Accueil > Orientation > Métiers > Enseignement > Educateur canin

Rechercher un métier

Mots clefs

Secteur

Matière

Fiche Métier : Educateur canin

Un chien a besoin d’avoir des repères dès son plus jeune âge. Lorsque les maîtres perdent le contrôle, ils s’adressent alors à un éducateur canin, dont le rôle est d’éduquer l’animal, mais aussi d’inculquer aux propriétaires les bonnes méthodes pour se faire obéir. Pour exercer ce métier, il est donc indispensable d’avoir d’excellents rapports avec les chiens… autant qu’avec leurs maîtres !
Comment devenir Educateur canin ? Retrouvez ici les missions, formation nécessaire, rémunération de cette profession.

Mission du métier : Educateur canin

L’éducateur (éducatrice) canin est chargé de l’apprentissage des chiens qui présentent des signes d’agressivité ou des troubles du comportement, ou simplement qui n’obéissent pas. Sollicité(e) par un maître, vous travaillez à la fois avec l’animal et avec l’humain : le premier pour améliorer son attitude et sa façon d’être, le second pour lui inculquer les règles qui l’aideront à être respecté de son animal. Les missions de l’éducateur canin ou l'éducatrice canine se présentent donc comme suit :
• l’éducation des chiens qui lui sont confiés, afin de régler des problèmes de comportement ou d’hygiène ;
• le dressage (l’obéissance canine à travers l’utilisation d’ordres de base) ;
• la sociabilisation de l’animal ;
• pour le maître : l’apprentissage des bons gestes et des bonnes méthodes à appliquer pour se faire obéir ;
• le travail avec des chiots ou des chiens adultes.
Le métier a ceci de particulier que la méthodologie diffère en fonction de nombreux paramètres (race du chien, caractère, environnement dans lequel il évolue, passif…). Pour chaque chien, c’est tout un nouveau travail d’éducation qui commence.

Fiche Métier : comment devenir Educateur canin
Philippe Châtaignier, un éducateur canin à Meaux. - Crédit Photo : Le Parisien

Synonymes du Métier

  • Éducateur/éducatrice canin
  • comportementaliste canin

Devenir Educateur canin : Qualités requises

C’est sans doute une évidence, mais pour devenir éducateur canin, il faut avant tout aimer nos amis à quatre pattes ! Vous allez passer la journée avec des chiens de toutes races. Bien sûr, l’amour des animaux ne suffit pas : il doit se conjuguer à des compétences solides en matière d’éducation canine, une grande rigueur, un esprit d’observation aiguisé et une excellente capacité d’adaptation. Vous devez surtout faire preuve de pédagogie autant que de fermeté : l’animal a besoin d’être guidé, ce qui suppose d’être suffisamment autoritaire pour se faire obéir, mais aussi patient et doux. Face aux difficultés inhérentes au caractère changeant des chiens, la persévérance est une qualité précieuse. Il est également important de connaître l’animal, c’est-à-dire de maîtriser aussi bien son anatomie que sa psychologie, de "parler son langage", de comprendre ses attitudes, ses postures, ses besoins. Enfin, l’éducateur (éducatrice) canin(e) passe sa journée debout, à courir en tous sens, et fait parfois face à des chiens agressifs ou pesant plusieurs dizaines de kilos. Autant dire qu’une bonne forme physique est donc indispensable !

Educateur canin : carrière / possibilité d’évolution :

Avant de voler de ses propres ailes, l’éducateur (éducatrice) canin passe souvent par une période de bénévolat au sein d’une institution comme la SPA : c’est la meilleure école possible après une formation théorique. Une fois que vous aurez fait vos preuves, vous aurez toute latitude pour vous mettre à votre compte (en tant qu’auto-entrepreneur, par exemple) et appliquer vos propres tarifs. Des évolutions sont également envisageables : en raison de sa proximité avec les métiers de la psychologie animale, l’éducateur (éducatrice) canin peut devenir éducateur (éducatrice) comportementaliste. Il/elle peut aussi ouvrir et gérer un élevage canin, voire se spécialiser dans le dressage dans certains contextes spécifiques (pour chiens d’aveugle, pour la chasse, pour le cinéma, etc.).

Consultez aussi : Dresseur d'animaux ; Éducateur (spécialisé), vétérinaire, maitre chien.

Salaire brut mensuel d'un débutant :

1500 €

Devenir Educateur canin : formation nécessaire

Pour devenir éducateur canin, il existe un passage (presque) obligé : le brevet professionnel d’éducateur. Ce diplôme de niveau baccalauréat se prépare en deux ans, exclusivement en alternance, et il est accessible dès lors que vous avez plus de 18 ans. Deux établissements proposent cette formation : la Maison familiale d’éducation et d’orientation de Semur-en-Auxois, et le CFA EPL Agro de Bar-le-Duc. En fin de cursus, vous obtenez un certificat de capacité délivré par la préfecture, indispensable sésame pour pouvoir exercer. Il vous est également possible de passer par une école privée, mais les diplômes ne sont pas reconnus par l’État (ce qui ne vous empêche pas d’obtenir le certificat ensuite). Dans ce cas, les formations se font essentiellement par correspondance, avec obligation de décrocher un stage.

Situation du métier / contexte pour devenir Educateur canin

Bien qu’il soit très agréable de travailler avec les animaux, et particulièrement avec les chiens, il faut toutefois garder à l’esprit que le métier d’éducateur (éducatrice) canin est exigeant à bien des points de vue. Les conditions de travail sont dépendantes de la météo, car une grande partie de l’apprentissage du chien se déroule en extérieur, et du caractère de l’animal, pas toujours facile à appréhender ; mais aussi des exigences des clients, selon qu’il s’agit de particuliers ou d’agents cynophiles (maîtres-chiens), par exemple. Dans ce métier, en somme, l’adaptabilité est le maître mot : il s’agit de répondre aux besoins exprimés par les maîtres, de pouvoir se déplacer jusqu’au domicile des clients si besoin, de travailler dans différents environnements pour habituer le chien (en ville, à la campagne…), d’être disponible le week-end… En tant qu’éducateur (éducatrice) canin, vous aurez la possibilité de travailler pour une entreprise ou une association, mais sachez que la grande majorité des professionnels (9 sur 10) sont à leur compte. Cela suppose, en plus du travail quotidien, de savoir gérer les aspects marketing et commerciaux – faire connaître son entreprise, développer son site web, échanger avec les clients, etc. Quant à la rémunération, elle repose sur un certain nombre de paramètres : la région d’exercice, la spécialisation, mais aussi le talent professionnel !


Secteurs associés au métier : Enseignement,
Matières associées au métier : Enseignements technologiques transversaux, Sciences et techniques sanitaires et sociales,


Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
ESRA - Ecole Supérieure de Réalisation Audiovisuelle
Le groupe ESRA est une école de cinéma (Paris, Rennes, Nice) proposant des...
CLCF - Conservatoire Libre du Cinéma Français
La longue histoire du CLCF depuis 1963 n’en fait pas une vieille dame indigne...
Atelier Prép'art
Le projet de Prép’Art est de délivrer un enseignement culturel et...