En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Métiers > Armée, sécurité > Contrôleur des douanes

Rechercher un métier

Mots clefs

Secteur

Matière

Fiche Métier : Contrôleur des douanes

Le principal objectif du contrôleur des douanes est de s'assurer que tous les flux (humains ou matériaux) entrent dans le cadre de la loi.
Le contrôleur de douanes recherche et combat le trafic de stupéfiants, la contrefaçon, la fraude ou encore de la criminalité. En conséquence, on trouve donc souvent des véhicules de la douane lors du passage des frontières ou dans les ports.
Il existe plusieurs branches dans la douane, mais le douanier reste toujours un représentant de l'Etat appartenant à l'administration fiscale. Un contrôleur des douanes encadre plusieurs agents de constatation des douanes.
Comment devenir Contrôleur des douanes ? Retrouvez ici les missions, formation nécessaire, rémunération...

Mission du métier : Contrôleur des douanes

Quand il est dans l'administration générale, le contrôleur des douanes se charge de la vérification du paiement de toutes les taxes douanières. Son travail consiste alors à mener des enquêtes approfondies auprès des entreprises suspectées de fraude.
La partie la plus connue du métier de douanier reste la branche surveillance. Ici, le contrôleur est visible grâce à un uniforme bien particulier et porte une arme.
Finalement, les missions d'un contrôleur des douanes sont variées, en fonction du poste auquel il est affecté.
Le plus souvent, le rôle du douanier consiste à :
− identifier les contrefaçons et remonter à leur source pour démanteler les réseaux qui les distribuent ;
− lutter contre les flux de stupéfiants et tenter de trouver les origines de ces exportations ;
− se rendre dans les principaux lieux de flux de marchandises et d'humains pour effectuer des contrôles.

Fiche Métier : comment devenir Contrôleur des douanes
Bruno, contrôleur des douanes aux Ulis - Crédit photo : Le Parisien

Devenir Contrôleur des douanes : Qualités requises

Être douanier nécessite, de la part de l'agent, des qualités spécifiques.
En effet, dans le métier des douanes, la rigueur est requise : il ne faut jamais sous-estimer une piste lorsque l'on cherche à appréhender un réseau criminel, par exemple.
Bien sûr, le douanier doit être une personne forte - à la fois sur le plan physique et psychologique. Face à des contrôles parfois musclés auprès de personnes peu collaboratives, il faut savoir garder son sang-froid.
Pour agir en pleine conscience et prendre les bonnes décisions, le douanier a des connaissances de base en droit français, européen et international. Il continue idéalement à les entretenir et à les alimenter après ses études, pour toujours garder en tête les lois qui lui servent dans l'exercice de son métier.
Naturellement, le contrôleur des douanes est une sorte d'enquêteur. Il fait donc preuve d'un esprit d'analyse et de synthèse pour parvenir à résoudre des affaires complexes.


Contrôleur des douanes : carrière / possibilité d’évolution :

Le contrôleur des douanes est directement lié au ministère des Finances et des Comptes publics. Ainsi, dans sa carrière, il est amené à occuper différents postes.
Le douanier peut être affecté au contrôle au sein d'un aéroport, d'une gare, d'un port, aux frontières ou sur n'importe quelle zone du territoire français.
On affecte un douanier à un poste en fonction des besoins nationaux, c'est la raison pour laquelle le métier est très varié et permet, au fil du temps, de réaliser des tâches très différentes.
Par ailleurs, quand on entre dans le monde de la douane, on peut espérer de nombreuses promotions professionnelles. Le plus souvent, le jeune douanier commence comme agent de constatation. Après plusieurs années d'expérience et en ayant fait ses preuves, le professionnel peut devenir enquêteur.

Dans sa carrière, le douanier peut commencer agent de constatation des douanes (catégorie C) puis devenir contrôleur des douanes (Catégorie B - cadre intermédiaire) et peut également tenter de devenir inspecteur des douanes (Catégorie A - cadre supérieur).

Salaire brut mensuel d'un débutant :

2200 €

Devenir Contrôleur des douanes : formation nécessaire

Pour pouvoir s'inscrire au concours de contrôleur des douanes et droits indirects, il est nécessaire de posséder le baccalauréat ou un diplôme équivalent.
Par la méthode de la VAE (Validation des acquis de l'expérience), un candidat peut également se présenter au même concours s'il est en mesure de justifier de trois années d'expérience dans un poste au niveau similaire à celui de douanier.

Après avoir été reçu au concours, l'élève devient contrôleur stagiaire. Il dispose d'un choix assez restreint en matière d'établissements de formation : seules deux écoles sont ouvertes pour les futurs contrôleurs des douanes.
L'École nationale des douanes de Rouen est à privilégier quand on aspire à contrôler les opérations commerciales et effectuer des tâches d'administration générale.
L'École nationale des brigades des douanes de La Rochelle, quant à elle, permet plutôt de se spécialiser dans la surveillance.
Pendant un an, les étudiants suivent un enseignement professionnel et une formation pratique dans un service des douanes. Suite à cette année d'apprentissage, les stagiaires peuvent être titularisés.
Les titulaires du baccalauréat ont accès à des formations pour devenir contrôleur des douanes. Quand on possède un bac + 4, il est possible d'entrer dans des cursus pour devenir inspecteur des douanes.

Situation du métier / contexte pour devenir Contrôleur des douanes

Le douanier est un agent de la Fonction publique. Sur le plan professionnel, il bénéficie donc d'une certaine sécurité de l'emploi. De plus, après sa formation, grâce à ses stages, il peut aisément trouver un travail.
Il faut cependant savoir que les postes d'affectation des contrôleurs des douanes varient selon le contexte de la France et les besoins dans la lutte contre la criminalité et des fraudes. Aussi, ce métier implique de s'adapter aux demandes de l'Etat et, donc de faire preuve de mobilité, de flexibilité et de disponibilité.


Secteurs associés au métier : Armée, sécurité,
Matières associées au métier : Droit, Sciences économiques et sociales,


Vidéo. Drogues et contrefaçons avec les douaniers du Havre



Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
Créapole
CREAPOLE est une école de Design et de Création avec : - Un campus au coeur...
ISCOM
Créé en 1986 à Paris, l’ISCOM, institut supérieur de communication et...
IPAG Business School
Située dans l'un des plus beaux quartiers de l'une des plus belles villes du...