Accueil > Orientation > Métiers > Audiovisuel,... > Distributeur de films

Rechercher un métier

Mots clefs

Secteur

Matière

Fiche Métier : Distributeur de films

Dans l’industrie du cinéma, le distributeur de films est un intermédiaire qui fait le lien entre une société de production de films et l’exploitant de salles ou tout autre type de diffuseur. Il définit le potentiel des films, ainsi que leurs conditions de diffusion.
Comment devenir Distributeur de films ? Retrouvez ici les missions, formation nécessaire, rémunération de cette profession.

Mission du métier : Distributeur de films

Le distributeur de films est chargé d’acheter les droits de commercialisation et d’exploitation des films aux producteurs, avant de les revendre aux propriétaires de salles de cinéma. Les droits acquis, pays par pays, peuvent être étendus à la diffusion sur des services de vidéos à la demande et sur des chaînes de télévision, et inclure l’édition sous format DVD/Blu-ray ou sous format livre (papier/électronique) lors d’une transposition littéraire.

Pour mener à bien ses missions, un distributeur de films doit :
● se tenir au courant des films à venir (en projet ou en production) en utilisant ses contacts dans le milieu ;
● participer aux visionnages en comité restreint ou aux projections des festivals pour déterminer les films prometteurs ;
● choisir les films que sa société de distribution va acheter sur la base des scénarios (cf métier de scénariste) ou de son évaluation personnelle suite au visionnage, en évaluant l’intérêt artistique et financier de la production et son éventuel retour sur investissement ;
● négocier les contrats avec les sociétés de production, les propriétaires de salles, les chaînes TV et les services de VOD ;
● assurer la campagne de promotion des films dans les médias des pays concernés par les droits de diffusion, mais aussi la promotion des sorties en DVD/BR et des diffusions sur les services de vidéos à la demande ;
● se déplacer fréquemment pour rencontrer toutes les parties prenantes à la vie d’un film (producteurs, exploitants, diffuseurs, journalistes) et participer aux avant-premières ou aux cérémonies.

Fiche Métier : comment devenir Distributeur de films
Van Papadopoulos a fondé sa société de distribution de films. Dont "le Gendarme de Saint-Tropez" restauré en 2018 - Crédit Photo : Le Parisien

Synonymes du Métier

  • Distributrice de films

Devenir Distributeur de films : Qualités requises

Un distributeur ou une distributrice de films doit avoir une fine connaissance du secteur du cinéma, de ses règles tacites et de ses contraintes réglementaires. Il lui faut disposer d’une excellente culture cinématographique pour bien comprendre les subtilités et références artistiques, et pour analyser la qualité d’un film et ses chances de succès. Ce métier suppose aussi une bonne pratique du marketing de vente, un bon sens du relationnel, une aptitude à négocier les contrats, et une facilité pour les langues (être polyglotte est indispensable pour réussir).

Distributeur de films : carrière / possibilité d’évolution :

Un distributeur de films commence sa carrière en travaillant comme salarié dans une grande société de distribution ou auprès d’un distributeur indépendant, avant de grimper les échelons vers des postes managériaux. Ceux ou celles ayant la fibre entrepreneuriale peuvent à terme lancer leur propre société de distribution, au bout de quelques années d’expérience leur ayant permis d’acquérir les connaissances et les contacts nécessaires pour opérer dans ce milieu. Certains distributeurs choisissent parfois de changer de voie professionnelle pour rejoindre les sociétés de production de films, ou les groupes télévisés en tant que responsables des programmes.

Un distributeur ayant le statut de salarié perçoit un salaire de base, plus d’éventuelles primes de performance. De son côté, un distributeur "associé" à la tête de sa propre société (petite ou grande) pourra prétendre en supplément à des commissions variables en fonction des recettes générées par les films.

Consultez aussi : réalisateur, directeur de casting, acteur, Assistant réalisateur, projectionniste, cadreur, ingénieur du son, régisseur.

Salaire brut mensuel d'un débutant :

2000 €

Devenir Distributeur de films : formation nécessaire

Il n’y a pas de formation spécifique pour devenir distributeur de films. En revanche, il existe des formations communes qui permettent de travailler dans tout le secteur cinématographique (production, distribution ou exploitation). C’est le cas du mastère "Production audiovisuelle et Cinéma" proposé par l’École internationale des métiers de la culture et du marché de l’art (IESA Paris), qui donne accès à l’ensemble de l’industrie audiovisuelle. Ce type de cursus permet de devenir à la fois distributeur, chargé de production, ou responsable des programmes. Pour intégrer ce mastère, il est nécessaire de disposer d’une licence (ou diplôme équivalent) dans le domaine culturel. L’École nationale supérieure des métiers de l’image et du son (FEMIS Paris) propose également un cursus "Distribution et Exploitation" étalé sur deux ans, dont l’accès se fait sur concours.

Plusieurs universités généralistes proposent par ailleurs des formations en licences et en mastères dans le domaine cinématographique, qui facilitent un recrutement comme distributeur ou distributrice de films, en association avec des stages ou dans le cadre d’une formation en alternance : Rennes 2, Paris 1, Paris 3, Lyon 2.

Situation du métier / contexte pour devenir Distributeur de films

En France, les grandes sociétés de distribution de films sont généralement rattachées (en tant que filiales) à des sociétés de production de films ou à des groupes de télévision. Dans ce cas de figure, le distributeur de films se charge pour l’essentiel de commercialiser les films ayant été financés par la maison mère (société de production, chaîne TV), tout en conservant la possibilité de commercialiser d’autres films indépendants à côté.

Il existe également des sociétés de distribution dites alternatives ou indépendantes de plus petite taille, qui ne sont pas liées financièrement à d’autres entités, réunies sous la bannière du Syndicat des distributeurs indépendants. Un distributeur dit indépendant bénéficie d’une plus grande liberté éditoriale dans la sélection des films, et peut se constituer une identité propre, mais son pouvoir de négociation vis-à-vis des exploitants de salles sera moindre. Il est fréquent pour les distributeurs indépendants de se spécialiser dans un genre cinématographique (documentaires, films de science-fiction) ou dans une origine de production (films américains, films européens, films asiatiques).


Secteurs associés au métier : Audiovisuel, Spectacle, Cinéma,
Matières associées au métier : Cinéma-audiovisuel, Culture générale et expression, Théâtre-expression dramatique,


Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
Ecole EGO
« La grande illusion du monde des affaires est de croire que l’on peut...
Ifa A. Chauvin
l'Institut de Formation par Alternance Adolphe Chauvin, implanté à Osny dans...
ISCOM
Créé en 1986 à Paris, l’ISCOM, institut supérieur de communication et...