En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Métiers > Automobile > Carrossier

Rechercher un métier

Mots clefs

Secteur

Matière

Fiche Métier : Carrossier

Alors que le mécanicien est chargé de la réparation des pièces internes endommagées à la suite d'un accident, le carrossier est en charge de la réhabilitation de la « couverture externe du véhicule » : réparation de tôle froissée ou remplacement de pare-chocs cabossés. Il s'occupe ainsi des finitions esthétiques visant à restituer au véhicule son apparence initiale.
Comment devenir Carrossier ? Retrouvez ici les missions, formation nécessaire, rémunération...

Mission du métier : Carrossier

Le carrossier-tôlier travaille à  la réparation de véhicules accidentés. La nature du métier de carrossier a largement évolué ces dernières décennies, notamment grâce aux progrès techniques. Celui-ci n'est plus réellement amené aujourd'hui à  des actions de débosselage, de redressage ou de remodelage car il dispose d'un éventail d'outils hautement technologiques l'accompagnant dans ses tâches.

Dans ce cadre, les missions du carrossier réparateur sont les suivantes :
• Il est d'abord chargé d'établir un diagnostic. Celui-ci représente une véritable feuille d'ordonnance à  partir de laquelle seront déclinés les moyens de remise à  neuf de l'automobile.
• Il démonte alors les équipements accidentés du véhicule afin de les remettre en état - par débosselage ou ponçage par exemple - ou de les remplacer.
• Il est de plus en plus souvent sollicité pour réaménager des surfaces ou des matériaux composites, via des actions d'étanchéisation ou d'insonorisation.
• Lorsque la réparation est prise en charge par une assurance, le garage sollicité ne peut agir tant qu'un expert automobile n'a pas validé l'ensemble des raccommodages nécessaires. Le carrossier réparateur veille à  ce que les réparations soient conformes aux normes fixées par le constructeur automobile, il est de fait responsable du rendu final . Pour cela, il dispose d'un outil très utile : le banc de mesure, qui lui permet de respecter les règlementations du constructeur.
• Une fois les tâches de refonte accomplies, l'étape de peinture intervient. Elle peut être effectuée par un peintre spécialisé en carrosserie, ou par le carrossier lui-même. Il applique alors la peinture à l'aide d'un pistolet.

Fiche Métier : comment devenir Carrossier
Carrossier dans un garage auto - Crédit photo : Le Parisien

Synonymes du Métier

  • Carrossier réparateur, carrossier-tôlier, tôlier-carrossier

Devenir Carrossier : Qualités requises

Un bon carrossier-tôlier dispose d'une agilité manuelle indéniable, ce métier exigeant de fortes capacités de précision et de minutie. Il a une expertise dans le domaine de la manipulation des métaux et des mécanismes d'assemblage de ceux-ci. Il doit par ailleurs avoir conscience de l'évolution notable des technologies automobiles ces dernières années, et avoir connaissance des nouveaux matériaux exploités dans les automobiles récentes, le plastique ou l'aluminium par exemple.

Comme c'est le cas de la plupart des fonctions exercées dans le milieu automobile, le carrossier-tôlier doit avoir des bases solides en mécanique, en électricité et en électronique. En effet, il est souvent amené à effectuer le démontage d'appareils électroniques, dont il doit connaître le fonctionnement afin de ne commettre aucune bévue.

Il doit par ailleurs faire preuve de patience et de flexibilité (tant physique que psychologique) : les horaires d'un garage sont très variables, l'environnement professionnel assez bruyant et les positions de travail plutôt inconfortables.

Enfin, attention aux allergiques. Les produits manipulés sont généralement nocifs et bien que le garage doive être obligatoirement aéré et ventilé, les carrossiers sont généralement exposés aux odeurs de peintures, de solvants et à la poussière.

Carrossier : carrière / possibilité d’évolution :

Évoluant au sein d'une équipe dans un garage, un carrossier compétent et responsable peut être promu chef d'atelier après quelques années d'expérience. La détention d'un bac pro « construction des carrosseries » ou « réparation des carrosseries » permet une meilleure progression professionnelle.

Par ailleurs, les revenus du carrossier sont sensiblement plus élevés en Île-de-France.

Salaire brut mensuel d'un débutant :

1430 €

Devenir Carrossier : formation nécessaire

Le CAP « réparation des carrosseries » délivre une expertise pour exercer la fonction de carrossier-réparateur. Les formations Bac pro « construction des carrosseries » et « réparation des carrosseries » constituent néanmoins une voie d'accès privilégiée et offrent des débouchés et des perspectives professionnelles plus vastes.

Situation du métier / contexte pour devenir Carrossier

Les carrossiers peintres et réparateurs peuvent mettre leur savoir-faire au profit d'entreprises spécialisées en carrosserie-peinture, chez un concessionnaire automobile ou au sein d'un garage automobile.

Le secteur recrute ! Le contrôle technique obligeant les détenteurs de véhicules à effectuer les réparations nécessaires, la demande en carrossiers est généralement soutenue. Une double spécialisation en réparation et peinture peut être nécessaire pour postuler dans des garages indépendants.


Secteurs associés au métier : Automobile, Maintenance, entretien, Matériaux, Transformations,
Matières associées au métier : Enseignements technologiques transversaux,


Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
Euridis Paris
Euridis Business School est la grande école de commerce spécialisée dans la...
CIFACOM - L'école du graphisme, du multimédia et de l'audiovisuel
Passionné par le graphisme, le multimédia ou l'audiovisuel ? Une de nos...
ITESCIA - L'école du i-Management
ITESCIA, l'école du i-management de la CCI Paris Ile-de-France, forme chaque...