En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Métiers > Fonction publique > Contrôleur aérien

Rechercher un métier

Mots clefs

Secteur

Matière

Fiche Métier : Contrôleur aérien

Un contrôleur aérien (ou aiguilleur du ciel) est un maillon incontournable pour assurer la sécurité des avions tout au long de leur trajet, du décollage à l'atterrissage. Sa responsabilité est grande pour gérer les flux de la circulation dans les airs, et garantir des vols de qualité en toutes situations. L'aiguilleur du ciel est un guide et un conseiller pour les pilotes, qui n'a pas le droit de se tromper.
Comment devenir Contrôleur aérien ? Retrouvez ici les missions, formation nécessaire, rémunération...

Mission du métier : Contrôleur aérien

Le contrôleur aérien est un personnage clé du personnel au sol dans un aéroport. Il travaille le plus souvent en binôme. L'un gère les questions de procédures de vol, l'autre surveille les appareils de contrôle (le radar par exemple). Par contre, chacun est polyvalent et capable de gérer les différentes tâches. Ses missions principales sont la sécurité des avions et la fluidité du trafic. Une lourde responsabilité pèse sur les épaules du contrôleur aérien, même s'il reste en contact permanent avec une équipe composée de pilotes, des autres contrôleurs, des services météorologiques, de la logistique des pistes...
En général, il agit sur un secteur donné et ses missions sont les suivantes :
•gérer les décollages, les atterrissages et les survols des avions ;
•donner les directives nécessaires au pilote (météo, carburant...) ;
communiquer par radio avec l'ensemble des protagonistes ;
gérer de l'information variée : météo, trafic, plans de vols... ;
•procéder au transfert des vols en sortie de zone de prise en charge ;
communiquer en anglais avec des personnes de diverses nationalités.
L'aiguilleur du ciel est un acteur de l'aéronautique incontournable, qui agit dans l'ombre. Son rôle est comparable à celui d'un policier qui régule la circulation automobile, mais son aire de travail est tridimensionnelle et située dans le ciel.

Fiche Métier : comment devenir Contrôleur aérien
LP / Benoit, contrôleur aérien.

Synonymes du Métier

  • aiguilleur du ciel, aiguilleuse du ciel, ingénieur du contrôle de la navigation

Devenir Contrôleur aérien : Qualités requises

Le contrôleur aérien effectue une mission attachée à de lourdes responsabilités et confrontée à un stress permanent. Il dispose de nombreuses qualités utiles à l'exercice pérenne de sa profession. Un aiguilleur du ciel dispose d'une parfaite santé physique et d'une vision excellente et sans défaut. Sa personnalité est dominée par la patience, la capacité à gérer le stress, même dans les situations les plus extrêmes, mais aussi par un sens des responsabilités très poussé. Le contrôleur du ciel sait aussi analyser une multitude d'informations diverses en faisant preuve d'un grand discernement et d'une extrême réactivité. Il doit savoir prendre la bonne option, parfois en quelques secondes seulement. L'esprit d'équipe est également indispensable pour travailler en cohésion avec les différents acteurs du secteur de l'aviation civile.

Contrôleur aérien : carrière / possibilité d’évolution :

En France, il n'existe qu'une seule voie pour accéder au métier de contrôleur aérien dans l'aviation civile. Il s'agit de l'ENAC (Ecole nationale de l'aviation civile) qui propose une formation en trois ans après la réussite d'un concours d'entrée très sélectif. Pour s'y présenter, le candidat est titulaire d'un Bac+2 et maîtrise bien l'anglais. Ainsi, l'aiguilleur du ciel est un fonctionnaire formé à un master 2 (Bac+5). Dès son accès à l'école, l'élève stagiaire est rémunéré. Le diplôme en poche, il accède soit à un poste au sein d'un centre de contrôle régional soit en aéroport ou encore dans l'encadrement. L'évolution s'effectue tout au long de la carrière mais les ouvertures pour changer de métier sont accessibles sur concours interne et se limitent à la recherche ou au management au sein de l'aviation civile.

Salaire brut mensuel d'un débutant :

2550 €

Devenir Contrôleur aérien : formation nécessaire

L'aiguilleur du ciel est formé uniquement à l'ENAC. Pour postuler, il faut :
- être âgé d'au moins 27 ans ;
- posséder un très bon niveau d'anglais ;
- avoir une parfaite condition physique ;
- être titulaire d'un diplôme niveau Bac+2 dans une filière scientifique, comme un BTS, un DUT?
Mais beaucoup de postulants ont un niveau d'études bien plus élevé.
Le diplôme qu'il suit se déroule en trois ans et s'intitule : ingénieur du contrôle de la navigation aérienne. La formation est à la fois théorique et pratique.

Situation du métier / contexte pour devenir Contrôleur aérien

Contrôleur aérien est un métier qui peut en faire rêver plus d'un. Mais les places sont très limitées. A peine plus d'une cinquantaine de postes sont proposés au concours. Ce dernier n'est pas forcément organisé chaque année mais en fonction des besoins de l'aviation civile. L'entrée à l'ENAC est donc très sélective. Après l'entrée, le niveau d'exigence durant la formation reste élevé compte tenu des responsabilités futures du contrôleur aérien.


Secteurs associés au métier : Fonction publique, Logistique, transport,
Matières associées au métier : Informatique et sciences du numérique, Sciences de l'ingénieur, Sciences physiques,


Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
CLCF - Conservatoire Libre du Cinéma Français
La longue histoire du CLCF depuis 1963 n’en fait pas une vieille dame indigne...
ISCOM
Créé en 1986 à Paris, l’ISCOM, institut supérieur de communication et...
CFA d'Alembert
Le CFA d'Alembert est l'une des 24 écoles de la CCI Paris Île-de-France qui...