En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou traceurs pour améliorer et personnaliser votre expérience, réaliser des statistiques d’audiences, vous proposer des produits et services ciblés et adaptés à vos centres d’intérêt et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux. En savoir plus

Accueil > Orientation > Métiers > Armée, sécurité > Fusilier commando

Rechercher un métier

Mots clefs

Secteur

Matière

Fiche Métier : Fusilier commando

Membre de l'armée de l'air, le fusilier commando assure la sécurité des personnels et des installations aériennes militaires en France, comme dans les zones de conflit. Comment devenir fusilier commando ? Retrouvez ici la formation, les missions et la rémunération de cette profession.
Comment devenir Fusilier commando ? Retrouvez ici les missions, formation nécessaire, rémunération de cette profession.

Mission du métier : Fusilier commando

Le fusilier commando est un militaire qui intervient en France et partout dans le monde pour protéger les bases, les équipements et les personnels de l’armée de l'air. Les fusiliers commandos opèrent en unité, les escadrons de protection, pour effectuer :
• des patrouilles ;
• des interventions pour neutraliser les menaces contre les forces et les installations aériennes ;
• des opérations de reconnaissance ;
• des manœuvres et des exercices militaires.
Ils participent également, comme tous les militaires, aux opérations :
• de protection de la population en cas de catastrophe naturelle ;
• de lutte contre le terrorisme.
Sous-officier de l’armée de l’air, le fusilier commando est amené à diriger les patrouilles et à assurer la formation des soldats aux techniques de combat.


Fiche Métier : comment devenir Fusilier commando
Des membres des forces spéciales s'entraînent à Plouhinec près de Lorient dans l'est de la France (AFP/DAMIEN MEYER)

Synonymes du Métier

  • Fusilier de l'air
  • commando de l'air
  • Fusco
  • soldat d'élite

Devenir Fusilier commando : Qualités requises

Discipliné, le fusilier commando fait preuve d’une parfaite maîtrise de soi en toute occasion. Il sait s’adapter rapidement à toutes les situations, à tous les contextes, même hostiles. Évoluant au sein d’escadrons, il dispose d'un bon esprit d’équipe et d’un sens de la hiérarchie. Amené à diriger une unité de combat, il est également doté d’un solide esprit d'initiative ainsi que d'un grand sens des responsabilités. Doué d’une volonté de fer, particulièrement endurant, le fusilier commando entretient une parfaite condition physique. Soldat d’élite, il maîtrise les techniques de combat et d'autodéfense. Il sait manier les armes et utiliser des explosifs, deux activités qui réclament beaucoup de sérieux et de rigueur. Le métier demande par ailleurs une grande disponibilité : les astreintes sont fréquentes les week-ends, les nuits et les jours fériés. De nombreux déplacements en France et à l’étranger sont, par ailleurs, à prévoir.

Fusilier commando : carrière / possibilité d’évolution :

Le fusilier commando appartient au corps des sous-officiers, un corps dont l’accès est conditionné à certains critères. Si aucune expérience n’est a priori requise pour intégrer la profession, il faut, pour postuler :

• être au minimum titulaire d'un baccalauréat (général, technique ou technologique) ;
• être âgé de moins de 24 ans ;
• être de nationalité française.

La carrière d’un sous-officier offre de nombreuses perspectives d’évolution. Une fois admis dans l’armée, le candidat signe un contrat initial d’engagement de 5 ans. Durant cette période, le fusilier commando est déjà amené à évoluer pour gagner en responsabilités : du grade d'aviateur, il passe au grade de caporal-chef après 4 mois de carrière, puis à celui de sergent après 13 mois au sein de l’armée.
Par promotion interne, il est possible de devenir sous-officier « de carrière », avec un statut équivalent à un fonctionnaire.
Après quelques années dans l’armée, il est également possible d’accéder au corps des officiers. Cette évolution s’effectue soit par concours interne après 2 à 3 ans en poste comme sous-officier soit, après une quinzaine années de carrière, sur dossier et entretien. Ce changement statutaire offre de plus grandes responsabilités et permet d'accéder à une meilleure rémunération.
Par ailleurs, pour les fusiliers commandos qui ne seraient pas tentés par une carrière complète dans l’armée, il existe de nombreuses opportunités de reconversion dans le civil. Une agence est d’ailleurs dédiée aux militaires dans cette situation : Défense mobilité.

Salaire brut mensuel d'un débutant :

1450 €

Devenir Fusilier commando : formation nécessaire

Pour intégrer la formation de fusilier commando, les candidats doivent se présenter au Centre d’information de recrutement des forces armées (CIRFA). Après avoir déposé un dossier de candidature, l’entrée en formation est soumise à plusieurs tests et entretiens :

• des tests psychotechniques ;
• un examen médical d’aptitude ;
• des épreuves physiques et sportives ;
• deux entretiens de motivation.

Si le candidat réussit tous les tests, la formation s’effectue ensuite en deux phases :

• une formation militaire de base : l’élève y apprend les rudiments du métier pendant 16 semaines à l'école de formation des sous-officiers de l'armée de l'air (EFSOAA) de Rochefort. La première partie de la formation est sanctionnée par le certificat d'aptitude militaire ;
• une formation spécialisée : les élèves poursuivent leur formation pendant 21 semaines au sein d'une école militaire de spécialisation, le C-Centre de Préparation Opérationnel des Combattants de l'Armée de l'Air (CPOCAA) sur la base aérienne d'Orange-Caritat. La formation s’achève par l'obtention du brevet élémentaire de spécialité.
À noter, la formation est rémunérée pendant toute sa durée.

Situation du métier / contexte pour devenir Fusilier commando

Le ministère de la Défense est un des plus gros recruteurs de la fonction publique : il propose chaque année plus de 20 000 postes aux jeunes, diplômés ou non. Particulièrement ouvert, le recrutement des militaires, celui des fusiliers commandos en particulier, permet à de nombreux jeunes, quel que soit leur niveau ou leur origine, d'obtenir un premier contrat, de s’insérer dans la vie active ou de faire carrière par le biais de la promotion interne.


Secteurs associés au métier : Armée, sécurité,
Matières associées au métier : Éducation physique et sportive,


Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
ISCPA - Institut des Médias de Lyon
L'ISCPA prépare aux métiers de la COMMUNICATION et aux métiers du...
ISCPA - Toulouse - Institut supérieur des médias
L'ISCPA, école des médias du Groupe IGS (Paris - Lyon - Toulouse), dispense...
CLCF - Conservatoire Libre du Cinéma Français
La longue histoire du CLCF depuis 1963 n’en fait pas une vieille dame indigne...