En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Métiers > Agriculture,... > Charcutier-traiteur

Rechercher un métier

Mots clefs

Secteur

Matière

Fiche Métier : Charcutier-traiteur

Le charcutier est celui qui transforme la viande de porc et le traiteur cuisine des plats divers prêts à être servis ou emportés.


Comment devenir Charcutier-traiteur ? Retrouvez ici les missions, formation nécessaire, rémunération...

Mission du métier : Charcutier-traiteur

Ce métier peut être envisagé différemment selon la structure : en commerce chez un charcutier/traiteur bien souvent associé à la boucherie dont les compétences sont différentes, dans l'industrie des produits carnés et salaisons ou chez un traiteur événementiel. Selon ces structures, le charcutier/traiteur est amené à :
- découper, trier, parer, transformer la viande de porc en produits de salaisons cuits ou crus (saucisses, saucissons, pâtés, jambonneaux, rillettes, etc.) ;
- manipuler des outils et machines techniques (couteaux, trancheuse, poussoir, etc.) ;
- effectuer du conditionnement ;
- participer à la vente des produits ;
- cuisiner un nombre important de plats pour la vente en magasin ou pour un grand nombre de personnes ;
- cuisiner pour des repas (mariage, baptême, séminaire, etc.).


Fiche Métier : comment devenir Charcutier-traiteur
CC BY 2.0 msmccomb

Synonymes du Métier

  • cuisinier

Devenir Charcutier-traiteur : Qualités requises

En début de carrière, il convient de pouvoir accepter les ordres et d'effectuer des tâches pénibles telles que le nettoyage ? car l'hygiène alimentaire y est primordiale ? ou la manutention (porter des carcasses). Une dextérité manuelle est particulièrement recommandée, une part artistique peut être demandée lors de la préparation de pâtisserie (pièce montée par exemple) ou apéritifs (verrines, marquise de jambon sec, etc.). Il faut aimer travailler en équipe car le travail s'effectue parfois à plusieurs et demande de la coordination et de la communication. Cet emploi nécessite de ne pas craindre les odeurs de la viande, ni la vue du sang. Les températures de travail au sein des laboratoires sont basses (entre 6 et 10°c) ou élevées en cuisson. Il faut pouvoir être à l'aise en vente auprès d'une clientèle exigeante et pouvoir donner des conseils culinaires appropriés.

Charcutier-traiteur : carrière / possibilité d’évolution :

L'obtention du CAP permet de devenir ouvrier dans une entreprise, après plusieurs années d'expérience, il pourra être ouvrier spécialisé, statut qu'obtient d'emblée un Brevet Professionnel. Parmi les perspectives d'évolution, il existe la possibilité de devenir sous-chef puis chef charcutier ou responsable de magasin dans l'industrie.
Un charcutier-traiteur peut devenir son propre patron, en reprenant une activité commerciale, en ouvrant une charcuterie ou proposer ses services dans le domaine de l'événementiel.

Salaire brut mensuel d'un débutant :

1500 €

Devenir Charcutier-traiteur : formation nécessaire

CAP de charcutier/traiteur puis Brevet Professionnel charcutier/traiteur, ou BAC professionnel charcutier/traiteur. Formations diverses au CEPROC (Centre Européen des Formations Culinaires).

Situation du métier / contexte pour devenir Charcutier-traiteur

Les places d'ouvriers dans sont assez limitées car il y a de moins en moins de petites charcuteries. Il est plutôt recommandé de se diriger vers la boucherie, le secteur connaissant une véritable pénurie de personnes compétentes. Bien que différents, les deux métiers sont complémentaires, d'autant que la connaissance de la physiologie des animaux et de la découpe permet une meilleure dextérité dans le métier de charcutier/traiteur.
Toutefois, les personnes souhaitant se mettre à leur compte peuvent déboucher sur la reprise de commerces déjà existants. Il faut savoir que ce métier exige de se lever tôt, s'accompagne d'un nombre d'heures croissant en saison estivale d'une pénibilité dans la position debout et courbée et d'un travail des bras très présent.


Secteurs associés au métier : Agriculture, agroalimentaire, Commerce, distribution, e-commerce, Hôtellerie, Restauration, Tourisme,
Matières associées au métier : Marketing, Technologie et méthodes culinaires,


Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
ISCOM
Créé en 1986 à Paris, l’ISCOM, institut supérieur de communication et...
Ecole EGO
« La grande illusion du monde des affaires est de croire que l’on peut...
EISTI - Ecole Internationale des Sciences du Traitement de l'Information
L'EISTI conjugue sciences de l'information, mathématiques, physique,...