En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Métiers > Construction... > Conducteur d'engins de chantier

Rechercher un métier

Mots clefs

Secteur

Matière

Fiche Métier : Conducteur d'engins de chantier

Le conducteur d'engins de chantier travaille sur des chantiers aux travaux de terrassement ou nivellement. Il conduit différents types de machines (bulldozer, grue, pelle mécanique...).
Comment devenir Conducteur d'engins de chantier ? Retrouvez ici les missions, formation nécessaire, rémunération...

Mission du métier : Conducteur d'engins de chantier

Le conducteur d'engins de chantier est aux commandes de toutes sortes de machines, sur roues ou chenilles : bulldozers, chargeuses, rouleaux compresseurs, grues automotrices, pelleteuses, bouteurs, niveleuses, décapeuses. Il peut travailler sur des chantiers de différentes tailles, pour des particuliers ou pour des équipements publics (routes, ports, aéroports, ponts, tunnels et barrages...). Sur un petit chantier, il sera polyvalent, et devra conduire plusieurs engins. Sur de gros chantiers, il est responsable d'un type de travaux en particulier, toujours avec la même machine.
• Il travaille sous la direction d'un chef de chantier, qui lui indique avec quels engins intervenir.
• Selon la machine qu'il conduit, il sera chargé de déplacer de lourdes charges, de réaliser des tranchées, d'entasser ou de déblayer, de découper des couches de terre...
• Malgré les apparences, le travail nécessite de la précision. Il faut respecter les mesures de profondeur, largeur, hauteur, et manier l'engin avec dextérité.
• Il se charge de la maintenance des engins qu'il conduit (graissage, contrôle des niveaux d'eau et d'huile), effectue les petites réparations de base (changement de pièces défectueuses), et signale les pannes ou les anomalies lors du fonctionnement de la machine.

Fiche Métier : comment devenir Conducteur d'engins de chantier
CC BY-SA 2.0 Alexandre Prévot

Devenir Conducteur d'engins de chantier : Qualités requises

Il faut être rigoureux et avoir le sens des responsabilités : les machines de chantier sont lourdes, et les risques d'accidents sont nombreux si on ne respecte pas les règles de sécurité. Par ailleurs, tous ces engins coûtent très cher : hors de question, donc, de les confier à un travailleur incompétent ou inattentif. Il faut être vigilant, savoir apprécier les distances, avoir le sens de l'équilibre.
Il faut en outre être de bonne constitution physique. Le métier de conducteur d'engins de chantier comporte en effet des risques pour la santé. Les vibrations répétitives de la machine rendent fragiles la ceinture abdominale et la colonne vertébrale, mais les risques de problèmes musculaires ou osseux sont diminués par une pratique sportive régulière. Les machines les plus récentes disposent d'un siège ergonomique à suspension. Par ailleurs, comme les autres ouvriers du chantier, le conducteur d'engins est exposé au bruit et à la poussière.
Enfin, il doit avoir le sens du travail en équipe, et être disponible. Sur un chantier, les délais sont impératifs, et le conducteur d'engins doit quelquefois faire des heures supplémentaires pour qu'une commande soit terminée à temps. Il travaille parfois loin de chez lui.

Conducteur d'engins de chantier : carrière / possibilité d’évolution :

Lorsqu'il débute, le conducteur d'engin de chantier a en charge les machines qui ont le maniement le plus aisé. Peu à peu, on lui confie des engins qui demandent plus d'expérience. Le plus impressionnant d'entre eux est sans doute le tunnelier, engin qui permet de percer une colline ou de creuser en sous-sol, sur le chantier d'une ligne de métro par exemple.

Salaire brut mensuel d'un débutant :

1430 €

Devenir Conducteur d'engins de chantier : formation nécessaire

Une qualification spécifique est indispensable pour exercer ce métier. À l'issue du collège, vous pouvez préparer le CAP conducteur d'engins, travaux publics et carrières. Il se prépare en deux ans, en lycée professionnel ou par apprentissage. C'est le minimum requis pour exercer. Cependant, pour augmenter vos chances sur le marché du travail, il est recommandé de poursuivre la formation, soit en préparant un BP (brevet professionnel) conducteur d'engins de chantier de travaux publics ? les titulaires de ce diplôme ont plus d'autonomie et de responsabilités ; soit en obtenant un bac pro travaux publics. Il permet de devenir ouvrier qualifié et d'avoir des responsabilités encore plus importantes.

Situation du métier / contexte pour devenir Conducteur d'engins de chantier

Le conducteur d'engins de chantier est un professionnel très sollicité. En effet, tous les gros chantiers nécessitent des travaux de terrassement et de fondation, d'où une forte demande de bons conducteurs. Les employeurs dans ce secteur ont d'ailleurs des difficultés à recruter, faute de candidats.


Secteurs associés au métier : Construction aéronautique, ferroviaire et navale, Logistique, transport,
Matières associées au métier :


L'actualité du secteur / métiers liés

CHOISISSEZ VOTRE VILLE

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
Ifa A. Chauvin
l'Institut de Formation par Alternance Adolphe Chauvin, implanté à Osny dans...
IPAG Business School
Située dans l'un des plus beaux quartiers de l'une des plus belles villes du...
CLCF - Conservatoire Libre du Cinéma Français
La longue histoire du CLCF depuis 1963 n’en fait pas une vieille dame indigne...