En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Métiers > Audit, Conseil,... > Conseiller en fusion-acquisition

Rechercher un métier

Mots clefs

Secteur

Matière

Fiche Métier : Conseiller en fusion-acquisition

Véritable guide des entreprises dans leurs opérations financières, le conseiller en fusion-acquisition détient entre ses mains, et dans son esprit, la réussite ou l'échec d'opérations financières importantes. Intuition et sens des affaires, voilà sans doute les bases d'un profil idéal pour qui souhaite exercer ce métier.
Comment devenir Conseiller en fusion-acquisition ? Retrouvez ici les missions, formation nécessaire, rémunération...

Mission du métier : Conseiller en fusion-acquisition

Conseiller les entreprises qui souhaitent réaliser des opérations financières assez complexes est la principale mission du conseiller en fusion-acquisition. Pour cela, ce professionnel du monde de la finance est amené à :
dénicher les bonnes affaires. Le conseiller en fusion-acquisition est sans cesse à l'affût des bonnes opérations financières à réaliser. Il cherche ainsi à détecter les opérations les plus rentables pour ses clients ;

• se construire un carnet d'adresses bien rempli pour se faire une place dans la grande compétition entre les banques et entreprises, pour parvenir à décrocher plus facilement les appels d'offres ;
monter, suivre et piloter les transactions financières
.

Fiche Métier : comment devenir Conseiller en fusion-acquisition
CC BY 2.0 pcf.bourges

Synonymes du Métier

  • analyste en fusion-acquisition

Devenir Conseiller en fusion-acquisition : Qualités requises

Avoir un esprit intuitif est inévitablement l'une des premières qualités du conseiller en fusion-acquisition, afin qu'il puisse « sentir » les bonnes opérations financières à réaliser. Expert dans de nombreux secteurs (finance, droit, commerce, comptabilité, etc.), le conseiller en fusion-acquisition possède également le sens du risque pour pouvoir mesurer les éventuels gains ou pertes financières d'une opération. Amené à travailler en collaboration avec de nombreux experts, il saura se montrer très pédagogue, à l'écoute des autres, sans oublier de se dévoiler comme un fin négociateur. Exerçant une activité mondialisée, le conseiller en fusion-acquisition maîtrisera parfaitement l'anglais, voire d'autres langues.

Conseiller en fusion-acquisition : carrière / possibilité d’évolution :

La carrière d'un conseiller en fusion-acquisition évolue avec son niveau de professionnalisation, qui se traduit généralement par le nombre d'experts qui l'entourent. Les meilleurs conseillers en fusion-acquisition se verront ainsi confier de très importantes opérations financières, avec un ensemble d'experts dans plusieurs domaines à leur disposition pour les épauler. Après quelques années d'expérience, un conseiller en fusion-acquisition qui a su réaliser d'excellentes opérations financières pourra se voir proposer le poste de directeur financier d'une entreprise.

Salaire brut mensuel d'un débutant :

3800 €

Devenir Conseiller en fusion-acquisition : formation nécessaire

Il n'existe pas vraiment de formation type pour accéder au métier de conseiller en fusion-acquisition. Néanmoins, le recrutement de ces professionnels se fait à un niveau de diplôme très élevé. Il est impensable de prétendre postuler à ce poste sans un diplôme de niveau bac +5. Les meilleures écoles de commerce et d'ingénieurs ou les meilleures universités proposant des masters professionnels spécialisés dans le secteur de la finance ont particulièrement la cote auprès des recruteurs.

Situation du métier / contexte pour devenir Conseiller en fusion-acquisition

Le marché des opérations financières est, depuis quelques années, en pleine évolution, et le nombre de conseillers en fusion-acquisition tend à se multiplier. Plus professionnels, plus compétitifs, les nouveaux conseillers en fusion-acquisition se verront bien souvent contraints à une mobilité géographique internationale pour se former et pour séduire les recruteurs. Dans un secteur extrêmement concurrentiel, les meilleurs conseillers en fusion-acquisition seront particulièrement recherchés et choyés par les employeurs.


Secteurs associés au métier : Audit, Conseil, Expertise, Banque, Assurance,
Matières associées au métier : Sciences économiques et sociales,


CHOISISSEZ VOTRE VILLE

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
CLCF - Conservatoire Libre du Cinéma Français
La longue histoire du CLCF depuis 1963 n’en fait pas une vieille dame indigne...
CFA d'Alembert
Le CFA d'Alembert est l'une des 24 écoles de la CCI Paris Île-de-France qui...
IPAG Business School
Située dans l'un des plus beaux quartiers de l'une des plus belles villes du...