen du barreau", et qui ne peut être passé que trois fois.

Situation du métier / contexte pour devenir Avocat d'affaires

La profession n'est pas parmi celles qui recrutent le plus en France, mais le métier d'avocat d'affaires séduit à cause de la rémunération importante constatée. Si les avocats d'affaires ne constituent que 20 % des avocats dans notre pays, ce sont eux qui empochent 80 % de la rémunération globale attribuée au métier d'avocat. Il existe deux types d'avocats d'affaires : ceux qui travaillent pour de petites entreprises ou pour de moyens cabinets français, notamment en province, et qui gagnent correctement leur vie tout en conservant du temps libre pour la famille, les amis et les activités, et ceux qui gagnent beaucoup d'argent sans compter leurs heures dans de grandes firmes prestigieuses.
C'est cette image très anglo-saxonne de l'avocat d'affaires qui fait rêver.


Secteurs associés au métier : Audit, Conseil, Expertise, Droit, justice,
Matières associées au métier : Culture générale et expression, Droit,


L'actualité du secteur / métiers liés

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
Euridis Paris
Euridis Business School est la grande école de commerce spécialisée dans la...
ISIS - Institut Supérieur de l'Image et du Son
L’institut Supérieur de l’Image et du Son, implanté dans le quartier du...
ISCOM
Créé en 1986 à Paris, l’ISCOM, institut supérieur de communication et...