En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Métiers > Construction... > Électronicien

Rechercher un métier

Mots clefs

Secteur

Matière

Fiche Métier : Électronicien

Spécialiste d'électronique, l'électronicien est un professionnel recherché dans de nombreux secteurs soumis aux évolutions technologiques. Le terme est générique et renvoie à des fonctions différentes selon le contexte. Mais dans tous les cas, il est spécialisé en électronique.
Comment devenir Électronicien ? Retrouvez ici les missions, formation nécessaire, rémunération...

Mission du métier : Électronicien

La principale mission d'un électronicien est d'intervenir sur des équipements industriels ou des systèmes de télécommunication. Il intervient à différents stades, soit au moment de la conception, soit au moment des essais, soit pour réparer d'éventuelles pannes. Le métier implique donc des connaissances pointues en électronique.

Rôle de l'électronicien
L'électronicien peut intervenir à différents stades, ce qui lui impose une certaine polyvalence. Il pourra par conséquent être amené à exercer les missions suivantes :
• concevoir une carte ou un système électronique plus ou moins complexe ;
• effectuer des tests de sécurité et de conformité ;
• trouver des solutions d'amélioration des performances du matériel ;
• réparer ou faire remplacer le matériel défectueux.

Fiche Métier : comment devenir Électronicien
CC BY-SA 2.0 Damien Clauzel

Synonymes du Métier

  • Technicien en électronique, technicien électronicien

Devenir Électronicien : Qualités requises

L'électronicien est un spécialiste à plusieurs casquettes. Il se doit d'être pointu concernant l'environnement technique (moteur, boîte de vitesses...). Il doit en outre avoir une excellente connaissance des nouvelles technologies applicables aux différents secteurs industriels dans lesquels il sera amené à travailler (aéronautique, mécanique, naval...). Face à la concurrence des candidats, les recruteurs ont tendance à recruter des spécialistes à double compétence dans le domaine de l'électronique (par exemple en informatique et électronique, ou encore en électronique et microélectronique). Ainsi, la polyvalence et la maîtrise de technologies de pointe semblent être les deux principales qualités dont doit disposer un électronicien. Mais cela ne suffit pas. Il lui faut aussi être méticuleux, et maîtriser correctement l'anglais afin de comprendre précisément les indications fournies sur les notices.

Électronicien : carrière / possibilité d’évolution :

Le métier reste accessible aux jeunes diplômés, à condition de pouvoir justifier d'un certain nombre de stages en entreprises. Par ailleurs, les profils spécialisés sont de plus en plus prisés par les recruteurs. Il sera donc nécessaire de bien analyser les besoins du marché du travail, et de trouver les spécialisations les plus adaptées. L'évolution des nouvelles technologies dans de nombreux secteurs constitue une promesse d'avenir pour les jeunes diplômés s'orientant vers les domaines comme la construction électronique, l'automobile, l'aéronautique, les chantiers navals, le secteur médical... Par ailleurs, les sociétés de maintenance constituent aussi une importante source de débouchés. Avec plusieurs années d'expérience dans son métier, l'électronicien pourra évoluer vers un poste de management d'équipe, voire vers un poste d'ingénieur, à condition de suivre certaines formations complémentaires.

Salaire brut mensuel d'un débutant :

1600 €

Devenir Électronicien : formation nécessaire

Les formations pour accéder à la profession d'électronicien s'effectuent au niveau bac+2. Les choix des recruteurs se portent généralement sur les candidats disposant d'un BTS systèmes électroniques, d'un DUT génie électrique et informatique industrielle, ou encore d'un DUT mesures physiques. Les profils disposant d'un diplôme de niveau bac+3 sont eux aussi de plus en plus demandés. Parmi ces formations, on peut citer la licence électronique, électrotechnique, automatique, la licence pro électricité et électronique, avec une spécialisation électronique analogique et micro-électronique, ou encore la licence pro production industrielle, avec une spécialisation assemblage et conditionnement en électronique.

Situation du métier / contexte pour devenir Électronicien

Les électroniciens exercent fréquemment leur activité au sein de petites et moyennes entreprises (PME). Bien évidemment, ils doivent dans ce cas faire preuve de polyvalence, puisqu'il leur sera fréquemment demandé d'intervenir sur des missions différentes de leur coeur de métier. Dans de grandes entreprises, les électroniciens sont davantage spécialisés. Ils travaillent généralement sous les ordres d'un ingénieur, et auront la possibilité de se consacrer à leur métier. Ils pourront par exemple intervenir sur des missions de conception (conception d'une carte électronique...). Dans certains cas, l'électronicien pourra travailler pour le compte d'une société de services, spécialisée par exemple dans la conception ou la maintenance d'appareils électroniques.


Secteurs associés au métier : Construction aéronautique, ferroviaire et navale, Electronique, Electrotechnique, Marketing, publicité, Communication,
Matières associées au métier : Enseignements technologiques transversaux,


CHOISISSEZ VOTRE VILLE

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
EISTI - Ecole Internationale des Sciences du Traitement de l'Information
L'EISTI conjugue sciences de l'information, mathématiques, physique,...
ESSYM - Ecole Supérieure des Systèmes de Management
L’ESSYM est l’une des 24 écoles de la CCI Paris Île-de-France qui forment...
ITESCIA - L'école du i-Management
ITESCIA, l'école du i-management de la CCI Paris Ile-de-France, forme chaque...