En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Métiers > Automobile > Chauffeur VTC

Rechercher un métier

Mots clefs

Secteur

Matière

Fiche Métier : Chauffeur VTC

Le chauffeur VTC (Voiture de Transport avec Chauffeur) transporte des particuliers à l'occasion de leurs déplacements personnels ou professionnels. Contrairement au chauffeur de taxi, il ne peut prendre en charge des passagers qu'après réservation, et l'exercice de son métier est strictement encadré par la loi.

Comment devenir Chauffeur VTC ? Retrouvez ici les missions, formation nécessaire, rémunération de cette profession.

Mission du métier : Chauffeur VTC

Le chauffeur VTC, ou conducteur de voiture avec chauffeur, transporte ses clients à la manière d'un taxi, mais sans être tout à fait un taxi. En tant que chauffeur VTC, vos missions consisteront à :
• transporter vos passagers d'un point A à un point B ;
• prendre vos passagers uniquement sur réservation, la prise en charge sur la voie publique étant réservée aux taxis ;
• présenter, pour chaque passager, une réservation en bonne et due forme, papier ou électronique, indiquant les coordonnées du client, les données de la course (date, heure, lieu de prise en charge), ainsi que la dénomination sociale de votre société ;
• stationner dans un parking ou un garage entre deux courses ;
• conduire une voiture haut de gamme (précisions dans "Situation du métier") ;
• proposer une tarification au forfait avant la course.

Fiche Métier : comment devenir Chauffeur VTC
Un chauffeur de VTC finissant sa course, ouvre la porte à sa cliente - Créidt photo : Le Parisien

Synonymes du Métier

  • vétéciste, conducteur uber, chauffeur privé, chauffeur de grande remise, conducteur de voiture avec chauffeur, chauffeur de maître, chauffeur de direction, chauffeur de limousine,

Devenir Chauffeur VTC : Qualités requises

C'est une évidence, mais il est important de le rappeler : pour devenir chauffeur VTC, vous devrez faire preuve d'une conduite et d'un comportement irréprochables sur les routes (des condamnations pour certains délits routiers sont rédhibitoires pour quiconque souhaite devenir conducteur de voiture avec chauffeur). Il vous faudra également maîtriser des points mécaniques de base et démontrer une excellente connaissance des itinéraires sur votre zone de travail. Ça, c'est pour la partie métier. Pour le reste, un chauffeur VTC doit toujours avoir une bonne présentation, se montrer souriant et agréable, rester poli en toutes circonstances. Il se démarque par son sens du service et de la discrétion - pas de conversation si le client ne le souhaite pas, pas de radio allumée pendant une course sauf indication contraire, pas d'appels téléphoniques pendant un transport, et pas de questions importunes !

Chauffeur VTC : carrière / possibilité d’évolution :

Avant de prendre le volant, sachez que vous pouvez devenir chauffeur VTC salarié, ou opter pour un statut indépendant. Dans le salariat, les contrats sont à durée déterminée ou indéterminée, et les salaires vont de 1 500 euros nets à 2 500 euros nets mensuels, avec le plus souvent un revenu fixe de base et une part variable en fonction des résultats. Vous pouvez alors exercer comme chauffeur VTC ou comme chauffeur de grande remise (berlines de luxe, services VIP, etc.). En tant qu'indépendant, vous devez au préalable créer votre société (EURL, SASU, SARL unipersonnelle), ou vous déclarer comme auto-entrepreneur. Dans ce cas, il vous faudra tout de même passer par une société pourvoyeuse de courses, type Uber ou LeCab : tous les chauffeurs VTC indépendants reversent alors une partie de leurs recettes au prestataire (environ 20 %). Si vous commencez comme salarié, vous pourrez évoluer jusqu'au poste de dispatcheur - mais il n'y a qu'un petit nombre d'élus ! -, ou vous mettre à votre compte. Par la suite, rien ne vous interdit de lancer votre propre entreprise !

Salaire brut mensuel d'un débutant :

1800 €

Devenir Chauffeur VTC : formation nécessaire

La profession de chauffeur VTC est particulièrement encadrée. Pour commencer, vous devez obtenir une carte professionnelle propre à l'activité de vétéciste. Demandé par écrit au préfet de votre département, ce précieux sésame s'obtient dans un délai de trois mois, à condition de remplir les conditions indispensables pour devenir conducteur de voiture avec chauffeur :
• être détenteur du permis B depuis au moins trois ans (deux ans seulement si vous avez passé la conduite accompagnée) ;
• avoir validé votre aptitude physique lors d'une visite médicale (l'attestation est délivrée par le préfet) ;
• avoir validé un examen de chauffeur VTC, ou justifier d'une expérience dans le transport de personnes en tant que conducteur (au moins une année de travail dans les dix ans qui précèdent la demande) ;
• être inscrit au registre des VTC ;
• avoir validé la formation de prévention et de secours civiques, de niveau 1 au minimum (PSC1), dans les deux années qui précèdent ;
• avoir un casier judiciaire vide (bulletin n°2) ;
• et parler au minimum l'anglais !
Nota bene : l'examen de chauffeur VTC se déroule sur trois heures et demie de temps, et se présente sous la forme d'un QCM traitant de la réglementation routière, de la gestion d'entreprise et de la relation client. La compréhension de la langue anglaise est également testée.

Situation du métier / contexte pour devenir Chauffeur VTC

Les conditions de travail d'un chauffeur VTC salarié ou indépendant sont drastiquement différentes. En tant que conducteur de voiture avec chauffeur salarié, vous n'avez pas besoin de posséder votre propre véhicule, et vous travaillez à horaires fixes. Si vous souhaitez devenir chauffeur VTC indépendant, outre le fait de devoir créer votre entreprise, le métier revêt une autre particularité : vous devez posséder votre propre véhicule, et pas n'importe lequel : une voiture d'au moins 4,50 m de long et 1,70 m de large, comportant 4 places minimum et 9 places maximum chauffeur compris, ayant moins de 6 ans (sauf s'il s'agit d'un véhicule de location), et dotée d'un moteur d'une puissance nette égale ou supérieure à 84 kW. Ces caractéristiques, notamment de puissance, ne s'appliquent pas aux moteurs électriques et hybrides. À ceci, il faut ajouter des assurances dédiées (assurance couvrant la responsabilité civile professionnelle et garantie financière). Une fois sur les routes, votre véhicule doit présenter, en bonne vue sur le pare-brise avant ou arrière, une vignette verte indiquant : "voiture de transport avec chauffeur", votre numéro d'immatriculation au registre des VTC et celui du véhicule. À la différence d'un chauffeur de taxi, vous n'avez pas le droit de signaler votre voiture avec un dispositif lumineux extérieur. Enfin, ajoutons qu'en plus de l'examen de chauffeur VTC, vous avez l'obligation de suivre une formation continue tous les cinq ans, dispensée par un centre agréé. Cette formation doit durer au moins sept heures (successives ou fractionnées).


Secteurs associés au métier : Automobile,
Matières associées au métier : Enseignements technologiques transversaux,


Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
CIFACOM - L'école du graphisme, du multimédia et de l'audiovisuel
Passionné par le graphisme, le multimédia ou l'audiovisuel ? Une de nos...
Atelier Prép'art
Le projet de Prép’Art est de délivrer un enseignement culturel et...
ENGDE - Ecole supérieure de gestion et expertise comptable
Etablissement d'enseignement supérieur privé spécialisé depuis 1965 dans...