En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Métiers > Audit, Conseil,... > Conseiller funéraire

Rechercher un métier

Mots clefs

Secteur

Matière

Fiche Métier : Conseiller funéraire

Premier interlocuteur des familles suite à un décès, le conseiller funéraire assiste et accompagne les proches du défunt pour organiser les obsèques et effectuer l'ensemble des démarches administratives que cette étape de la vie implique. Il assiste les familles aussi bien pour le choix du cercueil, des fleurs, du lieu de cérémonie et de son organisation, des textes à lire et des intervenants lors de la célébration religieuse. Il joue un rôle capital pour le choix des produits et prestations funéraires.

Comment devenir Conseiller funéraire ? Retrouvez ici les missions, formation nécessaire, rémunération de cette profession.

Mission du métier : Conseiller funéraire

Le conseiller funéraire a pour principale mission de conseiller et d'accompagner les familles en phase de deuil. Il est l'interlocuteur privilégié de celles et ceux qui viennent de subir la perte d'un membre de la famille ou d'un proche pour les accompagner dans toutes les formalités liées au décès et pour les aider à organiser les funérailles. Doté de la double casquette de conseiller et de commercial, il propose également des prestations pour les obsèques du défunt. Ce n'est pas un croque-mort, mais plutôt un maître de cérémonie pour les familles endeuillées, perdues et attristées.
Les principales missions du conseiller funéraire sont les suivantes :
• soutenir les familles en deuil avant, au cours et après la cérémonie ;
• expliquer l'ensemble des formalités à accomplir suite à un décès ;
• accompagner les personnes en deuil dans l'organisation de la cérémonie civile ou religieuse et lors de l'enterrement (Choix d'un thanatopracteur (embaumeur), choix du cercueil, de l'endroit où sera enterré le défunt, choix des fleurs et de la décoration pour l'enterrement) ;
• effectuer les formalités administratives suite au décès ;
• proposer aux familles des organisations pour la cérémonie (textes à lire, musiques à diffuser, intervenants) ;
• assister les proches du défunt pour organiser les déplacements du convoi funéraire ;
• donner son avis pour la rédaction des différents documents tels que l'avis de décès ou les formulaires officiels à remplir ;
• proposer des prestations et fournitures d’obsèques.

Fiche Métier : comment devenir Conseiller funéraire
Virginie B., conseillère funéraires à Suresnes - Crédit Photo : Le Parisien

Synonymes du Métier

  • croque mort, maître de cérémonie funéraire, conseillère funéraires

Devenir Conseiller funéraire : Qualités requises

Puisqu’il intervient au cours d'une étape difficile dans la vie de ses clients, le conseiller funéraire doit savoir faire preuve d'écoute, d'empathie, de respect et de compassion auprès des familles endeuillées. La diplomatie, la maîtrise de soi, le sens de l'écoute, la discrétion, la disponibilité et le tact sont les maîtres mots de ce professionnel. Doté d'une forte capacité d'adaptation, il sait utiliser les mots et avoir un comportement à l'écoute de chaque besoin de ses clients. Son sens de l'organisation et ses capacités d'explication et de conception sont indispensables pour des obsèques réussies. Son domaine d'activité le contraint à posséder des connaissances pointues quant aux produits et services funéraires, aux réglementations et législations en vigueur dans le cadre d'un décès. Un excellent équilibre personnel est nécessaire pour mener à bien le rôle de conseillère et conseiller funéraire.

Conseiller funéraire : carrière / possibilité d’évolution :

Le conseiller funéraire est généralement embauché par des communes ou des structures intercommunales pour travailler au sein d'un service funéraire. Il occupe, à ce titre, une fonction publique territoriale et peut ainsi évoluer vers les statuts d'adjoint technique ou administratif ou de rédacteur territorial. L'accès au métier n'est pas restreint puisque le conseiller funéraire peut également postuler pour un poste au sein d'une agence funéraire privée qui désire apporter à son activité une prestation supplémentaire de conseil funéraire lors d'un enterrement.

Salaire brut mensuel d'un débutant :

1600 €

Devenir Conseiller funéraire : formation nécessaire

Le métier de conseiller/conseillère funéraire est accessible après obtention d'un diplôme spécifique composé d'une formation théorique et d'une formation pratique. Certains centres de formation tels que Effa formation, Ceficem ou encore CNFP proposent cette formation. Elle comporte une formation théorique de 140 heures dédiée à l'hygiène, la sécurité, la législation et la réglementation, l'encadrement, les produits et prestations funéraires, le conseil et une formation pratique de 70 heures au sein d'une entreprise. Des diplômes spécifiques ont été mis en place pour préparer à l'entrée du métier.
On note à ce titre, le DUT TC (diplôme universitaire technologique techniques de commercialisation), le baccalauréat professionnel vente ou le BTS (brevet technique supérieur) MUC (management des unités commerciales). A l'issu de la formation pratique et théorique, un examen doit être obtenu pour acquérir le titre de conseiller funéraire.

Situation du métier / contexte pour devenir Conseiller funéraire

Le métier s'exerce essentiellement au sein d'une structure publique. Il nécessite une certaine disponibilité puisque des astreintes de nuit, les jours fériés et les week-ends sont souvent mises en place dans les communes. L'accès au métier n'est pas restreint : les communes embauchent des conseillers funéraires pour leurs services dédiés aux décès. En effet, les familles sont de plus en plus demandeuses de ce type de service pour les accompagner lors d'un deuil. Les conseillers funéraires émettent souvent l'envie, en milieu de carrière, de devenir gérant de leur propre agence de pompes funèbres. Leur expérience et leur professionnalisme leur facilitent l'accès à ce poste.


Secteurs associés au métier : Audit, Conseil, Expertise, Logistique, transport, Social, Services à la personne,
Matières associées au métier : Culture générale et expression, Philosophie, Sciences sociales et politiques,


Vidéo. "Mes sincères condoléances", anecdotes de croque-mort



L'actualité du secteur / métiers liés

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
CIFACOM - L'école du graphisme, du multimédia et de l'audiovisuel
Passionné par le graphisme, le multimédia ou l'audiovisuel ? Une de nos...
CLCF - Conservatoire Libre du Cinéma Français
La longue histoire du CLCF depuis 1963 n’en fait pas une vieille dame indigne...
ESO - Ecole Supérieure d'Ostéopathie
L'Ecole Supérieure d'Ostéopathie (ESO Supostéo) est l'école d'ostéopathie...