En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Métiers > Hôtellerie,... > Cavalier professionnel

Rechercher un métier

Mots clefs

Secteur

Matière

Fiche Métier : Cavalier professionnel

Le cavalier professionnel vit de sa passion pour les chevaux de différentes manières : il peut être sportif professionnel, dresseur et montreur, professeur d’équitation, jockey ou animateur touristique.

Comment devenir Cavalier professionnel ? Retrouvez ici les missions, formation nécessaire, rémunération...

Mission du métier : Cavalier professionnel

Différents établissements nécessitent la présence de cavaliers professionnels.
• En tant que sportif de haut niveau, il participe à des compétitions olympiques (on compte trois épreuves : le saut d'obstacles, le dressage et le concours complet d'équitation).
• Lorsqu’il est jockey (courses de galop et trot monté) ou driver (courses de trot attelé), sa mission principale est également la compétition, mais dans un hippodrome. Il est alors sous contrat commerciar et est rémunéré par un sponsor, qui le soutient financièrement en dehors des compétitions.
• Dans un cirque ou une compagnie de spectacle équestre, le cavalier dresse ses chevaux à effectuer des figures et participe aux représentations.
• Dans une région touristique, il peut être animateur et faire découvrir à un public amateur les plaisirs de l’équitation de loisir, ou organiser des promenades. Ce travail est généralement saisonnier.
• Enfin, le cavalier professionnel peut être professeur dans un centre équestre. Il a alors une mission pédagogique (il apprend à ses élèves à monter, mais aussi à prendre soin des animaux, à comprendre leur comportement...). il est également chargé du dressage des bêtes.
Dans la plupart de ces corps de métiers, le cavalier professionnel :
• Dresse lui-même le cheval, alors que l’animal est encore jeune : en effet, la relation entre l’animal est son dresseur est essentielle, et influera sur la bonne marche des compétitions ou des spectacles.
• Assure les soins des chevaux qu’il monte, effectue leur toilettage, veille à leur alimentation, soigne lui-même les petites blessures ou fait venir un vétérinaire agréé.
• Selon son statut, il peut aussi être chargé du nettoyage des écuries, de l’achat du matériel...

Fiche Métier : comment devenir Cavalier professionnel
CC BY-SA 3.0 / Softeis

Synonymes du Métier

  • cavalière pro, cavalier pro

Devenir Cavalier professionnel : Qualités requises

Le cavalier professionnel doit avoir un excellent niveau d’équitation, et cela requiert généralement d'avoir commencé très jeune. Par ailleurs, ce métier nécessite les mêmes qualités que celles qu’on attend des sportifs de haut niveau : une bonne condition physique, un excellent mental, une forte motivation, un esprit combattif et le désir de gagner. Un bon sens du contact est également recommandé : il est nécessaire aux éducateurs qui transmettent leur passion, mais aussi aux jockeys qui doivent trouver (et garder) des sponsors. La maîtrise de l’anglais est recommandée, ainsi que l’obtention du permis poids lourd. Il faut enfin être passionné et très disponible : le métier de cavalier professionnel suit des horaires irréguliers et parfois contraignants.

Cavalier professionnel : carrière / possibilité d’évolution :

Il n’est pas rare que les cavaliers professionnels soient issus d’une famille qui travaille déjà dans le milieu équestre : en effet, cela permet de commencer très tôt la pratique de l’équitation. En outre, les moyens matériels (écuries, chevaux de qualité, grooms, équipements...) sont déjà là.
Les sportifs de haut niveau débutent souvent au sein d’un sérail, où ils sont cavaliers pour l’élevage (éducation et soin des chevaux). De même, le jockey commence en tant qu’apprenti dans une écurie, chez un entraineur. Avec du travail et du talent, jockeys et sportifs de haut niveau peuvent faire carrière et atteindre la renommée. Cependant, afin de garantir une rémunération plus régulière, il n’est pas rare que le cavalier professionnel diversifie ses activités, notamment en proposant ses services comme éducateur, dresseur, ou éleveur. En fin de carrière, il est également possible de s’installer à son compte comme exploitant, en ouvrant un haras ou un centre équestre, par exemple.

Salaire brut mensuel d'un débutant :

1800 €

Devenir Cavalier professionnel : formation nécessaire

Quelle que soit la profession exercée, il est essentiel de commencer la pratique de l’équitation très tôt : sur poney d’abord, mais il est important de monter à cheval dès 12 ou 13 ans. Durant l’adolescence, la pratique de loisir doit devenir un apprentissage régulier et quotidien. Malheureusement, peu d’établissements scolaires proposent des sections de sport-étude orientées vers les disciplines hippiques, mais il est possible de poursuivre les études par correspondance. Attention également à ne pas négliger l’apprentissage des langues, afin de pouvoir plus tard faire une carrière à l’international.
Pour devenir sportif de haut niveau, jockey ou driver, il faut entrer dès 16 ans dans une écurie de concours hippique. Le cavalier reçoit une petite rémunération, il est nourri et logé. Beaucoup de jockeys sont également formés à l'AFASEC (Association de Formation et d'Action Sociale des Écuries de Courses).
Pour faire du spectacle équestre, la voie royale est la formation à l'Académie du Spectacle Équestre de Bartabas à Versailles.
Enfin, pour enseigner, il est possible de passer le certificat de spécialisation « Éducation et travail des jeunes équidés ».

Situation du métier / contexte pour devenir Cavalier professionnel

Le métier de cavalier professionnel reste difficile d’accès. Seuls 5 % des lads deviennent jockeys, et de nombreux professionnels sont forcés de multiplier les activités pour vivre de leur passion. L’enseignement reste encore le secteur le plus accessible.


Secteurs associés au métier : Hôtellerie, Restauration, Tourisme, Sport et loisirs,
Matières associées au métier : Éducation physique et sportive,


L'actualité du secteur / métiers liés

CHOISISSEZ VOTRE VILLE

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
ESO - Ecole Supérieure d'Ostéopathie
L'Ecole Supérieure d'Ostéopathie (ESO Supostéo) est l'école d'ostéopathie...
ESMAE - Ecole formation ressources humaines, métiers de l'emploi
Devenez acteurs des métiers de l’intérim et du recrutement. Les fonctions...
IPAG Business School
Située dans l'un des plus beaux quartiers de l'une des plus belles villes du...