En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Métiers > Culture,... > Emailleur

Rechercher un métier

Mots clefs

Secteur

Matière

Fiche Métier : Emailleur

Travailler le métal et la poudre d’émail dans le but de fabriquer des objets de décoration, d’art ou d’architecture : telle est la mission de l’émailleur. Un métier rare et précieux qui a toute sa place parmi les professions de l’artisanat.
Comment devenir Emailleur ? Retrouvez ici les missions, formation nécessaire, rémunération de cette profession.

Mission du métier : Emailleur

Aussi rare que précieux, doté d’un savoir-faire séculaire, l’émailleur réalise des objets d’art ou de décoration à l’aide d’un matériau très particulier, l’émail. Il est en contact direct avec la matière première, qu’il travaille et modèle pour la plier à ses désirs. En tant qu’artisan émailleur, vous aurez pour missions de :
• assurer la préparation des supports (papier, bois, verre, cuir, grès, faïence) ;
• assurer la préparation de la poudre d’émail (un cristal formé à base de carbonate de potasse, de soude, de silice, de minium de plomb et de borax) ;
• appliquer, puis fixer la poudre sur les supports à travers un procédé de cuisson (autour de 850 °C) ;
• confectionner des objets divers en fonction des commandes et du marché : bijoux, objets de décoration et d’architecture, vaisselle, équipements sanitaires, etc. ;
• restaurer des objets existants en émail.
Toutefois, l’émailleur ou émailleuse n’est pas seulement un(e) technicien(ne). Ainsi, celui qu’on qualifie d’émailleur d’art doit également faire preuve d’un sens artistique élevé : la maîtrise des couleurs, des nuances et des formes, la capacité à produire des objets esthétiquement séduisants sont des préalables essentiels. Vous aurez ainsi pour mission, au-delà de celles déjà citées, de composer de nouvelles teintes et de découvrir de nouveaux effets de couleurs pour vos productions artisanales.

Fiche Métier : comment devenir Emailleur
Atelier d'email de Niklos - Maitre emailleur - Crédit Photo : Le Parisien

Synonymes du Métier

  • artisan émailleur, émailleur d'art, émaille, maitre emailleur, émailleuse

Devenir Emailleur : Qualités requises

L’émailleur est un artiste : que vous conceviez vos propres objets ou que vous répondiez à des commandes précises, il vous faudra faire la démonstration d’une grande sensibilité artistique. Vous aurez en effet à jouer sur les couleurs et les teintes, moduler les formes, vous montrer innovant dans vos choix artistiques. Une nécessité à laquelle il faudra ajouter les qualités qui accompagnent la plupart des métiers de l’artisanat : minutie, rigueur, méthodologie pointue (afin de manipuler la poudre d’émail avec le plus grand soin), connaissances dans le domaine des matériaux et de la chimie. Un bon relationnel est aussi apprécié, dans la mesure où vous travaillerez souvent seul dans votre atelier, mais en contact avec de nombreux professionnels, qu’il s’agisse d’autres artisans participant à la fabrication de l’objet, de fournisseurs ou de clients. Enfin, la profession d’artisan émailleur s’exerce dans des conditions parfois difficiles : températures élevées, charges lourdes à transporter, poussière ambiante… Il vous faudra donc être en bonne forme !

Emailleur : carrière / possibilité d’évolution :

Après une solide formation d’émailleur, vous pourrez exercer au sein d’une entreprise d’artisanat dédiée à la production d’objets en émail – soit immédiatement comme salarié, soit d’abord comme apprenti, en fonction de votre cursus. Vous travaillerez souvent seul, parfois avec des collaborateurs – d’autres artisans : restaurateurs d’objets d’art, ébénistes, verriers, céramistes, etc. Au fil du temps et de votre présence dans l’entreprise, vous pourrez prétendre à un poste de responsable d’atelier, et pourquoi pas prendre en charge la formation de jeunes recrues. En engrangeant de l’expérience et en suivant un apprentissage adéquat (gestion et comptabilité), vous serez ensuite à même d’ouvrir votre propre structure et de vous mettre à votre compte comme artisan émailleur, pour laisser libre cours à vos idées créatives.

Salaire brut mensuel d'un débutant :

1480 €

Devenir Emailleur : formation nécessaire

Vous vous demandez quelle est la formation à suivre pour devenir émailleur ou émailleuse ? Il existe généralement deux voies à suivre :
• après une 3e en collège, intégrer un CAP émailleur d’art sur métaux (formation proposée par l’AFPI à Limoges) ;
• après un Bac général ou technologique, rejoindre un BTS art et céramique ou un DMA (diplôme des métiers d’art), option céramique artisanale.
Si vous êtes titulaire d’un autre baccalauréat, un passage par une classe de mise à niveau sera nécessaire avant d’intégrer l’une ou l’autre des formations d’artisan émailleur. Il est également possible d’apprendre le métier d’émailleur d’art sur le tas, au sein d’un atelier : par exemple si vous êtes déjà décorateur, porcelainier, céramiste, restaurateur d’art (ou toute autre profession d’artisanat de ce type).

Situation du métier / contexte pour devenir Emailleur

Émailleur est un beau métier de l’artisanat, mais il est également rare : il n’en existe que quelques centaines dans toute la France. Autant dire que l’accès à la profession est difficile en raison de débouchés peu nombreux, et que vivre de votre passion vous demandera beaucoup de travail et de motivation. En tant que jeune diplômé, le mieux sera encore de trouver un emploi dans un atelier artisanal existant, de manière à vous perfectionner dans votre art et développer votre carnet d’adresses, tant en ce qui concerne les clients que les fournisseurs. Ensuite, il sera imaginable de vous mettre à votre compte, l’idéal étant de reprendre l’atelier d’un artisan qui part en retraite ou qui choisit une reconversion professionnelle. En tout état de cause, le métier d’émailleur/émailleuse d’art est un travail d’orfèvre, c'est-à-dire un travail de passion, d’amour du geste, de goût pour des techniques ancestrales, qui demandent du temps et de la patience pour être acquises et maîtrisées (à titre d’exemple, il faut 6 mois pour travailler correctement une assiette).


Secteurs associés au métier : Culture, Artisanat d'art, Matériaux, Transformations,
Matières associées au métier : Arts plastiques, Enseignements technologiques transversaux,


L'actualité du secteur / métiers liés

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
ESMAE - Ecole des professionnels du recrutement et de l’intérim
Devenez acteurs des métiers du recrutement et de l’intérim. Les fonctions...
ISTH
Depuis 1954, l'ISTH confirme sa place de leader parmi les grandes classes...
Kaplan International English
Kaplan International est un organisme de séjours linguistiques, spécialisé...