En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Métiers > Sport et loisirs > Entraîneur de chevaux

Rechercher un métier

Mots clefs

Secteur

Matière

Fiche Métier : Entraîneur de chevaux

L'entraîneur de chevaux est à la fois un expert hippique, un excellent cavalier et un chef d'entreprise. Les propriétaires lui confient leurs chevaux afin qu'il en fasse les meilleurs athlètes possible. Il en prend soin et les entraîne en vue de compétitions équestres qui ont lieu tout au long de l'année.
Comment devenir Entraîneur de chevaux ? Retrouvez ici les missions, formation nécessaire, rémunération...

Mission du métier : Entraîneur de chevaux

L'entraîneur de chevaux gère son écurie de A à Z. Ses journées sont réparties entre le soin et l'entraînement, généralement tôt le matin, l'administration en journée et les compétitions en fin d'après-midi et le week-end. Ses missions principales sont les suivantes :
• Préparation physique et mentale des chevaux : chaque cheval ayant des compétences et un caractère différent, il doit prévoir un parcours d'entraînement adapté à chacun.
• Relations avec les propriétaires : confier son cheval demande énormément de confiance, c'est pourquoi l'entraîneur doit se montrer disponible et rapporter régulièrement les progrès, les problèmes de santé ou toute autre information sur chaque cheval à son propriétaire.
• Gestion du personnel : une écurie ne se gère pas seul. L'entraîneur est entouré de palefreniers, de jockeys, d'assistants administratifs, etc. Comme n'importe quel chef d'entreprise, il doit assurer leur encadrement.
• Participation aux courses : tout le travail effectué en écurie tend vers les compétitions hippiques auxquelles il assiste. Les performances de ses chevaux tiennent lieu d'évaluation de son travail, et influent donc sur sa réussite future.

Fiche Métier : comment devenir Entraîneur de chevaux
CC BY-SA 2.0 Carine06

Devenir Entraîneur de chevaux : Qualités requises

Au vu de la polyvalence des tâches qui lui sont imputées, l'entraîneur de chevaux doit faire preuve de qualités très variées :
• Connaissances approfondies en hippologie (dressage et soin des chevaux).
• Excellent relationnel (avec les propriétaires comme avec le personnel).
• Bonne résistance physique (nombreux entraînements en extérieur, été comme hiver).
• Capacité d'organisation et sens des responsabilités.
• Compétences sportives : l'entraîneur n'est pas seulement dans la théorie, il doit également être un excellent cavalier car il monte quotidiennement.
La connaissance de l'anglais peut être un plus afin de pouvoir disputer des compétitions à l'étranger.

Entraîneur de chevaux : carrière / possibilité d’évolution :

Les entraîneurs de chevaux sont en général d'anciens jockeys, drivers, cavaliers ou gentlemen-riders. Leur évolution peut les amener à intégrer des écuries plus importantes ou prestigieuses, ou alors à devenir propriétaires de leurs propres chevaux.

Salaire brut mensuel d'un débutant :

2000 €

Devenir Entraîneur de chevaux : formation nécessaire

Pour exercer le métier d'entraîneur, il est obligatoire d'obtenir une licence délivrée par deux organismes : la Secf (Société d'encouragement à l'élevage du cheval français) pour le trot, ou France Galop pour le galop. Pour atteindre cette licence, il est possible de passer par un CAP agricole lad-cavalier d'entraînement, ou par un bac pro Conduite et gestion de l'entreprise hippique. Il est impératif d'avoir plusieurs années d'expérience dans le secteur des sports équestres avant de devenir entraîneur.

Situation du métier / contexte pour devenir Entraîneur de chevaux

11000 courses de trot et 7000 en galop ont lieu pendant l'année, étalées sur l'été et l'hiver. Ce métier aux conditions physiques extrêmes est souvent dominé par les hommes, même si certaines femmes commencent à se faire connaître dans le milieu, comme Christiane Head-Mareek ou Martine Henry de Chantilly. Certains entraîneurs peuvent être employés par une écurie, mais la plupart d'entre eux possèdent le statut de profession libérale. Leur nombre s'est multiplié ces dernières années, et leur concentration se fait naturellement dans les régions dotées d'hippodromes. C'est pourquoi le plus important reste d'instaurer une bonne relation avec les propriétaires, et bien sûr de gagner le plus de courses possible.


Secteurs associés au métier : Sport et loisirs,
Matières associées au métier : Éducation physique et sportive,


CHOISISSEZ VOTRE VILLE

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
Atelier Prép'art
Le projet de Prép’Art est de délivrer un enseignement culturel et...
Euridis Paris
Euridis Business School est la grande école de commerce spécialisée dans la...
EMC - Ecole supérieure des métiers de l'image, du son et du multimédia
Visez l’expérience, Vivez l’alternance. Créée en 1989 par Jean-Paul...