Orientation Métiers Audiovisuel,...

Fiche Métier : Costumier / Habilleur

Le costumier est employé principalement à la télévision, au cinéma et au théâtre. Il est chargé de s'occuper des costumes, de la conception à la réalisation.
Comment devenir Costumier / Habilleur ? Retrouvez ici les missions, formation nécessaire, rémunération de cette profession.

Mission du métier : Costumier / Habilleur

Si sa mission est simple sur le papier, le travail du costumier n'est pas une sinécure pour autant. L'exercice du costumier est souvent tributaire d'une époque particulière. A lui de faire des recherches et de coller à la réalité historique tout en tenant compte des indications du réalisateur. Si un style peut simplement être demandé, un réalisateur pointilleux peut exiger que le vêtement corresponde par exemple à une émotion précise. Le costumier, en fonction des envies du metteur en scène, fait tout son possible pour coller aux impératifs du projet. Ses tâches se résument principalement à :
• Imaginer les modèles en respectant les indications du metteur en scène.
• Trouver ou fabriquer les costumes.
• Penser ses costumes dans la globalité de la production, en tenant compte des éclairages ou du bien-être des acteurs.

Fiche Métier : comment devenir Costumier / Habilleur
Régina, costumère au cirque Bouglione - Crédit photo : Le Parisien

Synonymes du Métier

  • Costumière
  • Habilleuse
  • Habilleur

Devenir Costumier / Habilleur : Qualités requises

Habile de ses dix doigts, le costumier aime coudre, fabriquer des vêtements, confectionner des déguisements et des accessoires. Passionné par la mode et l'histoire du vêtement, le costumier est curieux et cultivé dans tout ce qui concerne son domaine d'activité. Motivé, plus encore en début de carrière, le costumier cherche à se démarquer de la concurrence. Qu'il travaille seul ou en équipe, dans ce milieu, un bon sens du contact peut toujours servir. Il n'a pas peur de mettre ses idées en avant, mais sait parfaitement se contenter d'un compromis. C'est qu'on lui demande souvent d'être plus qu'un simple exécutant, mais la décision finale lui appartient rarement.

Costumier / Habilleur : carrière / possibilité d’évolution :

Dans les productions les plus modestes, le costumier peut parfois fabriquer seul l'intégralité des costumes. Pour espérer évoluer, il lui faut travailler dans des productions plus importantes et travailler dans des équipes. Avec de l'expérience, il peut alors espérer accéder peu à peu aux fonctions de chef costumier.

Salaire brut mensuel d'un débutant :

1500 €

Devenir Costumier / Habilleur : formation nécessaire

Autrefois, pour devenir costumier il suffisait d'obtenir son CAP (Après la 3e). Le métier s'étant développé, la formation s'est professionnalisée. Aujourd'hui, le CAP métiers de la mode, vêtement n'est pas suffisant pour exercer la fonction de costumier. Il faut compléter sa formation ensuite avec un Diplôme de Technicien des Métiers du Spectacle en techniques de l'habillage. Ce diplôme se fait sur 2 ans et ne nécessite pas l'obtention du baccalauréat.
Après Bac.
En 2 ans : pour les titulaires du bac général ou d'un bac STD2A, il existe aussi un Diplôme des Métiers d'Art, encore plus valorisant. Le DMA costumier-réalisateur, au même titre que le BTS design de mode, textile et environnement, est une bonne façon de s'insérer dans la vie active pour l'apprenti costumier. Il faut noter que le bac STD2A est généralement préférable au bac général. Ceci dit, les candidats indécis pourront toujours réaliser une année de mise à niveau dans les arts appliqués. Enfin, plusieurs écoles privées enseignent leur propre formation mais les droits de scolarité sont souvent élevés.
En 3 ans : le diplôme de scénographie costumes de l'Esad ou le DN MADE mention mode ou mention spectacle (il existe de nombreuses spécialités pour le DN MADE) ;
En 5 ans : avec le diplôme de concepteur costume de l'Ensatt (entrée à bac + 2).

Situation du métier / contexte pour devenir Costumier / Habilleur

Les études pour devenir costumier ne sont pas nombreuses. Il y a donc déjà une certaine sélectivité au niveau même de la formation. L'insertion professionnelle, sans être difficile, n'est pas aisée. Il faut compter sur quelques stages et développer progressivement un bon carnet de contacts. Le choix des stages est donc important puisqu'il permet généralement de gagner du temps s'il s'avère concluant. Le milieu cinématographique a tendance à fonctionner par affinités. De bonnes capacités relationnelles sont un plus pour évoluer dans ce milieu. Le pistonnage, à défaut d'être fréquent, existe.


Secteurs associés au métier : Audiovisuel, Spectacle, Cinéma, Habillement, Mode,
Matières associées au métier : Cinéma-audiovisuel,


Rechercher un métier

Mots clefs

Secteur

Matière

Ecoles à la Une

Montpellier Business School
Fondée en 1897, membre de la Conférence des Grandes Écoles, Montpellier...
CY Tech
CY SUP assure l’articulation des premiers cycles du territoire avec les...
Euridis Business School - Paris Lyon Toulouse Aix-Marseille et Nantes
Euridis Business School est la grande école de commerce spécialisée dans la...