En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Métiers > BTP, architecture > Couvreur zingueur

Rechercher un métier

Mots clefs

Secteur

Matière

Fiche Métier : Couvreur zingueur

Le couvreur zingueur est un ouvrier spécialisé dans la pose et la réfection des toits. Il travaille au sein d'entreprises artisanales ou d'entreprises du bâtiment.
Comment devenir Couvreur zingueur ? Retrouvez ici les missions, formation nécessaire, rémunération...

Mission du métier : Couvreur zingueur

Le couvreur zingueur intervient sur le chantier une fois la charpente posée.
• Avec le client ou l'architecte, il se met d'accord sur les matériaux utilisés pour la toiture (tuiles, ardoises, aluminium, verre, zinc, etc.), en fonction de leur prix, de leurs qualités, du climat régional...
• Il commande les matériaux.
• Il monte les échafaudages ou les plateformes nécessaires pour qu'il puisse travailler en respectant les normes de sécurité.
• Il découpe les ardoises, tuiles ou tôles. Pour garantir l'étanchéité du toit, chaque dalle doit être taillée très précisément, en tenant compte de l'inclinaison du toit.
• Il fixe les liteaux et voliges (pièces de bois supportant la couverture) sur la charpente.
• Il pose la sous-toiture ou l'isolant thermique (laine de verre, de roche, film d'étanchéité, contre-lattage...).
• Il prépare les liants nécessaires à la pose du revêtement.
• Il fixe les dalles. À chaque matériau correspond une technique de pose.
• Il installe les évacuations d'eau pluviale, les raccords de base des cheminées, ou les lucarnes.
• Il assure l'entretien et la réparation des toitures.
• Il peut réaliser des travaux simples de charpente.
Le port d'éléments de protection (gants, casque de chantier, harnais...) est obligatoire.

Fiche Métier : comment devenir Couvreur zingueur
Public Domain CC0 Pixabay

Devenir Couvreur zingueur : Qualités requises

Le couvreur travaille en hauteur : il doit avoir un bon sens de l'équilibre, ne pas avoir le vertige, être agile et prudent. Le respect des règles de sécurité, pour soi comme pour le reste de l'équipe, est essentiel. Il doit également être résistant, supporter les variations de température, pouvoir travailler en plein air et dans des positions parfois inconfortables. Une certaine habileté manuelle, ainsi que des connaissances en géométrie et dessin sont nécessaires. Enfin, il faut être disponible, pouvoir se déplacer sur les grands chantiers, et rester parfois éloigné plusieurs jours de son domicile.

Couvreur zingueur : carrière / possibilité d’évolution :

Il est possible de se faire embaucher comme couvreur zingueur avec un CAP, ou sans diplômes mais avec une expérience professionnelle dans ce secteur.
Les possibilités d'évolution sont rapides. Après quelques années d'expérience, il est possible de devenir chef d'équipe. Vous pourrez également vous spécialiser, notamment dans l'écoconstruction, de plus en plus en vogue. Avec quelques compétences en gestion et comptabilité, vous pourrez également vous installer à votre compte.

Salaire brut mensuel d'un débutant :

1430 €

Devenir Couvreur zingueur : formation nécessaire

Après le collège, vous pouvez préparer un CAP couvreur ou étancheur du bâtiment et des travaux publics. La formation dure deux ans. Il est ensuite possible de se spécialiser en un an en préparant la mention complémentaire zinguerie. Si vous souhaitez accéder plus tard à des postes d'encadrement, il est recommandé de poursuivre la formation en passant un BP couvreur ou un BP étanchéité du bâtiment et des travaux publics, en deux ans en apprentissage. Enfin, pour devenir chef de chantier dans ce domaine, il est conseillé de passer un bac STI génie civil ou un bac professionnel construction bâtiment gros oeuvre, puis de préparer un BTS charpente-couverture ou enveloppe du bâtiment, façades étanchéité.

Situation du métier / contexte pour devenir Couvreur zingueur

Les entreprises du bâtiment et des travaux publics, ou les entreprises spécialisées en charpente couverture ou en maçonnerie couverture, recrutent des ouvriers qualifiés. Par ailleurs, la pose de panneaux solaires ou les toitures végétales sont de plus en plus courues, créant une demande de main-d'oeuvre qualifiée dans ce secteur.


Secteurs associés au métier : BTP, architecture,
Matières associées au métier :


L'actualité du secteur / métiers liés

CHOISISSEZ VOTRE VILLE

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
Euridis Paris
Euridis Business School est la grande école de commerce spécialisée dans la...
ISCOM
Créé en 1986 à Paris, l’ISCOM, institut supérieur de communication et...
ESO - Ecole Supérieure d'Ostéopathie
L'Ecole Supérieure d'Ostéopathie (ESO Supostéo) est l'école d'ostéopathie...